Destination Finale 3 de James Wong

Date de sortie 22 mars 2006 (1h 33min)
De James Wong
Avec Mary Elizabeth Winstead, Ryan Merriman, Texas Battle, Jamie Isaac Conde, Amanda Crew, Gina Holden…
Genres Epouvante-horreur, Fantastique
Nationalité Américain
Musique Shirley Walker

La mort toujours aux trousses…

 

 

Synopsis

Pour fêter la fin de l’année scolaire, Wendy et ses amis ont décidé de se retrouver dans un parc d’attractions. La soirée s’annonce comme la plus fun de l’année. Pourtant, au moment d’embarquer dans un immense roller coaster, Wendy a un terrible pressentiment. Alors que tous les autres se moquent d’elle, elle quitte l’attraction avec Kevin.
Quelques instants plus tard, horrifiée, la jeune fille voit les wagons lancés à toute allure sortir des rails à une hauteur vertigineuse, tuant ses amis. Elle et quelques autres viennent de manquer le rendez-vous que leur avait fixé la mort. Ils vont découvrir que ce n’est pas forcément une chance.
Peu de temps après, le destin rattrape brutalement l’un des survivants. Wendy comprend que, sur les photos qu’elle a prises lors de cette tragique soirée, certains indices semblent désigner les prochaines victimes et ce qui les attend…

James Wong, est essentiellement un gars qui travaille sur les séries télé, d’ailleurs il a bossé pas mal sur X-Files ainsi que d’autres séries. Mais niveau long-métrage, c’est loin d’être un génie car c’est lui le réalisateur de Dragonball Évolution, et qui s’est mis les fans à dos. Pourtant bien avant ça, il a livré le premier Destination Finale qui s’avère plutôt bon, dans le genre. Pour le deuxième opus, il laisse le regretté David.R.Ellis prendre le relais qui a fait un excellent travail avec une mémorable scène d’ouverture. Puis pour le troisième opus, James Wong reprend la franchise et fait moins bien que les deux précédents. On pourra sauver, pas mal de choses tout de même car ce n’est pas mauvais, mais l’ingéniosité dans laquelle meurent les personnages est tellement comique parfois. Ce n’est pas possible autrement, avec ce film James Wong a voulu faire une comédie. En tout cas Destination Finale est une franchise qui marche, et les scènes d’ouverture sont toujours efficaces et avec ce troisième volet ça démarre plutôt bien. Ce nouvel épisode démarre, dans un parc d’attractions et ce qui va se passer ne vous donnera pas envie de faire un tour de grand huit.

Wendy une jeune fille, fête la fin de l’année scolaire avec ses amis dans un parc d’attractions. Puis ses amis décident, de faire un grand huit la jeune femme n’est pas rassurée et ne veut pas y aller. Son petit ami la persuade, c’est alors lancer à pleine vitesse, qu’un accident se produit tuant tout le monde. Sauf que tout ça n’est qu’une vision, pris de panique elle veut descendre du wagon elle est débarquée avec des passagers puis Kevin un ami. Puis le grand huit, part et il est victime d’un accident comme dans sa vision, et tuent sa meilleure amie et son petit ami. Wendy et Kevin (le petit ami, de sa meilleure amie) et quelques autres qui ont débarqué sont donc en vie, mais sont désormais tous poursuivi, par la faucheuse. Wendy et Kevin comprennent que la mort a un plan, et savent qu’ils ne sont pas les premiers à vivre ça. Des indices sur des photos, prises lors de la soirée par Wendy indiquent comment ses derniers perdront la vie, c’est assez vague mais l’on peut déceler un peu le sort qui leur est réservé. À chaque fois Wendy arrive trop tard, et les survivants meurent de manière vraiment horrible. La jeune femme n’a donc le contrôle sur rien, en déjouant le plan de la mort dans le parc, cette dernière a trouvé un nouveau et compte bien y parvenir. Une fois de plus, c’est un groupe de jeunes destiné à un bel avenir et qui se retrouve face à un destin qui leur sera fatal.

 

Dans ce troisième opus, les morts sont certes cruels mais parfois vraiment drôles car c’est tellement invraisemblable. L’ingéniosité dont la mort, fait preuve fait aussi sourire. On assistera dans les mises à mort, a deux bimbos brûlée vive lors d’une séance UV, une tête broyée dans des hélices, une fille qui se fait transpercer l’arrière du crâne par des agrafes. Du gore en veux-tu en voilà! Le film regorge de scène d’hémoglobines avec de bonnes giclées sur les visages, pour le rendre toujours plus horrifique. Ce qui est bien avec cette franchise c’est que l’on peut toujours trouver des mises à mort plus amusante. Le souci de ce troisième volet, c’est que James Wong enchaîne les morts beaucoup trop rapidement. Wendy n’a aucun plan pour déjouer la mort, comme le faisait intelligemment le protagoniste du premier et deuxième film. Il n’y a qu’à voir la fin, ou elle arrive à déjouer le plan. Le film n’est au final, qu’une succession de morts, sans que Wendy ne fasse quoi que ce soit et assiste au massacre. Donc finalement c’est bâclé, et le film reste une comédie à certains moments qui ne s’amusent qu’a massacré de pauvres innocents. James Wong ne brille donc pas des masses, dans sa mise en scène c’est plutôt simplet et sans grand effort. James Wong ne surprend pas, c’est quelques fois divertissant et jouissif avouons-le mais ça reste en dessous des deux premiers.

Pour le scénario James Wong, fait équipe avec son pote Glen Morgan. Les deux ont beaucoup travaillé, avec Chris Carter sur X-Files. Glen Morgan a d’ailleurs scénarisé pas mal de saison de la série, et en a même réaliser des épisodes, dans les deux dernières saisons. Il avait également écrit le scénario du premier film, de la franchise et là il signe l’écriture du troisième. Ce que l’on pourra retenir dans cette écriture, c’est que l’on est bien en dessous des qualités du premier. Il ne prend aucunement le temps, avec James Wong de développer les personnages, du film et c’est navrant. Il ne reste en bonnes idées, des morts ingénieuses et cruelles pas toute certes, mais y a des morts intéressantes. Mais à part les morts, rien de bien passionnants car les relations entre les personnages ne sont pas touchantes. Malgré tout ça, le film arrive à séduire sur certains points, mais pour qu’il soit pleinement satisfaisant il manque beaucoup de choses. On ressent de la paresse, dans l’écriture avec des morts expédiés qui s’enchaînent trop vite, comme si Wong voulait finir son film au plus vite. À l’écran Mary Elizabeth Winstead, tiens le rôle principal, mais aussi Ryan Merriman jouant Kevin, ou encore Amanda Crew jouant la soeur de Wendy. Les prestations sont simples, les comédiens livrent le strict minimum. Destination finale 3, c’est aussi un film d’horreur pour faire du gore, ou le réalisateur ne se concentre pas essentiellement sur le récit, et c’est dommage. Destination finale 3, ne rencontra pas le succès de ses aînés, mais reste honorable sur quelques points.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire