Destination Finale de James Wong

Date de sortie 12 juillet 2000 (1h 38min)
De James Wong
Avec Devon Sawa, Ali Larter, Kerr Smith, Kristen Cloke, Seann William Scott, Tony Todd
Genres Fantastique, Epouvante-horreur
Nationalité Américain
Musique Shirley Walker

Jusqu’à la mort

Synopsis

Pour le petit groupe d’étudiants, le voyage à Paris s’annonçait bien. Mais peu avant le décollage de leur avion, Alex a soudain une vision fulgurante : l’appareil va exploser en vol. Parce qu’il va tenter d’alerter les passagers, il sera expulsé de l’avion avec cinq de ses camarades et son professeur. Lorsque, quelques minutes plus tard, l’appareil explose, ils seront les seuls survivants… Pour Alex, ce don de voyance qui lui a sauvé la vie est aussi une malédiction. Comment expliquer ses visions ? D’ou lui vient ce fascinant pouvoir ?

James Wong est celui-ci, qui a lancer la franchise Destination Finale. Un premier qui restera à jamais le meilleur de tous et le plus original proposant des choses vraiment intéressantes. James Wong ce n’est pas n’importe qui, c’est un réalisateur de quelques épisodes d’X-Files, les premières mais aussi les dernières saisons. Il participe aussi, à la série America Horror Story en tant que scénariste. Le réalisateur n’en restera pas là, puisqu’il réalise Destination finale 3 en 2005, c’est lui qui est aussi à l’origine de Dragon Ball Évolution, une de ses plus grosses erreurs de sa carrière car pourtant ce n’est pas un mauvais réalisateur, mais on fait tous des erreurs. Le thème principal de Destination Finale, est évidemment la mort vous l’aurez compris et un groupe de jeunes qui y font face. Dans le film, la mort ressemble plus à une entité on peut même l’apercevoir. Ce qui est bien avec Destination Finale, c’est que James Wong propose un nouveau genre horrifique assez plaisant. La mort en a après la jeunesse et ce n’est que le début.

Un groupe de lycéen s’envole pour un voyage à Paris, puis Alex un des lycéens est pris de panique après avoir eu une terrible prémonition qui faisait vraie. Dans sa prémonition, il voit l’avion son avion exploser en plein vol. Alex et quelques-uns de ses amis, sont virés de l’avion et il tente d’expliquer ce qu’il a vu dans sa vision. Alors que tout le groupe essaie de comprendre, l’avion ayant décollé explose en plein vol quelques secondes après, Alex avait donc raison. Le lycée d’Alex est en deuil, et lui aussi bien entendu. Mais son meilleur ami Tod quelques jours plus tard meurt dans des circonstances étranges dans sa salle de bain. Quelque chose qui ne ressemble pas vraiment à un suicide, comme on conclut la police, surtout quand on découvre la scène de sa mort. Alex et les survivants sous le choc du crash, commence à avoir peur. Alex comprend que la mort en a après eux, et que cette dernière a un plan. Et ce plan implique un ordre bien précis, car il y avait un ordre dans lequel il devait mourir dans le crash. Les morts des amis d’Alex se poursuivent, mais la mort est rusée et elle a plus d’un tour dans son sac. Maintenant Alex et ses amis, doivent déjouer la mort afin que son plan échoue. Après une scène d’ouverture, lors de la prémonition d’Alex plutôt réussies le film enchaine les morts des amis d’Alex et c’est parfois gore. Mais il y a des scènes de morts très ingénieuses, voire même drôle parfois mais déjà plus sérieuses que les suites. James Wong maîtrise, la mise en scène comme par exemple les avants-morts des personnages où ils montrent les détails de la façon dont la mort va exécuter sa victime. On retiendra principalement la mort de Tod, ingénieuse où l’on on découvre que la faucheuse est rusée. On pourra d’ailleurs apercevoir, la mort du moins son ombre avant que Tod ne meurt, et aussi avant la mort de Mlle Lewton. Un des détails intéressants, sur la technique du film. Le film a déjà 18 ans, et le film vieillit plutôt bien. Mais le thème de la mort, est abordé plutôt intelligemment si on regarde bien du point de vue des protagonistes. Ils veulent tout faire pour vivre, puis la peur est bien mise en avant ici c’est la peur de la mort. La mort dans le film qui fait plus penser, à une entité ou une force, sorti d’on ne sait où. Le film offre du renouveau, dans le cinéma d’horreur et c’est une très bonne chose.

James Wong est au scénario du film, avec aussi Glen Morgan qui est un ami de Wong car tous les deux ont bossé sur X-Files. Jeffrey Reddick participe à l’écriture, également. Il ne se contente pas de mettre des simples morts, puisqu’elles sont particulièrement bien trouvé et parfois drôle. Plus convaincant à l’époque le film avait su trouver son public, aujourd’hui il impressionne surement moins mais il a le mérite de proposer du renouveau. Puis même l’écriture des personnages est réussie, celui d’Alex dispose quasiment d’une écriture comique dans sa façon de vouloir échapper à la mort car il est pris pour un fou. Même les autres personnages, sont bien gérés dans leur traitement. C’est Devon Sawa qui tient le rôle principal, celui d’Alex personnage quasi comique car il a une certaine folie. Une folie qu’on remarque dans ses gestuelles, quand il tente d’expliquer les plans de la mort. Aussi a l’écran Ali Larter, Kerr Smith et même Seann William Scott, loin de son rôle de Stifler dans American Pie. Des personnages convaincants, ou c’est plutôt plaisant de les voir. Destination Finale, aura apporté sa touche, dans le paysage du cinéma d’horreur.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire