Gran Torino de Clint Eastwood

Date de sortie 25 février 2009 (1h 51min)
De Clint Eastwood
Avec Clint Eastwood, Bee Vang, Ahney Her, Geraldine Hughes, John Carroll Lynch, Cory Hardrict…
Genres Drame, Thriller
Nationalité Américain
Musique Kyle Eastwood

Eastwood en vieux grincheux et raciste

Synopsis

Walt Kowalski est un ancien de la guerre de Corée, un homme inflexible, amer et pétri de préjugés surannés. Après des années de travail à la chaîne, il vit replié sur lui-même, occupant ses journées à bricoler, traînasser et siroter des bières. Avant de mourir, sa femme exprima le voeu qu’il aille à confesse, mais Walt n’a rien à avouer, ni personne à qui parler. Hormis sa chienne Daisy, il ne fait confiance qu’à son M-1, toujours propre, toujours prêt à l’usage…
Ses anciens voisins ont déménagé ou sont morts depuis longtemps. Son quartier est aujourd’hui peuplé d’immigrants asiatiques qu’il méprise, et Walt ressasse ses haines, innombrables – à l’encontre de ses voisins, des ados Hmong, latinos et afro-américains « qui croient faire la loi », de ses propres enfants, devenus pour lui des étrangers. Walt tue le temps comme il peut, en attendant le grand départ, jusqu’au jour où un ado Hmong du quartier tente de lui voler sa précieuse Ford Gran Torino… Walt tient comme à la prunelle de ses yeux à cette voiture fétiche, aussi belle que le jour où il la vit sortir de la chaîne.
Lorsque le jeune et timide Thao tente de la lui voler sous la pression d’un gang, Walt fait face à la bande, et devient malgré lui le héros du quartier. Sue, la soeur aînée de Thao, insiste pour que ce dernier se rachète en travaillant pour Walt. Surmontant ses réticences, ce dernier confie au garçon des « travaux d’intérêt général » au profit du voisinage. C’est le début d’une amitié inattendue, qui changera le cours de leur vie.
Grâce à Thao et sa gentille famille, Walt va découvrir le vrai visage de ses voisins et comprendre ce qui le lie à ces exilés, contraints de fuir la violence… comme lui, qui croyait fermer la porte sur ses souvenirs aussi aisément qu’il enfermait au garage sa précieuse Gran Torino…

 

Quand Clint Eastwood passe derrière et devant la caméra c’est rarement mauvais il conte toujours des histoires passionantes. Certes je n’ai pas vu toute ses réalisations, j’ai un certain rattrapage a faire, ayant déjà vu Invictus, Mystic River ou encore Au-delà qui reste à ce jour son pire film. Car avec ce film, ce cher Clint avait voulu se lancer dans le fantastique, mais ce n’est pas forcément un domaine qu’il maîtrise. Dans Gran Torino il  tient le rôle principal, celui d’un vieux raciste aigri, devenu veuf depuis peu de temps. Il à comme voisins des Asiatiques, ce qui ne lui plaît pas vraiment raciste comme il est. Le film ne se contente pas, de nous montrer qu’un vieux raciste aigri, car au dessus de tout ça il y’a une histoire d’amitié mais aussi on y voit une Amérique, toujours en proie a cette violence. Clint Eastwood film, la vie d’un homme face à une violence omniprésente.

Walt est un ancien vétéran de la guerre, qui vient juste de perdre sa femme. Il a deux fils, dont il n’est pas très proche et qui ne cherchent qu’à le mettre en maison de retraite mais ce dernier refuse. Dans son garage, il possède une magnifique Ford Gran Torino dont il ne se sert quasiment jamais. Le jeune Thao son voisin, tente de voler la voiture de Walt sous la pression d’un gang. Thao réussi a fuir, avant que Walt n’est pu voir quoi que ce soit. La soeur aînée demande a ce dernier, de se racheté auprès de Walt en faisait des petit travaux chez lui. Walt accepte et au fil des jours, ils deviennent amis une chose inattendue surtout venant de Walt qui n’est pas très sociable. Cependant le gang ne lâchera pas Thao, et iront jusqu’à l’agressé c’est alors que Walt décide de prendre les choses en main, et protéger Thao de ses agresseurs et en finir avec le gang. A travers sa caméra Eastwood livre une Amérique souillée par la violence, dans ces quartiers chaud des Etats-Unis. Le personnage de Walt vit, dans ce quartier depuis de nombreuses années et l’a vu évoluer, au fil des années les immigrants se sont installés. Il ne supporte pas ces voisins Asiatiques, pourtant le comportement de Walt va changer, et son amitié avec Thao est très bien abordé si bien qu’il devient proche de cette famille Asiatiques. Dans sa mise en scène Clint Eastwood gère humour, mais aussi le côté plus sérieux du film. Le film est très touchant, dans sa façon d’aborder l’amitié entre Walter et Thao, puis il touche aussi dans sa façon de reprendre goût à la vie lui qui n’avait plus envie de rien. Cette famille Asiatique lui aura fait sortir, le meilleur de lui-même. Clint Eastwood gère, très bien sa vision de l’Amérique, en ciblant ces quartiers particulièrement bien évidemment. Des quartiers rongé, par la violence des gangs qu’il soit Latinos ou Asiatique, un quartier que ne supporte plus Walt. On remarquera d’ailleurs, que même si la ford Torino, est  un bien précieux pour Walt, cette dernière ne prend pas tout le récit du film mais reste surtout un prétexte, mais utiliser avec intelligence. Le final peut nous attrister, car malgré ce qu’est au début Walter on s’attache à ce personnage qui a finalement une bien plus grande personnalité qu’ont ne le pensait au début du long-métrage. Gran Torino reste une oeuvre de Clint Eastwood, qui aborde ces sujets avec subtilité.

A l’écriture du film Nick Schenk et Dave Johannson, qui décrivent très bien cette histoire d’amitié qui pourtant n’avait aucune chance de naître au début. Les scénaristes arrivent, également à nous décrire cette Amérique dans une vision plutôt réelle, qui est sans cesse en proie a la violence. Dans tout ça, même l’humour prend un peu de place, notamment avec Walter, et son comportement de grincheux. C’est d’ailleurs aussi dans l’écriture, de son personnage qu’il y a un très bon développement. Walter est un ancien vétéran, de la guerre qui à vécu des choses pas facile sa femme vient de mourir et c’est à l’enterrement de cette dernière, que film débutera. C’est dans l’évolution de son personnage, qu’on sera le plus surpris car partant d’un vieux grincheux raciste, il se liera d’amitié avec cette famille jusqu’à les protégés. Il deviendra pour cette famille, un héros. Le casting n’a que très peu de visage connus, hormis Clint Eastwood qui livre une prestation magistrale. Et même si les autres comédiens ne sont pas forcément connu, on doit reconnaître leur talent, comme Been Vang dans le rôle de Thao, Ahney Her jouant Sue la soeur aînée de Thao. Parmi une filmographie, qui ne cesse de s’agrandir malgré son âge, Eastwood garde la forme et Gran Torino est une oeuvre plutôt majeur à découvrir ou re-découvrir.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef)

Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori
Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré
Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films
comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky
sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les
oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

More Posts

Laisser un commentaire