Sin City de Robert Rodriguez et Frank Miller

 

 

 

Date de sortie 1 juin 2005 (2h 03min)
De Robert Rodriguez, Frank Miller plus
Avec Bruce Willis, Mickey Rourke, Jessica Alba, Benicio Del Toro, Carla Gugino, Josh Hartnett, Clive Owen
Genres Action, Thriller, Policier
Nationalité Américain
Musique Robert Rodriguez, John Debney et Graeme Revell

 

 

Flic et voyou…

Synopsis

Sin City est une ville infestée de criminels, de flics ripoux et de femmes fatales. Hartigan s’est juré de protéger Nancy, une strip-teaseuse qui l’a fait craquer. Marv, un marginal brutal mais philosophe, part en mission pour venger la mort de son unique véritable amour, Goldie. Dwight est l’amant secret de Shellie. Il passe ses nuits à protéger Gail et les filles des bas quartiers de Jackie Boy, un flic pourri, violent et incontrôlable. Certains ont soif de vengeance, d’autres recherchent leur salut. Bienvenue à Sin City, la ville du vice et du péché.

Le comic-book Sin City, voit le jour en 2005 au cinéma et Frank Miller auteur de la bande dessinée est le co-réalisateur. Avec Sin City, Frank Miller réalise son premier long-métrage, épaulé par Robert Rodriguez. Mais ce film est aussi une bonne chose pour Rodriguez, car il réalise ainsi son meilleur film. On ne pas se mentir, le réalisateur est loin d’être un génie, et ses oeuvres sont un peu trop surestimés de mon point de vue. On ne cachera pas non plus, que le frangin Tarantino qui a quelque chose a voir à la réalisation. Sin City respecte donc le comics, que ce soit dans les dialogues ou le visuel. D’ailleurs c’est surtout le visuel, qui fait le charme du film et quatorze ans après il fait encore son effet. Un film brutal, violent avec une teinte d’humour noir c’est aussi ça Sin City, et on voit la touche des réalisateurs dans cette oeuvre. Le film séduira également par son casting flamboyant, parce qu’il faut le dire quand même, qu’il y a du beau monde et que ça ne fait que donner du crédit au film. Sin City tient une force immense, dans le fait que les femmes tiennent, une place importante, elles ont un sacré caractère et ne se laissent pas faire. En fait dans ce film, il y a plein de bonnes choses.

Sin City est une ville corrompue par des flics ripoux, il y régne une violence ou il faut se défendre par soi-même. Le film commence avec Josh Hartnett, qui assassine une jeune femme il est tueur à gages. Ensuite nous suivons, ce vieux flic Hartigan il a une maladie au coeur, et la fin est proche mais avant de partir il veut boucler une affaire. Cette affaire c’est en finir, avec Roark Jr le fils du sénateur, et le fils de ce dernier est un violeur sur des mineurs et il tient Nancy 11 ans, et Hartigan fera tout pour la sauver. Il blesse gravement Roark, et lui se fait tirer dessus par son collègue. Par la suite on découvrira, d’autres personnages comme Marv qui reste le plus intéressant il n’est pas très beau mais il est tombé sous le charme de Goldie une prostituée. Marv retrouve la jeune femme inerte dans son lit, cette dernière a était assassiné dans son sommeil, et Marv est accusé et il doit échapper à la police mais se jure de trouver l’assassin de Goldie. Il démasque alors le tueur, il s’agit de Kevin il vit dans une ferme a quelques kilomètres de la ville. Kevin n’est pas ce qu’on pourrait appeler un humain, il a une agilité et rapidité impressionnante et à des griffes. Au final, on ne sait pas trop, ce qu’il est, juste qu’il est le protégé du Cardinal Roark frère du sénateur Roark dont son fils a été laisser pour mort par Hartigan. Marv parviendra, donc par retrouver Kevin, et lui fera payer.

Le film continue par la suite, de nous faire découvrir des personnages passionnants. Il y a Dwight, qui après avoir couché avec Shellie une serveuse, poursuit le petit ami violent de cette dernière, Dwight pénètre dans le quartier des filles, où Jackie le petit ami de Shellie cherche à faire du mal. Dwight et les filles prennent les choses en main, et tue Jackie et découvre qu’il est flic une bavure qui va déclencher l’irréparable. On n’espérait plus revoir Hartigan, après tout ça, et pourtant on le revoit en vie et détenu, une fois relâché il cherche à protéger Nancy âgé de 19 ans maintenant et elle est strip-teaseuse. Sin City n’est donc, pas la ville où il fait bon vivre les criminels règnent en maître, et les flics sont corrompus et le meurtre est presque légal. Les adaptations de comics, ce n’est jamais évident et Sin City tout particulièrement, même si Miller adapte sa bd, fidèlement ça reste difficile car le visuel est particulier. Sin City ne fait pas dans la dentelle, c’est très violent et brutal il faut le voir pour croire. Robert Rodriguez et Frank Miller, maîtrise leur mise en scène et séduise dès les premières minutes. Tout comme la bande dessinée, en noir et blanc avec des couleurs particulières qui en ressortent, puis il y a clairement de l’animation. On pourrait presque dire, que ce film est révolutionnaire. Le récit n’hésite pas à mettre, les femmes en avant on y voit Gail interprété par Rosario Dawson, en meneuse avec son groupe de filles. Des femmes qui ont un sacré tempérament et qui savent se battre, comme il faut. Frank Miller et Robert Rodriguez, sont à l’écriture du scénario, et ce n’est pas si difficile puisque qu’apparemment que ce soit au niveau visuel et dialogues, c’est exactement la même chose que le comics. Cependant cela reste très intéressant, que soit sur l’aspect technique, mais la façon aussi dont le récit est abordé en présentant tous ces personnages distinctement et clairement.

Certains des personnages comme Hartigan, ont un côté attachant, surtout qu’Hartigan est le seul flic à être honnête surtout quand on voit que son partenaire est un ripou. L’univers de Sin City, est de base très riche et l’oeuvre de Miller prend vie a l’écran. Le casting de Sin City, est aussi grandiose Bruce Willis, Mickey Rourke, ou encore Elijah Wood qui interprète Kevin ce psychopathe agile collectionnant les têtes de femmes. Mais aussi Rutger Hauer, Clive Owen ou même Benicio Del Toro. Et du côté des femmes, l’on a Rosario Dawson, Jessica Alba, Carla Gugino et Jaime King. Les prestations sont brillantes, et on ne s’en lasse pas. Sin City est un film captivant, ou chaque scène envoie du lourd, la qualité graphique est un plaisir pour la rétine. Et si d’ailleurs les qualités visuelles, y font beaucoup le récit reste très prenant, car très bien raconté. Déjà quatorze ans, et le film n’a rien perdu de son charme.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire