Skyfall de Sam Mendes

Date de sortie 26 octobre 2012 (2h 23min)
De Sam Mendes
Avec Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem, Ralph Fiennes, Naomie Harris, Bérénice Marlohe, Ben Whishaw…
Genres Action, Espionnage, Thriller
Nationalités Britannique, Américain
Musique Thomas Newman

 

Un Bond en avant

 

Synopsis

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

 

 

Après l’échec, que fut Quantum of Solace il fallait un autre réalisateur pour le suivant et c’est Sam Mendes qui prend donc le relais. Le réalisateur semble être le bon choix, parce que sa filmographie est trés loin d’être mauvaise et vu son talent à la réalisation un James Bond peut lui être que bénéfique. Il faut faire oublier aux fans le mauvais James Bond, qu’était Quantum Of Solace, car il faut faire mieux, beaucoup mieux même. Daniel Craig reprend le rôle, de James Bond pour la troisième fois, en développant son personnage bien plus que les précédents. Et cette fois, un méchant efficace, qu’interprète Javier Bardem. Ce nouvel épisode, tourne une page de la saga puisque certains s’en vont et d’autres arrivent. L’agent 007 face à son passé, retour pour lui en des lieux sombres qui l’ont conduit a ce qu’il est aujourd’hui. Skyfall reste le plus abouti, de la franchise en tout cas de ceux avec Daniel Craig, il apporte une fois de plus une certaine fragilité, à l’agent secret le plus célèbre. Sam Mendes est assurément, celui qu’il fallait pour la réalisation de ce nouveau James Bond.

Le film débute sur une incroyable scène d’action, qui surpasse les épisodes auparavant surtout Quantum Of Solace. James est à la poursuite d’un homme portant le nom de Patrice, une poursuite qui fini mal. En effet Bond est laissé pour mort quand Eve lui tire dessus par erreur. Eve qui n’est autre que Moneypenny et on ne le saura qu’à la fin. Bond est désormais exilé, quelque part sans doute sur une île loin des ennuis. C’est alors que le MI6, est victime d’une attaque, des agents à l’intérieur sont morts, exposés aux dangers en permanence le MI6 doit redoubler de vigilance. Après cet incident James revient dans son pays, pour les aider, sa blessure lors de sa dernière mission, il ne s’en est pas vraiment remis mais M, a besoin de lui absolument. La menace du MI6, n’est autre que Raoul Silva une vieille connaissance de M, qui cherche à lui faire payer ses erreurs passé. James commence à découvrir un peu plus le passé de M, et ainsi savoir qui est vraiment Raoul qui était un ancien agent qui à choisi le mauvais côté et dont M, a dû prendre de mauvaises décisions. Ce nouvel opus, nous révélera, le nom des parents de James, et donc quelques éléments de son enfance et ce pourquoi il est devenu un agent du MI6. Le retour dans cet opus de personnages emblématiques de la saga, comme par exemple: Q, cet homme avec des tas de gadgets qui sont hélas un peu moins impressionnant qu’avant. Puis aussi Moneypenny, que joue Naomie Harris. On découvrira un personnage important aussi Gareth Mallory, qui remplacera M à la tête du commandemant du MI6. Sam Mendes nous offre un film de 2h20, donc une durée raisonnable et dans les règles pour un James Bond contrairement à son prédécesseur. C’est évident qu’avec Mendes, à la réalisation c’est un niveau au dessus par rapport à Marc Forster. La maîtrise de la mise en scène se ressent, la scène d’intro nous offre une longue scène d’action non-stop c’est fluide rien à redire. Si vous trouvez la photo sublime, et bien c’est normal il s’agit de Roger Deakins qui dernièrement a bossé sur le dernier Blade Runner. La photographie à la fin du film, sur Skyfall sont magnifiques des couleurs ternes qui donne exactement le ton qu’il faut au film. Roger Deakins fait donc, une fois de plus des merveilles. Après un méchant très moyen avec Forster, ici nous avons affaire à un méchant crédible et très convaincant, au visage déformé par son passé mais nous y reviendrons rapidement. Ce qui est sure, c’est qu’avec ce James Bond, Sam Mendes, séduit les spectateurs en retrouvant un souffle nouveau, qui était perdu avec Marc Forster. Une réalisation saisissante, pleine de rebondissements où tout est possible, un Daniel Craig toujours plus investi dans son rôle, qui ne cesse de nous impressionner.

Après une écriture laborieuse, dans Quantum Of Solace il faut faire mieux et donc réparer les erreurs faites. Neal Purvis, Robert Wade et John Logan qui remplace Paul Haggis. Les trois hommes livre, pour le coup un récit vraiment prenant et passionnant qui nous fait très vite oublier le précédent film. La menace du film, est un ennemi redoutable ancien agent du MI6, qui cherche à se venger de M et James est celui qui pourra mettre un terme à ces agissements. Les scénaristes excellent, dans le traitement des personnages en incluant comme il faut, les personnages emblématiques de la saga on retrouve avec eux, un peu ce retour aux sources. Le personnage de Raoul Silva, est également très bien écrit en quête de vengeance contre M, prêt à tuer qui que ce soit, et qui se mettra en travers de sa route. Malin il parviendra même, à s’échapper de la cage de verre, où il est retenu. Le QG du MI6 étant en ruine, ce  dernier est relocaliser dans un endroit secret, ou désormais tout ce déroule là-bas. Changement petit certes, mais qui reste important cependant dans l’écriture du film. Dans ce nouvel opus, on n’en saura plus également sur le passé de James une occasion d’en découvrir toujours plus, et nous verrons que ce méchant déjà très intéressant, l’est encore plus. Un casting de qualité, toujours Daniel Craig, en James Bond on ne s’en lasse pas. Dans le rôle de Gareth Mallory, on retrouve Ralph Fiennes, le grand méchant est interprété par le grand Javier Bardem. Naomie Harris est sublime en Moneypenny, et Ben Whishaw assure en Q. Vu que Sam Mendes, a fait un excellent boulot, avec Skyfall il est engagé pour le prochain. Avec Skyfall, Sam Mendes, signe un James Bond, magistral avec un final inoubliable.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

More Posts

Laisser un commentaire