The Room de Tommy Wiseau

Durée 1h 40min
De Tommy Wiseau
Avec Tommy Wiseau, Juliette Danielle, Greg Sestero, Philip Haldiman, Caroline Minnott, Kyle Vogt…
Genre Drame
Nationalité Américain
Musique Mladen Milicevic

 

 

Le parfait exemple du navet et nanar réunis…

The Room est sortie en 2003, à la réalisation on y retrouve Tommy Wiseau, qui officie également en tant que producteur et  scénariste. Le film est même produit, par sa propre boîte de prod: Wiseau Film. Le film est tellement nul, qu’il en est devenu culte. C’est en quelque sorte un phénomène, The Room est aussi le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Le film ressort dans les salles, notamment a Paris au grand Rex, histoire de faire découvrir ou re-découvrir ce film, qui sans doute le pire de l’histoire du cinéma.  Un phénomène qui devient un film, tiré du bouquin The Disaster Artist, film qui relate la vie de Tommy Wiseau en passant par la conception The Room. Le film de Tommy Wiseau, parle d’un homme Johnny, a l’allure d’un Don Juan amoureux de Lisa avec qui il doit se marier dans peu de temps. Le hic c’est que elle, ne l’aime pas et elle est un peu s……. sur les  bords,  et  elle a le béguin pour Mark le meilleur ami de Johnny. Et comme elle ne l’aime plus, elle l’accuse ce dernier de l’avoir frappé. Le fillm de Tommy Wiseau, est d’un vide abyssal, que c’est à peine croyable car il ne raconte rien d’intéressant, et si il n’y avait que ça.

Y’a t’il une histoire?

.

Ce qu’il y a de marrant avec The Room, c’est que oui c’est drôle! tellement c’est nul mais c’est que aussi tout sonne faux: les décors, les scènes de sexe. Oui il y a du sexe, et c’est très mal joué même ça, et nous foutre deux scènes de sexe en dix minutes faut le faire, surtout que la même femme saute quand même deux mecs différents. Bon avec le deuxième, on ne sait même pas si c’est vraiment du sexe. Mais dans la première on aura en horreur, le cul-nu de Tommy Wiseau fallait nous épargner ça quand même. Le personnage de Johnny, que joue Tommy Wiseau est le mec trop gentil il a pris sous son aile, un ado du nom de Denny qui au vu de son apparence fais plus vieux. Le jeune  garçon a des sentiments pour Lisa, et puis aussi il doit de l’argent à son dealer. Parce que il faut quand même parler, de cette scène entre Denny  et son dealer qui est quand même mémorable. Une scène tellement mal joué, ou ensuite intervient Johnny et Lisa, pour le sortir de ce mauvais pas. Pour en revenir à Johnny,  c’est qu’il est trop gentil un peu con-con sur les bords, qui aime sa femme mais elle non, elle préfère flirter avec le meilleur ami du nom de Mark. Le meilleur ami de Johnny, le beau-gosse comme dit Lisa à un moment, qui fait celui qui n’a pas envie de Lisa mais qui à quand même envie de se la taper. Le film se finira avec la rupture définitive entre lui et Lisa, avec un Johnny anéanti qui alors délivrera alors là son plus mauvais jeu d’acteur. On ne sait comment réagir, face a ça tellement c’est mauvais. Le  film se finira avec le suicide de Johnny, qui  se tire une balle dans la gorge et tous ses proches seront désespéré et nous aussi.

Mauvais mais…culte

Tommy Wiseau signe le scénario de son film, qui est aussi mauvais que la réalisation. Le film ne raconte que très peu de choses finalement. Un homme, que sa future femme n’aime plus. Incluant un ado, aussi inutile qu’un cheveu sur la soupe. Au début on rit, mais l’ennui s’installe rapidement, ça va bien deux minutes la plaisanterie à assez duré. L’écriture est tellement vide, que forcément tout le long-métrage en souffre. La mise en scène est pitoyable, les décors sonnent trop faux que s’en est risible, toujours les mêmes plans rien ne sort de l’ordinaire. Ce qui est assez extraordinaire, c’est que Tommy Wiseau à tout de même un certain talent celui de mal joué, écrire mais aussi mettre en scène. Il faut le faire, pour faire autant de choses mauvaises, « tout ça, tout seul ». Quoi que il n’est pas seul, car les seconds rôles sont aussi mauvais. Mais c’est tout de même Tommy Wiseau, qui obtient la pire prestation. On retiendra de ce film, des scènes qui en deviennent comique de l’ennui,  et de la gêne pour Wiseau qui joue si mal. Le film ressort en salle, histoire de rire et souffrir, pour un film tellement mauvais qu’il est devenu culte incroyable non?

 

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

One thought on “The Room de Tommy Wiseau

  1. LE nanar par excellence ! Comme dit, tout est raté, il veut faire des choses mais il les fait toutes mal et on a ce rendu totalement foiré mais délicieusement drôle. Quand on finit le film, on n’a pas envie de le détester, il y avait une vraie intention derrière, et on a même de la sympathie pour Johnny. Mais le phénomène autour de ce film est impressionnant.

Laisser un commentaire