À tous les garçons que j’ai aimés de Susan Johnson

Date de sortie 17 août 2018 sur Netflix (1h 39min)
De Susan Johnson
Avec Lana Condor, John Corbett, Noah Centineo, Janel Parrish, Israel Broussard, Madeleine Arthur…
Genres Comédie dramatique, Romance
Nationalité Américain

 

 

Synopsis

Et si vos amours secrets découvraient la véritable nature de vos sentiments… tous en même temps ? La vie sentimentale de Lara Jean Song Covey passe du rêve à la pire des réalités quand ses lettres d’amour aux cinq garçons qu’elle a toujours aimés arrivent mystérieusement chez leurs destinataires

Sans aucun doute ou presque, après le mémorable Annihiltion D’Alex Garland, Netflix a trouvé son film phénomène de la rentrée 2018. C’est bien simple, depuis sa sortie le 17 août dernier, le long-métrage À tous les garçons que j’ai aimés affole les compteurs de vues et s’invite dans toutes les conversations des moins de 20 ans. Il faut dire que la comédie romantique pour ados se révèle très efficace en étant pourtant portée par deux quasi-inconnus, à savoir Lana Condor et Noah Centineo.

Un synopsis classique…

À la base, l’intrigue d’À tous les garçons que j’ai aimés n’a rien de révolutionnaire, bien au contraire, puisqu’elle repose sur un énième faux couple qui devient peu à peu vrai sans que les protagonistes s’en rendent réellement compte. Mais le cadre qui entoure l’intrigue est heureusement un peu plus original : Lara Jean Covey, incarnée par Lana Condor, est une jeune fille de 16 ans qui rédige depuis son plus jeune âge des lettres adressées aux garçons dont elle est tombée amoureuse, sans pour autant jamais les envoyer. Un jour, pourtant, elle découvre que ses cinq lettres secrètes ont été postées, dont l’une adressée à celui qui est désormais le petit-ami de sa sœur. Pour brouiller les pistes et éviter de se confronter à lui, Lara Jean se lance alors dans une fausse relation amoureuse avec l’un des autres garçons de ses lettres, Peter Kavinsky, alias Noah Centineo, nouvelle idole des jeunes filles de moins de 20 ans, qui a lui pour but de reconquérir son ex en la rendant folle de jalousie.

Comme tous les personnages de films romantiques, Lara Jean, la protagoniste, est rêveuse. C’est l’un de ses traits de caractère les plus présents, et c’est surtout celui qui est mentionné dès la première minute du film. Alors qu’elle passe son temps libre à lire des romans d’amour, il ne fait aucun doute qu’elle rêve de trouver un prince charmant qui ferait tout pour et avec elle, de la même manière que les stars du ciné Emily Blunt et John Krasinskiou les stars du poker Liv Boere et Igor Kurganov sont indissociables l’un de l’autre. Oui mais voilà, comme toutes les héroïnes de ce genre de film, Lara Jean est aussi réservée et impopulaire, ce qui limite ses possibilités de rencontres et de coup de foudre. Heureusement, Peter Kavinsky, star de l’équipe de Lacrosse, finit par croiser son chemin pour un coup de bluff qui deviendra finalement un véritable coup de cœur.

…mais un traitement rafraîchissant

Si le film réalisé par Susan Johnson n’a rien de foufou en soi, il se révèle être très agréable à regarder grâce à une belle complicité qui unit les deux héros du film. Clairement, on sent qu’une relation forte est née entre Lana Condor et Noah Centineo (cela s’est illustré dans un bon nombres d’interviews qu’ils ont donné depuis la sortie du long-métrage) et cela donne envie de croire à leur histoire dans À tous les garçons que j’ai aimés.

Aussi, le film brille de par sa modernité et son ancrage fort dans notre époque. Post sur Instagram, références cinématographiques, looks de Lara Jean et fonds d’écran mielleux parce qu’on est « in love », nombreuses sont les scènes du film qui nous font bien sentir que ce film a été réalisé pour notre génération. Tout cela sans parler de la playlist, qui est un sans faute en s’adaptant à la perfection à chaque moment du long-métrage.

En tout cela, À tous les garçons que j’ai aimés s’impose comme un petit plaisir coupable qui se déguste volontiers, sans prise de tête et sans trop de grandes promesses. Le fait que de nombreux internautes admettent sur les réseaux sociaux avoir visionné le film des dizaines de fois en quelques jours le prouvent bien : cette comédie romantique est un typiquement un film « feel good » qui tombe à pic en cette période morose de rentrée.

Et sachez que le plaisir devrait se prolonger puisque, sauf mauvaise surprise, Netflix devrait très prochainement annoncer une suite. Voire même deux suites. En effet, le film est l’adaptation d’une trilogie de livres pour adolescents écrite par Jenny Han. De quoi encore nous offrir de beaux moments en compagnie de Lara Jean et de Peter Kavinsky, le nouveau couple phare de la jeune génération !

Xavier

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire