Anna, de Luc Besson

 

Date de sortie : 10 juillet 2019 (1h 59min)
Réalisateur : Luc Besson
Acteurs principaux : Sasha Luss, Helen Mirren, Luke Evans, Cillian Murphy
Genre : Thriller, action
Nationalité : Américain
Compositeur : Éric Serra

Une vendeuse de poupées parfaitement inoffensive…

Thriller classique et efficace réalisé par Luc Besson (Malavita, Lucy, Valérian et la cité des mille planètes), Anna met en scène la jeune Sasha Luss (déjà apparue dans Valérian) dans la peau d’une femme russe utilisée par le KGB pour toutes sortes de missions dans lesquelles elle joue le rôle de plusieurs personnages pour arriver à ses fins, d’où le parallèle avec les matriochkas, ces poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Entre la vendeuse de poupées sur le marché russe, le top model parisien, la tueuse italienne et la fine joueuse d’échecs, Anna cache parfaitement son jeu pour se sortir de la spirale infernale dans laquelle on l’a embrigadée.

Le chef du KGB serait lui aussi un grand amateur d’échecs !
Quand la CIA s’en mêle de force…

D’abord formée par Alexander Tchenkov, interprété par Luke Evans (Dracula untold, La fille du train, La Belle et la Bête), et sous les ordres de la très exigeante Olga sous les traits d’Helen Mirren (Benjamin Gates et le livre des secrets, Red, Casse-Noisette et les quatre royaumes), elle va peu à peu jouer à l’agent double en travaillant pour la CIA, dirigée par un personnage joué par le talentueux Cillian Murphy (Batman Begins, Sunshine, Inception). Après un Lucy controversé par ses véracités scientifiques douteuses, Besson parvient à quelque chose de plus simple en mettant en avant une nouvelle héroïne sans chercher à trop en faire.

L’espionnage nécessite toujours des relations utiles.
Une réalisation très propre.

La narration est agréable et claire tandis que l’intrigue est fort bien ficelée par des retours en arrière qui nous en apprennent davantage sur le passé. L’ambiance à risques des services secrets se fait bien ressentir avec une tension palpable et des scènes d’action dynamiques. Si la réalisation évite de s’éparpiller dans une mise en scène trop complexe, le jeu d’acteur suit le même cours en proposant des personnages classiques mais qui ont leur petit background pour les rendre intéressants. Non sans rappeler le très bon Red Sparrow, Anna est un réel bon film à la hauteur du savoir-faire de Luc Besson, Sasha Luss se montrant très convaincante avec ses airs de Léa Seydoux.

Emmanuel Delextrat
Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire