Assassination Nation de Sam Levinson

Date de sortie 5 décembre 2018 (1h 48min)
De Sam Levinson
Avec Odessa Young, Suki Waterhouse, Hari Nef, Abra, Bella Thorne, Maude Apatow…
Genres Thriller, Drame
Nationalité Américain
Musique Ian Hultquist

 

Les filles en guerre contre le reste du monde

 

Synopsis

Lily et ses trois meilleures amies, en terminale au lycée, évoluent dans un univers de selfies, d’emojis, de snapchats et de sextos. Mais lorsque Salem, la petite ville où elles vivent, se retrouve victime d’un piratage massif de données personnelles et que la vie privée de la moitié des habitants est faite publique, la communauté sombre dans le chaos. Lily est accusée d’être à l’origine du piratage et prise pour cible. Elle doit alors faire front avec ses camarades afin de survivre à une nuit sanglante et interminable.

Sam Levinson signe son deuxième film, et ce que l’on peut dire c’est que le réalisateur ne fait pas dans la dentelle. Il y met en scène quatre amies, au lycée un peu superficielle, même beaucoup dira-t-on qui se retrouve victime d’un piratage de leurs données personnelles. Personne ne sait, qui est le coupable de ce piratage. Dans son film Sam Levinson, traite du danger des réseaux sociaux, mais aussi une critique de l’Amérique. Sam Levinson, signe une oeuvre donc intéressante avec une bande-son efficace, et des actrices qui livre des prestations réussie. on pourra retenir également, que le réalisateur se concentre également sur l’aspect technique de son film. Avec Assassination Nation, Sam Levinson signe un nouveau film aux thématiques intéressantes. Une oeuvre, qui a de quoi séduire, pour finir l’année en beauté.

 

 

En terminale au lycée, Lily et ses trois amis surfs sans cesse sur les réseaux sociaux que ce soit Facebook, Snapchats ou Instagram. L’histoire se situe à Salem, une ville que déteste Lilly et qu’elle espère quitter à la fin de ses études. Cette dernière, a une aventure avec un homme de 40 ans, qui est père de famille une relation qui ne s’arrête qu’à des sexto, alors qu’elle a déjà un petit ami. Un jour les données personnelles du maire de Salem, sont hackés ce dernier est plongé dans un scandale politique qu’il le pousse à se donner la mort en public. Ensuite c’est au directeur, du lycée de se faire hacker, qui est immédiatement accusé de pédophilie. La tension monte d’un cran à Salem, car le piratage prend de l’ampleur. Il ne faudra pas attendre longtemps, pour que le piratage se fasse en masse et où cette fois toute la ville de Salem est victime ainsi que Lily et ses amies. La jeune fille, est fichue à la porte de chez elle quand sa mère sait que cette dernière a une relation avec un homme plus vieux qu’elle. Lorsqu’un éventuel suspect du piratage est arrêté, il est relâché, mais plus tard et kidnappé par des habitants de Salem car la ville est désormais plongée dans le chaos. Le suspect jure qu’il n’y est pour rien pour le piratage, et accuse Lily d’en être à l’origine. Les habitants de Salem, s’en vont à la chasse pour mettre hors d’état de nuire Lily et ses amies, qui sont réfugiés dans une maison d’une amie à la jeune fille. Lily est devenue la proie des habitants de la ville de Salem, et qui feront tout pour l’avoir. On retiendra du film de Sam Levinson, une critique de cette Amérique, mais aussi les dangers de la cyber- criminalité, sujet dont on parle trop peu au cinéma et dont le film pointe du doigt les dangers. Mais Sam Levinson se concentre aussi, sur l’aspect technique de son film, avec un plan-séquence efficace. Mais aussi il utilise le spit-screen, qui consiste à diviser l’écran avec des images différentes, ce qui rend très bien sur le film. Une mise en scène dynamique, mais aussi violente surtout sur la fin avec une scène qui ressemble à une vraie boucherie. Assassination Nation, n’est à mettre sous tous les yeux pour sa violence principalement. Le film dispose d’idées de mise en scène ingénieuses, ou en ressort avec un film d’une efficacité redoutable.

Un film qui tient sa grande force, dans son scénario qui est aussi de Sam Levinson. Le réalisateur impose sa maîtrise, et c’est vraiment plaisant. Dans son scénario il parle de jeunes filles, face aux dangers de l’internet. Un sujet d’actualité, puisque le harcèlement fera un peu partie des thématiques qu’aborde le film où Lily est insulté de tous les noms par les habitants de Salem. Assassination Nation c’est aussi une satire de l’Amérique, chose que l’on ressent bien dans l’écriture du film, et j’aime beaucoup ce que déclare Lily à la ville à la toute fin du film. Tout ça sonne comme une guerre, qui est loin d’être terminée. Sans tomber dans la propagande à deux balles, Sam Levinson livre une écriture intelligente, même dans le développement de ses personnages. Le film s’attarde sur le personnage de Lily, qui est surtout  celle a qui tout arrive qui devient une grande victime de l’hacking, pour devenir une sorte de guerrière. Une jeune héroïne qu’interprète Odessa Young, épaulé par ses amis Suki Waterhouse, qui joue Sarah, Hari Nef jouant Bex et Abra dans le rôle d’En. De jeunes et talentueuses comédiennes, où vous l’aurez compris les femmes sont mises en avant, et où Sam Levinson les met parfaitement en scène. Un twist-ending, petit mais très sympathique sur l’identité du hacker. Des messages et des thématiques, dôté d’une mise en scène sacrément efficace Assassination Nation est passé inaperçu en salle, et c’est un film à ne pourtant pas loupé.

 

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire