Beautiful Day de Lynne Ramsay

 

 

 

Date de sortie 8 novembre 2017 (1h 30min)
De Lynne Ramsay
Avec Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov, John Doman, Alessandro Nivola, Alex Manette, Judith Roberts…
Genres Thriller, Drame
Nationalités Britannique, Français, Américain
Musique Jonny Greenwood

 

Tué dans hésiter…

 

 

Synopsis

La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence…

Le cinéma de Lynne Ramsay est une découverte pour ma part, la réalisatrice signe son quatrième film. Avec Beautiful Day elle réalise un thriller avec un Joaquin Phoenix, plus que mystérieux. Intéressant sur de nombreux points, hélas le film de Lynne Ramsay est pour moi un ratage car il avait un tel potentiel pourtant. Joe est interprété par Joaquin Phoenix, son travail s’est tué avec un marteau. Le personnage de Joe, est flou on ne sait que très peu de choses sur lui, et c’est bien là aussi le problème du film. Le film n’a pas de but précis, la réalisation regorge de bonnes idées et on saluera le travail de Lynne Ramsay, d’un point de vue technique. Joe qu’interprète Joaquin Phoenix est chargé, de retrouver la jeune fille d’un sénateur disparu et Joe doit la retrouver par tous les moyens. Sauf qu’ici, pour cette mission les choses se compliquent pour lui les hommes veulent récupérer la jeune fille, et ils sont prêts à enlever à Joe tout ce qui lui reste. Beautiful Day est un cinéma, qui possède des choses, qui ne sont pas inintéressantes bien au contraire, mais y a aussi des défauts auxquels on ne peut faire abstraction.

Joe est un homme torturé, c’est un vétéran violent qui a comme job tué s’il est nécessaire on lui demande il exécute. De temps en temps, il s’occupe de sa mère qui est la seule personne qui lui reste, elle vit seule et perd un peu la tête. En pleine campagne électorale, le sénateur Votto fait appel à Joe, car sa jeune fille s’est fait enlever. Joe ne reculera devant rien, pour la trouver. La jeune fille se trouve dans un bâtiment en ville très bien garder, où des hommes mûrs abusent sexuellement de jeunes filles elles sont enlevées pour ça. C’est alors que Joe entre dans le bâtiment pour sauver la jeune fille, il tue tous ceux qui se mettent en travers de son chemin, et récupère la jeune fille afin de la ramener chez son père. En sauvant cette gamine, Joe a déclenché une guerre, et les hommes veulent récupérer Nina (la gamine). En allant chez sa mère, Joe la retrouve assassinée une balle dans l’oeil. Joe se rend compte, que les assassins sont encore dans la maison, et les tuent. En pleine course aux élections, le sénateur Williams semble être impliqué dedans, et Joe compte bien s’occuper de lui et ses hommes et récupérer Nina qu’ils avaient enlevé à nouveau. Lynne Ramsay, filme, son long-métrage avec un style qui lui semble être bien à elle. La mise en scène, suit le personnage de Joe de façon intéressante puis se heurte de temps à autre à ce qui semble être des flashs de son enfance. Des flashs, qui apparaissent de façon soudaine, et c’est assez énigmatique. La réalisatrice, ne prendra même pas la peine de dire ce dont il s’agit. Même si la mise en scène, possède de bonnes choses cependant ça reste assez foutraque par moments et Lynne Ramsay, ne semble pas porter d’intérêt à certaines choses qui aurait eu le mérite d’être expliqué. C’est concernant le passé, de Joe qu’on aurait aimé des précisions. Car au final tout ça restera très flou. Une réalisation loin d’être mauvaise, mais qui n’exploite pas son histoire comme il faut. On remarquera que Joe, est un personnage violent et lors des scènes ou il se bat ça reste plutôt soft. Dans ce que propose le film, on aurait aimé que la réalisatrice se lâche un peu plus. On aura quelque giclée de sang, mais lorsque ce dernier donne des coups de marteau c’est rapide et sans une goutte de sang, ce qui n’est pas très convaincant.

 

L’écriture du scénario est de Lynne Ramsay la réalisatrice, adaptant l’oeuvre de Jonathan Ames. Un pitch de départ intéressant, sur un homme torturé qui n’hésite pas à tué, pour accomplir ses missions. La réalisatrice livre de bonnes scènes, dans l’écriture parfaitement retranscrite a l’écran mais elle semble s’y perdre par moments. Elle exploite assez mal, le personnage de Joe, on se doute que c’est un personnage torturé dans sa manière d’agir. Cependant elle ne s’attarde pas, à nous expliquer son passé elle ne se contente que de nous livrer des flashs, d’une enfance qui semble avoir été difficile pour lui, une enfance confrontée a la violence et c’est pour cette raison qui l’est. En tout cas on n’en sait que très peu, a son sujet. Des lacunes scénaristiques, mais surtout dans le traitement du personnage de Joe. Joaquin Phoenix, livre une performance plutôt saisissante qui reste un personnage énigmatique. On retiendra aussi Alessandro Nivola, dans le rôle du sénateur Williams, la jeune Ekaterina Samsonov dans le rôle de Nina, livre une très bonne prestation également. J’en attendais pourtant de Beautiful Day, son sujet m’intéressait vraiment et même si je n’ai pas détesté ça reste une déception. Une mise en scène, avec de bonnes choses, mais avec une écriture qui exploite mal son sujet par moment dommage, car le film aurait pu être bien mieux.

Bande annonce

Détails du Blu-Ray

Acteurs : Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov, John Doman, Alex Manette, Alessandro Nivola
Réalisateurs : Lynne Ramsay
Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
Sous-titres : Français
Région : Toutes les régions
Rapport de forme : 2.35:1
Nombre de disques : 1
Studio : M6 Vidéo
Date de sortie du DVD : 5 septembre 2018
Durée : 89 minutes

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire