Bird Box de Susanne Bier

Date de sortie 21 décembre 2018 sur Netflix (1h 57min)
De Susanne Bier
Avec Sandra Bullock, Trevante Rhodes, Sarah Paulson, John Malkovitch, Jacki Weaver, Rosa Salazar…
Genres Epouvante-horreur, Thriller
Nationalité Américain
Musique Trent Reznor & Atticus Ross

 

Les yeux dans le noir…

 

 

Synopsis

Alors qu’une mystérieuse force décime la population mondiale, une seule chose est sûre : ceux qui ont gardé les yeux ouverts ont perdu la vie. Malgré la situation, Malorie trouve l’amour, l’espoir et un nouveau départ avant de tout voir s’envoler. Désormais, elle doit prendre la fuite avec ses deux enfants, suivre une rivière périlleuse jusqu’au seul endroit où ils peuvent encore se réfugier. Mais pour survivre, ils devront entreprendre ce voyage difficile les yeux bandés.

La réalisatrice Susanne Bier, revient avec son nouveau long-métrage pour Netflix. Quatre ans après A second Chance, ou encore Serena la réalisatrice se lance dans un film post-apocalytique. Plus habitué à des films dramatiques, pour ceux qui auront vu sa filmographie avec par exemple Brothers, avec Jake Gyllenhaal et Tobey Maguire. La réalisatrice adapte le roman de Josh Malerman, un récit qui rappelle un peu le film Phénomènes de M. Night Shyamalan, sauf qu’ici la menace sont des créatures invisibles. Un casting loin d’être mauvais, car Sandra Bullock, Sarah Paulson ou John Malkovich sont à l’affiche. Bird Box peut-être frustrant, pour beaucoup car il se contentera de ne rien dévoiler sur la menace, qui sévit sur le monde. Le film de Susanne Bier n’est pas un grand film, mais reste un film honnête avec des thèmes forts.

Mallorie est enceinte, le père est parti avec son courage elle a comme seule aide sa soeur Shannon. Les deux soeurs se rendent alors à l’hôpital, pour que Mallorie passe une échographie. Après l’examen, une femme se suicide devant elle en se tapant la tête contre une vitre. Elle comprend que la menace, dont elle avait entendue parler sans y faire plus attention à la télé, est plus proche. Elle et sa soeur fuit l’hôpital, tandis que la panique s’empare de la ville, sa soeur est alors atteinte et la voiture se renverse. Shannon s’extirpe de la voiture, ainsi que Mallorie qui assiste impuissante au suicide de cette dernière qui se jette sous un camion, roulant a vive allure. Mallorie est secourue par une femme, qui lui demande de ce réfugié dans une maison un peu plus loin, puis elle se retrouve atteinte. Mallorie se réfugie dans la maison, avec d’autres personnes. Les scènes se déroulant dans la maison, sont dans le passé, dans le présent elle est dans une barque sur un fleuve avec deux enfants. Les scènes du passé, nous permettent de savoir, les rencontres que Mallorie a pu faire mais aussi pourquoi elle navigue sur le fleuve. Une mise en scène, soignée que maîtrise Susanne Bier. La scène de panique, est prenante ou l’humain est en proie à une peur incontrôlable. Car c’est sur ce thème principal « la peur », que le film se focalise un élément sur lequel l’humain n’a aucun contrôle. Surtout que dans le long-métrage, la peur et ce qui tue les humains une peur que les autres ne voient pas. Chacun voit sa propre peur, et se donne la mort par la suite. Mais on remarquera aussi, que les personnages se méfient des uns des autres, et que certains peuvent être des menaces. Au final l’être humain, lui-même est une menace.

C’est au niveau ressenti, que le film séduit le plus le fait que le spectateur soit proche des protagonistes car les personnages sont très bien écrits il faut bien l’admettre. La réalisation est brillante, car le visuel offre de belles images qui renvoient un rendu post-apo bien réussi. Pas besoin d’effets spéciaux, spectaculaire pour rendre ce film intéressant. Au scénario Éric Heisserer, quant à lui livre des personnages au développement intéressant qui en font  des personnages attachants, avec des moments touchants. On sait qui mourra, ou survivra mais avec ce genre de film c’est toujours plus ou moins le cas. Le récit est prenant, on ne s’ennuie pas une seconde et l’écriture nous conduit entre passé et présent clairement, et on comprend facilement ce qui conduira nos personnages à des destins plus funestes qu’heureux. Sandra Bullock, livre une mère de famille qui doit tout faire pour protéger ses enfants, face à cette menace, Sarah Paulson peu présente mais toujours aussi bonne actrice. John Malkovich et Trevante Rhodes, aussi tirent leur épingle du jeu, des bonnes prestations pour l’ensemble du casting. On retiendra aussi la musique de Trent Reznor et Atticus Ross, avec des scores très intéressants. Le film laissera le spectateur dans le flou, sur beaucoup de choses sur la nature de la menace notamment, mais aussi sur la fin. Pour ceux qui aiment tout savoir, le film ne les ravira pas mais pour ceux qui aiment le mystère ça leur plaira. Bird Box est le plaisir cinéma, de cette fin d’année sur Netflix et ça ne se boude pas.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire