Bohemian Rhapsody de Bryan Singer

 

Date de sortie : 31 octobre 2018 (2h 15min)
Réalisateur : Bryan Singer
Acteurs principaux : Rami Malek, Gwilym Lee, Ben Hardy, Joseph Mazzello
Genre : Biopic, musical
Nationalité : Américain
Compositeur :  John Ottoman

 

Biopic musical réalisé par Bryan Singer (X-Men, Superman Returns, Jack le chasseur de géant), Bohemian Rhapsody ne relate pas moins l’histoire de Freddie Mercury que celle du groupe de rock Queen, qu’il intègre en 1970 après avoir rejoint le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor lors d’une soirée, alors qu’il s’appelait encore Farrokh Bulsara. Brillamment interprété par Rami Malek (Joshua dans le jeu vidéo Until Dawn), il met en lumière l’ascension du groupe avec de puissantes émotions bercées par des musiques devenues cultes comme « Another one bites the dust », « Radio Gaga » et « We are the champions ». C’est pourtant l’emblématique « Bohemian Rhapsody » qui donne son titre au film tant sa composition aura engagé le groupe vers la gloire.

La caractère osé de son appellation, de ses paroles confuses et de sa durée atypique pour la radio est d’ailleurs pointé du doigt dans une séquence où Ray Foster refuse de porter leur disque et critique acerbement Freddie, qui ne peut s’empêcher de jouer sur l’humour british en lui balançant qu’il plaint vraiment sa femme si les six minutes lui paraissent si longues. Le plus drôle reste que Ray Foster est ici joué par Mike Myers, qui lui-même chantait la deuxième partie de Bohemian Rhapsody dans le film Wayne’s World plus de quinze années plus tôt, époque où les musiques du groupe avaient refait surface suite au décès de Freddie Mercury.

En voilà un qui a bien changé 😀

Interprétés par Gwilym Lee, Ben Hardy (Angel dans X-Men Apocalypse du même réalisateur) et Joseph Mazzello (le gamin dans Jurassic Park, The social network), les trois musiciens accompagnant Freddie sont très convaincants dans leur ressemblance et leur jeu d’acteur. L’évolution de l’enregistrement de Bohemian Rhapsody dans le studio est intelligemment montrée, notamment avec le perfectionnisme de Freddie, qui ne cesse d’insister pour que Roger Taylor chante de manière toujours plus aiguë, donnant lieu à une véritable cohésion de groupe lors des répétitions. Leur manager John Reid apparaît sous les traits d’Aidan Gillen (Game of Thrones, Blitz, Le labyrinthe 2 et 3), et la femme de Freddie est jouée par Lucy Boynton (le remake du Crime de l’Orient-Express).

La solitude dans le groupe…

La vie personnelle du chanteur se trouve bercée par leur romance et la relation proche qu’ils entretiennent même après leur divorce. Son homosexualité est mise en avant de manière intelligente, sans aucun cliché ni besoin de scène érotique, laissant avant tout place aux sentiments qu’il éprouve tout au long de son évolution, avec une petite traversée du désert pendant laquelle il quitte le groupe pour se changer les idées dans une carrière solo. Le final du concert Live Aid de 1985 achève de marquer l’immense talent de Rami Malek, interprétant un Freddie enjoué par ses mouvements et ses chansons sur scène, tout en marquant une dernière émotion de tristesse alors qu’on apprend qu’il est atteint du SIDA, tout juste médiatisé à l’époque. Entraînant et touchant de bout en bout, Bohemian Rhapsody immortalise toujours plus le personnage en allant bien au-delà de la simple commande commerciale.

Emmanuel Delextrat
Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire