Climax de Gaspar Noé

Date de sortie 19 septembre 2018 (1h 33min)
De Gaspar Noé
Avec Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub, Kiddi Smile, Claude Gajan Maulle, Giselle Palmer…
Genres Drame, Thriller
Nationalité Français

En plein délire

 

En 1996, à l’appel d’une chorégraphe de renom, un groupe de danseurs urbains se retrouvent dans un local de répétition isolé en bordure d’une forêt, par un temps enneigé. Dans un monde sans téléphone portable ni Internet, ils répètent une dernière fois avant de s’envoler pour les États-Unis. À l’issue de la répétition, les danseurs se lancent dans une fête pour décompresser. Mais très vite, il apparaît que quelqu’un a versé une substance illicite dans la sangria qu’ils buvaient. Quand certains s’entraînent dans une transe dansante sans fin, d’autres plongent dans la démence et l’horreur.

Quand on ne connaît pas Gaspar Noé, comme moi on ne sait comment prendre ses films je me suis donc risqué a voir Climax, qui paraît-il est son plus accessible. Le film suit des jeunes qui sont des futurs talentueux danseurs, qui lors d’une soirée vont vivre une nuit de cauchemar quand l’un d’entre eux a versé une forte dose de drogue dans la sangria. Gaspar Noé est connu pour faire des films assez provocateurs, on ne peut pas dire que Climax l’est, il reste assez soft même si certaines images reste difficile. Mais le film de Gaspar Noé, reste énigmatique, on croirait que tous ces jeunes personnes viennent d’une autre planète, même le film d’ailleurs. C’est parfois dérangeant, c’est vrai mais c’est aussi très intéressant car le film à du potentiel et il dégage quelque chose qu’on ne peut détester.

Climax ce n’est pas le genre de film, qu’il faut chercher à comprendre. Tous ces jeunes, sont dans une prestigieuse école de danse, du moins ça en a l’air. Le soir c’est un entraînement de danse qui a lieu, avant qu’ils ne s’envolent pour les États-Unis, puis viens la fête pour se détendre avant le grand départ. Le film s’attarde sur de long plan chorégraphique des jeunes danseurs. Un premier plan-séquence, nous emmène d’un personnage à un autre afin de mieux les connaître. On ne s’imagine pas une seule minute, ou le film va nous embarquer. Au bout d’un moment Selva, se sent bizarre et les autres ne tardent pas à se sentir bizarre aussi. Leur comportement devient dangereux, quelqu’un a mis une drogue puissante dans la sangria, et les faits tous devenir fou. Tout de suite nous sommes entraînés avec les personnages, dans une spirale infernale. Une jeune femme du groupe est enceinte, et l’apprend à Selva mais l’une de ses camarades lui file des coups de pied de le ventre, car elle est persuadée qu’elle a mis la drogue dans la sangria. Durant cette soirée il y a un enfant, qui prend une gorgée et commence à partir dans un délire sa mère l’enferme alors dans le local électrique. Tellement de choses se déroulent, lors de cette soirée où ces jeunes gens sont perdus au milieu de drogues psychédéliques, et ils n’ont plus conscience de ce qu’ils font. Gaspar Noé débute son film avec le générique de fin, pour finir son film brutalement sans générique juste le titre du film apparaît. Une mise en scène ingénieuse, avec des plan-séquences, qui mette limite mal à l’aise. Le réalisateur n’hésite à mettre la caméra à l’envers, histoire que l’on ressente un minimum le mal-être des personnages. C’est surtout dans son aspect technique, que le film séduit car les idées sont fabuleuses, histoire de bien nous plonger dans ce délire que signe Gaspar Noé.

Le réalisateur lui-même est au scénario du film, ce n’est pas évident de dire en gros de quoi le film parle car on n’en sait déjà que très peu sur les personnages. En effet le réalisateur, ne s’attarde pas sur le traitement de ses personnages, il se concentre vraiment sur le déroulement de son récit. Il y a des longs-plans, ou l’on se demande ou il veut en venir, puis arrive ces jeunes pris d’une folie à se frapper entre eux et a gesticulé. Certains sont en transe, d’autres ont des comportements violent, et sont imprévisibles. Gaspar Noé surprend dans son récit, avec cette jeunesse incontrôlable dont on ne ressort pas indemne. Sofia Boutella tient le rôle de Selva, Romain Guillermic joue David. Le film nous permet de découvrir aussi: Souheila Yacoub, Kiddy Smile ou Giselle Palmer, que je ne connais pas. Climax est un film surprenant, par un réalisateur qui aime ce qu’il fait c’est une découverte et une expérience intéressante.

Bande annonce

 

 

Détails du Blu-Ray

Acteurs : Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub, Kiddy Smile, Claude Gajan Maull
Réalisateurs : Gaspar Noé
Audio : Français (DTS-HD 5.1)
Région : Région B/2 (Plus d’informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
Rapport de forme : 2.35:1
Nombre de disques : 2
Studio : Wild Side Video
Date de sortie du DVD : 30 janvier 2019
Durée : 96 minutes

Bonus

Jan Kounen et Gaspar Noé (40′)
Tom Kan, l’art du générique (16′)
Court métrage : « Shoot » (3′)
Deux clips :
– Sangria (3′)
– Love In Motion (4′)

 

 

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire