Dans l’ombre de Mary: La promesse de Walt Disney de John Lee Hancock

Image         Résumé du film

Il aura fallu vingt années pour que Walt Disney adapte en film le livre préféré de ces filles : Mary Poppins. Les droits de l’adaptation du roman étant aux mains de l’auteur : Pamela Travers, la quête pour son obtention ne sera pas de tout repos. Une femme têtue qui n’a pas l’intention de donner son héroïne bien aimé à n’importe qui. L’argent venant à manquer, Pamela accepte de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Walt Disney a imaginé pour le personnage de Mary Poppins. Walt Disney va devoir accepter les quelques arrangements que Pamela veut faire au scénario du film.

Infos sur le film

Réalisé par John Lee Hancock

Avec Tom Hnaks, Emma Thompson, Colin Farrel, Paul Giamitti

Genre: Biopic, Comédie, drame

Nationalité: Américain, Britannique, Australien

Durée du film : 2h05 environ

dans-l-ombre-de-mary-saving-mr-banks-05-03-2014-3-gIntroduction

« Le vent est à l’Est
La brume se lève
Quelque chose se prépare
Et arrivera tôt ou tard »

C’est sur ces paroles très poétiques que commence notre film. Un film qui nous contera l’histoire de la création du plus grand des films de Disney : Mary Poppins.

dans-l-ombre-de-mary-saving-mr-banks-05-03-2014-16-gLa génèse de Mary Poppins

-Tout commence en 1934. Pamela Lyndon Travers, écrivain Britannique publie une série de romans où l’héroïne s’appelle Mary Poppins. Mary Poppins nous conte l’histoire de la famille Banks. Rien ne va plus dans cette famille, la nurse s’occupant des deux enfants de Monsieur et Madame Banks ne veut pu s’occuper d’eux. Monsieur Banks étant banquier, il ne peut s’occuper d’eux. Pareil pour madame Banks qui est suffragette active « militante ». Ils passent alors une annonce pour trouver une nouvelle nurse. C’est alors que le lendemain, une jeune femme apparait en descendant du ciel, parapluie à la main et qui va changer radicalement la vie de la famille Banks.

– En 1940, Walt Disney découvre Mary Poppins grâce à ses deux filles. Il voit alors un réel potentiel de l’histoire et cherche à obtenir les droits. Malheureusement pour lui, Pamela Travers est une femme difficile et semble convaincue que jamais personne ne pourra adapter convenablement son œuvre au cinéma. La femme ne conçoit pas que son personnage soit un personnage de dessin animé. Après vingt années de tentatives de négociations, Pamela accepte l’offre de Walt. Les ventes de ces ouvrages ne lui faisant gagner plus grand-chose, elle accepte de se rendre à Los Angeles, dans les studios de Disney, afin de donner les droits à monsieur Disney à la condition, qu’elle est le droit de regard sur le scénario du film et le valide.

On ne pouvait pas faire plus magnifique hommage au chef d’œuvre de Disney. Un vent d’émotion forte et de nostalgie se fait ressentir du début jusqu’à la fin du film. On en apprend beaucoup sur le développement du film. Les références des personnages de Mary Poppins et leur caractère sont nombreux dans le film.

maryUn magnifique hommage au film de Disney

Tom Hanks incarne avec brio le grand Walt Disney. Physiquement, il y a une forte ressemblance entre les deux hommes. Certes, il est représenté dans le film comme un homme gentil et élégant. Je pense que malgré les critiques que certaines personnes peuvent avoir sur cet homme, on ne peut pas dire qu’il n’était pas impliqué dans ces films. On sent qu’il fait ca pour le spectateur, pour les enfants et non pour gagner plus d’argent. C’est d’ailleurs la première fois dans un film que Walt Disney est le héros d’un film. Emma Thompson quand à elle se révèle touchante dans le rôle de Pamela Travers la romancière qui a écrit Mary Poppins. Antipathique au possible, acariâtre, elle n’adhère absolument pas à la magie de Disney et le montre bien. Son séjour à l’hôtel de Los Angeles se passe de commentaire. A la vue de sa chambre remplie de peluches de Mickey, Pluto, Winnie L’ourson, on voit le personnage comme hostile à cet univers. On sent aussi qu’elle veut qu’on prenne soin de son personnage de Mary Poppins. On ne connait pas ses motivations, on ne sait pas au début pourquoi elle se montre si désagréable et strict sur l’adaptation cinématographique de son œuvre. Walt Disney et elle sont deux personnages qui ont une vision totalement différente de ce qu’ils veulent faire du film mais qui sont d’accord sur le fait que l’amour et le septième art peuvent changer un être humain. Au fur et à mesure que le film avance, on en apprend plus sur Pamela Travers et les démons qui la hantent. Bouleversant. La vérité sur son enfance qui l’a fait tant souffrir et la relation avec son père qu’elle chérissait plus que tout au monde nous est dévoilée. Qu’à t il bien pu se passer pour qu’elle soit autant renfermer sur elle-même ?

dans-l-ombre-de-mary-saving-mr-banks-26-02-2014-8-g1Un vrai travail de recherche

Mary Poppins a été un des films qui a bercé le plus mon enfance et que j’apprécie toujours autant. J’attendais le film au tournant espérant que rien ne soit oublié. L’émotion est immense. On passe du rire aux larmes « beaucoup de larmes de joie ». Pour les fans inconditionnels de Mary Poppins, on peut dire que le réalisateur a fait un travail gigantesque pour le film. Les story-boards du film, les paroles des chansons, les décors, le parc Disneyland, tout y est. Il était amusant d’ailleurs d’entendre certains spectateurs chantés les chansons de Mary Poppins. Comme quoi, le film touche beaucoup de générations qu’elles soient anciennes ou récentes. Ne surtout pas oublié non plus tout ce qui fait la magie de Disney. Des tonnes de références aux films jusqu’aux musiques du long métrage. On retrouve avec plaisir l’univers de Disney et la magie qui va avec. C’est divinement bien compté avec deux histoires. L’histoire de la romancière et l’histoire de la création du film. Tout est juste parfait. C’est beau, le lien entre les deux histoires est très fort, les acteurs sont brillants. Un film rempli de bon sentiment ce qui le rend encore plus charmant. C’est très soigné. Il y a eu un vrai travail de recherche sur chaque personnages même si ca n’est pas autant détaillé que dans la vraie histoire. A titre comparatif, j’ai trouvé le biopic sur Hitchcock qui retraçait la construction du film Psychose beaucoup moins travaillé que celui de Mary Poppins où on en apprend énormément sur les personnages qui ont été impliqués dans la conception et réalisation du film. On est beaucoup plus impliqué sur l’acheminement qui mènera au chef d’œuvre qu’est Mary Poppins.

dans-lombre-de-mary-tom-hanksUne jeune fille qui était très proche de son père

Dans le film c’est Colin Farrell qui interprète le rôle de Travers Robert Gof . Pamela était très proche de se dernier dont elle voulait à tout pris ressembler. Son père est montré comme un homme joyeux, rêveur, toujours là pour ces enfants. S’occupant d’eux, jouant avec eux, les éduquant correctement. Malheureusement on s’aperçoit que tout ceci n’est qu’une façade et cache quelque chose de très grave comme son penchant pour l’alcool. On apprend pourquoi il c’est réfugié dans l’alcool. Des scènes très dures. Le bonheur de cette famille n’était malheureusement qu’un voile pour cacher le mal être de la mère de famille aussi qui ne supportait plus de voir son mari malheureux et devait s’occuper de ces deux autres enfants. Avec tous les évènements survenus lors de son enfance, on comprend mieux pourquoi Pamela Travers était en guerre contre le monde entier y compris elle-même.

dans-l-ombre-de-mary-saving-mr-banks-05-03-2014-9-g

Des personnages secondaires attachants

Dans l’ombre de Mary nous apporte aussi son lot de personnages secondaires très attachants. A commencer par le chauffeur de Pamela Travers interprété par l’acteur Paul Giamitti. Un homme toujours heureux, toujours souriant. Les apparences sont trompeuses et c’est ce que le réalisateur a voulu nous montrer dans le film. Nous retrouvons aussi avec grand plaisir les frères Sherman »interprétés par les acteurs Jason Schwartzman et B.J Novak » qui travaillèrent tout les deux sur les chansons de Mary Poppins mais aussi sur d’autres productions Disney. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils avaient une brillante inspiration. Dans le film vous pourrez admirer mais aussi réécouter pratiquement la totalité des musiques de Mary Poppins. Vous vous apercevrez que certaines chansons parlent pour certaines de l’enfance de Pamela Travers mais aussi de certaines personnes qu’elle à côtoyer. On la sent très réticente lorsqu’elle entend les premières chansons. Ne voulant absolument pas que le film soit une comédie musicale. Mais, petit à petit, les choses pourraient bien changer. Toute l’équipe du film à du faire preuve d’énormément de patience envers Madame Travers. Beaucoup de changements, de remaniement de scénario. Une guerre qui était loin d’être terminée.

20626308Pour conclure

Disney à vraiment fouiller dans toutes ses archives pour nous réaliser le film. Cela nous apporte un lot de surprises incroyables où on apprend beaucoup de choses sur la naissance de chaque personnages, des chansons, des décors des diverses lieux. Tout finalement correspond soit à l’enfance de l’auteur du livre, soit à un trait de caractère de tel ou tel personnage qu’elle a pu rencontrer voir même faisant parti de sa famille. C’est un film familial et la magie de Disney est bien présente. C’est très drôle, il y a des passages dramatiques. Finalement on pleure plus de joie que de tristesse. La musique, l’émotion sont omniprésentes. Voir la naissance d’un personnage qui a bercé l’enfance de beaucoup de personnes est vraiment le plus beau des cadeaux. Finalement Mary Poppins fait partie de la vie de beaucoup d’adultes. Tout est pratiquement parfait mais il manque un petit quelque chose. Malgré tout on assiste là à un enchantement. On voudrait que ce ne finisse jamais. Le film ne se concentre pas que sur les rapports entre Pamela Travers et Walt Disney. Il se concentre aussi sur son enfance. Emma Thompson livre une prestation qu’on ne peut oublier avec un personnage capable de vous toucher profondément. Tom Hanks quand à lui joue toujours aussi juste et campe un Walt Disney qui a gardé son âme d’enfant. Le film est très coloré, beaucoup de clin d’œil à l’univers Disney avec une petite visite du parc Disneyland où certaines scènes ont été tournées. J’ai rarement été autant émerveillé pendant un film. Comme si pendant les 2 heures de films toute mon enfance ressurgissait. Un vrai bonheur de revoir Mary Poppins. Tout du moins son ombre. Si il y a bien un film à ne pas rater, c’est bien celui là. Mary Poppins , même si cela reste un personnage imaginaire, fait bien partie de notre vie.

 

Jeremie ziza

Jérémie Ziza (Rédacteur le coin des critiques ciné) Salut à tous, moi c’est Jérémie. Ayant terminé récemment mes études de littérature, je suis actuellement en recherche d’emploi. Je vais innover moi aussi : je suis passionné par le cinéma. Et cette passion, je l’a doit aussi à mon père qui m’a fait découvrir beaucoup de petits bijoux à l’âge d’à peine 7 ans. J’ai commencé par les films avec Arnold Schwarzenegger , Jackie Chan, Sylvester Stallone et puis ca c’est étendu en allant en direction des films du genre fantastique et de science fiction. Tout y est passé : E.T, Jurassic Park, Indiana Jones et aussi mais surtout Star Wars. Les années ont passées, j’ai étendu mon registre en regardant des films de tout genre « films indépendant, comédie, horreur, romance, thriller, biopic, animation » . Tout y est passé. On peut dire que j’ai des gouts diverses et variés, du moment que ca m’émeut. Quand je suis face à un film où les personnages sont attachants, où l’histoire est bien travaillée et aussi mais surtout que la musique me fait vibrer, le film a déjà gagné mon cœur. Du Coté des réalisateurs que j’aime le plus, je citerais déjà trois réalisateurs qui ont enchantés mon enfance : Steven Spielberg, James Cameron et George Lucas. Coté Français, Luc Besson a lui aussi réussi à me faire ressentir des tonnes d’émotions, que ce soit avec « Léon ou bien Le cinquième élément » . Du coté des mes acteurs préférés, j’en ai beaucoup mais celui qui est plus ou moins la pièce maitresse de ma pyramide des acteurs que j’affectionne, c’est Arnold Schwarzenegger. J’ai grandi avec ses films, je continue encore à les regarder même si en toute objectivité et en ayant l’œil critique, certains ne volent pas haut du coté scénario. Pour les autres, je suis un très grand fan de Sylvester Stallone, Jackie Chan, Tom Cruise, Jean Reno, Mel Gibson, Harrison Ford, Johnny Depp, Jim Carrey, Ben Stiller, Robert Downey Jr et bien d’autres. Du coté actrice, j’ai un très grand penchant pour Sandra Bullock, Charlize Theron, Nathalie Portman, Shailene Woodley, Keira Knightley, Ellen Page. Pour terminer j’ai aussi des films que j’appelle « mes films de chevets et dont je ne pourrai jamais me séparer » : Terminator 2, Les Indiana Jones, Les Star Wars, la trilogie de Retour vers le futur, Gremlins, Edward aux mains d’argent, Forrest Gump, Dark Knight « j’ai oublié de vous dire, j’adore les films de super héros », The Crow, Hook, la saga des Rocky. Je préfère m’arrêter là, on y passerait la journée. En attendant de peut être un jour devenir critique de films, je me joins à l’équipe de Le Coin des Critiques Ciné et en vous donnant une analyse des films que j’ai pu voir, mais aussi mon témoignage, mon ressentit et en parsemant tout cela de photos. Salut à tous et n’oubliez pas d’aller au ciné !

More Posts

Laisser un commentaire