Galveston de Mélanie Laurent

Date de sortie 10 octobre 2018 (1h 33min)
De Mélanie Laurent
Avec Ben Foster, Elle Fanning, Lili Reinhart, Beau Bridges, Maria Valverde, Adepero Oduye…
Genre Policier
Nationalité Américain
Musique Marc Chouarain et Eugénie Jacobson

 

Dernier arrêt a Galveston

Synopsis

1988. Les temps sont durs pour Roy, petit gangster de la Nouvelle-Orléans. La maladie le ronge. Son boss lui tend un guet-apens auquel il échappe de justesse. Une seule issue : la fuite, en compagnie de Rocky, une jeune prostituée. Deux êtres que la vie n’a pas épargnés. En cavale vers la ville de Galveston, ils n’ont plus rien à perdre…

 

Mélanie Laurent pour la première fois de sa carrière tourne un film Américain, et quand on confie cela a une réalisatrice Française il n’y a pas le droit à l’erreur. Un casting donc Américain pour ce film, et que du talent Ben Foster et Elle Fanning en tête d’affiche que demander de mieux. Mélanie Laurent ne débute pas en tant que réalisatrice, si vous avez un peu suivi sa carrière elle a cinq longs-métrages à son actif. Ici elle adapte de roman de Nic Pizzolatto le créateur, de la série True détective. Galveston c’est un film, qui relate l’histoire d’un homme en cavale poursuivi par des sales types, il traîne avec lui une jeune femme qui n’est autre qu’une jeune prostituée. Pour la première fois, de sa carrière Mélanie Laurent aborde la violence et d’une façon difficile parfois et elle s’en tire très bien.

Dans la Nouvelle-Orléans, Roy est un petit gangster la maladie le ronge et ses jours son compter. Un soir il doit effectuer un règlement de comptes sans arme avec un partenaire, une mission que lui donne son boss. Une fois là-bas, il est assommé et son partenaire exécuté sous ses yeux, il s’agit d’un coup monté tendu par son boss. Roy tue ses assaillants et libère, un jeune prostitué détenu qu’ils allaient tué. Tous les deux s’enfuient, et ne doivent pas perdre de temps car son boss sera rapidement informé et va se mettre à leur trousse. Roy en plus de se protéger doit protéger la jeune femme, deux personnages aux blessures du passé et qui continue de les détruire. Direction Galveston sur leur passage, Raquel (la jeune femme), récupère sa petite soeur tuant au passage son beau-père. Un acte qui n’arrangera pas les problèmes, à Galveston il trouve un motel qui sera peut-être bien leur dernière terre d’accueil. Au fil des jours, Roy et Raquel se sentent plus proches même si lui est bien plus vieux qu’elle mais il sait qu’il ne doit rien faire. Ce n’est qu’une question de temps, avant que Roy ne soit retrouvé et après ça sera probablement la fin. Galveston est avant un road-movie, qui suit deux personnages qui n’ont plus rien à perdre et la mise en scène le retranscrit parfaitement bien. Le film s’intéresse de près, a nos deux personnages principaux et les liens qui les rapproche peu à peu, lui comme elle ont eu une vie très difficile qui continue à les poursuivre malgré tout. Mélanie Laurent est proche de ses personnages, et les laisse exprimer leurs sentiments eux-mêmes. La scène de la danse à la fin du film est touchante, et témoigne de la sincérité des personnages. Malgré ce qu’on vécut Roy et Raquel au cours de leur vie, ils croient encore à des liens qu’ils pensaient perdu.

C’est surtout dans le traitement des personnages, que l’on saluera le travail de Jim Hammett le scénariste du film qui adapte le roman de Nic Pizzolatto. Des personnages attachants, le récit nous apprend à connaître Roy et Raquel et la façon dont ils évoluent tous les deux. La cavale est la toile de fond, ces liens que tissent les deux personnages a la fin du film sont assez touchant, où l’on se dit en quelque sorte que tout est fatal aussi pour eux. Beaucoup d’émotion a la fin du récit, où Roy et Raquel, seront rattrapés par leur passé qui était après eux. Mélanie Laurent donne à son film une certaine poésie, grâce à son duo qui donne le meilleur d’eux-mêmes. Au casting Ben Foster, qui interprète Roy et Elle Fanning brillante une fois de plus dans le rôle de Raquel. Également a l’affiche Beau Bridges, jouant le boss de Roy. Galveston est une oeuvre que maîtrise Mélanie Laurent, dans un registre nouveau pour elle et c’est réussi.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire