Kin: Le commencement de Josh et Jonathan Baker

Date de sortie 29 août 2018 (1h 43min)
De Josh Baker, Jonathan Baker (XVII)
Avec Myles Truitt, Jack Reynor, Zoë Kravitz, James Franco, Dennis Quaid, Jonathan Cherry…
Genres Action, Thriller, Science fiction
Nationalité Américain
Musique Mogwai

 

Le jeune garçon qui avait une arme…

Synopsis

Eli, jeune adolescent de Detroit, erre dans une usine désaffectée où il découvre par hasard une arme surpuissante, d’origine inconnue, qu’il ramène chez lui. Mais passé l’amusement, Eli réalise qu’on ne soustrait pas impunément une arme aussi redoutable : il se retrouve recherché par des criminels, par le FBI, et par ceux qui semblent être les propriétaires légitimes de l’arme futuriste. Accompagné de son grand frère et d’une jeune danseuse, Eli n’a d’autres choix que de fuir, emportant avec lui un seul bagage : cette mystérieuse arme…

Kin est peut-être bien le commencement d’une nouvelle saga S. F, et au vu de sa fin il y a des chances. Le film a était très mal distribué hélas, et donc il ne faudra pas espérer une suite mais on espère. Aux commandes de ce film, les frères Baker Jonathan et Josh. Les deux frères réalisent leur tout premier film, et ce n’est pas toujours facile pourtant même si Kin n’est pas parfait, il reste un film ambitieux avec des idées. Nous suivons un jeune garçon, et son frère Jimmy tout juste sortie de prison, qui doit de l’argent à des personnes, ils entament la route pour les fuir tandis que dans, ses bagages le jeune garçon trimballe une arme destructive. Un casting qui puise sa force, dans sa direction plutôt maîtrisée, mais aussi son casting. Kin a fait très peu parler de lui, alors que pourtant c’est un film au potentiel intéressant. Pour un premier film, les frères Baker gère leur caméra et c’est une bonne surprise.

 

Eli Solinski est un jeune garçon, adopté par Hal. Jimmy Solinski le frère, d’Éli sorti de prison et il est de retour chez lui son père n’est guère ravi de revoir ce dernier. Le jeune homme, doit de l’agent à un certain Taylor Balik une somme d’agent assez conséquente mais il n’a rien. Son père possède un coffre-fort, dans son entreprise, et son fils lui demande mais bien évidemment le père refuse. Un soir pour réparer une faute qu’a commise Éli, son père fait une halte à son entreprise et surprend son fils et Taylor, en train de prendre l’argent dans son coffre. S’ensuit une confrontation, ou Hal est tué ainsi que le frère de Taylor. Jimmy fuit avec l’argent, et prend la voiture de son père avec Éli à l’intérieur, qui attendait son père. Jimmy explique à ce dernier que leur père les rejoindra plus tard, et ment à son frère afin qu’il ne sache pas la mort d’Hal. Les deux frères entament une longue route à travers le pays, afin d’échapper aux criminels qui en ont après Jimmy. Le frère d’Éli, ignore que son jeune frère a une arme surpuissante dans ses bagages. On aurait pu penser, que Kin n’était dôté que d’une simple mise en scène, ce n’est pas le cas puisque au contraire le film captive un large public où les adultes trouveront largement leur compte. Finalement le film, des Baker est un road-movie ou deux frères en cavale tentent d’échapper à des criminels. On découvrira également, que le jeune Éli à un rôle a joué dans tout ça car lui aussi est poursuivi mais par des soldats venus d’ailleurs semble-t-il, et ils veulent récupérer cette arme. Ces soldats ont un lien avec le jeune garçon. Les liens fraternels entre Éli et Jimmy, sont difficiles car Jimmy n’est pas vraiment l’exemple à suivre. Kin visuellement assure d’une maîtrise pas négligeable, pour des débutants les frères Baker livre une oeuvre réussie, ce n’est pas sans défauts certes, mais on leur pardonnera car c’est plus que correct.

Un projet tout de même soutenu, par Shawn Levy et Michael.B.Jordan qui d’ailleurs fait une courte apparition dans le film. Le scénario est de Daniel Casey, une écriture qui peut se révéler simple dans son idée de départ mais qui est au final et bien plus profonde. Une profondeur qui se ressent, dans le traitement des personnages, comme la relation entre Hal et Éli ou le père qu’on voit peu au final, veut la meilleure éducation pour son fils. La relation des frères, est aussi intéressante cette dernière évolue lors du voyage, ou Jimmy devra avouer tôt ou tard la mort de leur père à Éli. Un récit captivant, sous forme de road-movie, qui réussit à convaincre et c’est l’essentiel. À la musique Mogwai, le groupe de post-rock signe des scores, qui nous immerge bien dans cet univers une harmonie parfaite dans l’ensemble. Un casting qui permet de découvrir le jeune Myles Truitt, dans le rôle d’Éli, Jack Reynor joue Jimmy, Zoe Kravitz elle joue Milly qui croisera la route d’Éli et Jimmy malgré elle. Mais aussi James Franco, joue Taylor Balik le méchant du film qui poursuit Jimmy, mais on voit aussi une courte apparition de Dennis Quaid qui joue le père d’Éli et Jimmy. On pourra noter, que finalement l’arme n’a que très peu d’intérêt durant le film cette dernière est très peu utilisée mais elle fait beaucoup de dégâts c’est certain. Kin est une bonne surprise, qui a le mérite de proposer de bonnes choses, et reste un film plus qu’honorable.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire