La Forme de l’eau de Guillermo Del Toro

Date de sortie 21 février 2018 (2h 03min)
De Guillermo del Toro
Avec Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins, Octavia Spencer, Doug Jones, David Hewlett, Nick Searcy…
Genres Fantastique, Drame, Romance
Nationalité Américain
Musique Alexandre Desplat

La forme de l’art

Synopsis

Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Trois ans après le moyen Crimson Peak, Guillermo Del Toro est de retour avec La Forme de l’eau un film romantique aquatique dirai-je. Pas moins de quatre Oscars, pour ce film, ainsi une consécration pour le réalisateur enfin reconnu pour son travail. Shape of Water n’est pas un conte, fait pour tout le monde du moins, pas pour les enfants en tout cas. Le film se déroule durant la guerre froide, où Elisa est employée dans un laboratoire secret. Un jour une créature aquatique est ramenée dans le labo. Cette dernière est maltraitée par l’ignoble Richard Strickland, qui a capturé la créature. Puis Elisa se rapproche de la créature, un lien fort se noue entre elle et cette créature. Une histoire d’amour particulière, entre un humain et ce qu’on pourrait appeler un homme poisson. Une histoire d’amour, sur fond de guerre froide. Elisa, muette , communique, avec la créature avec le langage des signes comme elle communique avec tout le monde.La créature comprend de suite ce qu’elle dit car ce sera sa seule méthode de langage. Guillermo Del Toro, se concentre essentiellement sur la relation entre Elisa et la créature, et laisse planer le mystère sur la créature. Un film de Guillermo Del Toro qui livre un film dramatique, avec une histoire d’amour touchante et étrange. La forme de l’eau, mérite t-il, ses oscars ?

 

 

L’histoire est celle de Elisa, une jeune femme muette.Elle a comme ami un vieil homme à qui elle rend souvent visite. La jeune femme travaille, dans un laboratoire secret. Elle a comme amie sa collègue Zelda Fuller. Un jour une créature étrange arrive, dans le laboratoire .L’ignoble Strickland la retient captive et la maltraite. C’est une créature aquatique, aux allures humaines, de sexe masculin. Elisa se rapproche de la créature, essayant de la protéger. Un lien fort naît entre eux, et Elisa décide de libérer la créature du laboratoire pour la sauver. Elle élabore un plan risqué, pour la libérer, avec l’aide du Dr Hofstetler, qui complote avec les Russes, puis aussi Zelda et Giles l’homme âgé qu’elle a pour ami. Leur plan fonctionne, l’homme poisson est chez Elisa, restant dans la baignoire. On découvre rapidement que cet » homme poisson », reste quelque chose de sauvage et agressif, mais qui a des sentiments. Un lien plus fort que l’amour se tisse, entre elle et l’homme poisson, jusqu’à avoir une relation sexuelle. Une relation étrange, elle humaine ,et lui poisson. Il se tient debout, deux bras et deux jambes…c’est surtout dans ces détails qu’il ressemble le plus à un humain. Strickland veut absolument récupérer la créature, et fera tout pour , même jusqu’à tuer. Le film raconte une histoire d’amour, sur fond de guerre froide, mise en scène magnifique rien à redire dessus. Cet amour aussi étrange soit t-il est sincère, le fait que ces deux êtres fassent l’amour paraît aussi étrange…Est-ce de la zoophilie? Cependant ce n’est pas ce que l’on retient durant le film, Guillermo Del Toro, ne sexualise pas ça dans la vulgarité. Nous savons que cet amour est sincère, car elle va sauver cette créature et l’emmener chez elle et ils vont ainsi se découvrir. Les couleurs sont splendides, la photographie est tellement belle chez Del Toro, le travail sur la photographie a toujours un rendu magnifique. Puis tout se ressent dans sa mise en scène, l’ambiance guerre froide et cet amour : on y croit parce qu’il est beau, même si il est particulier.

Le film se permet un peu, le mélange des genres du film purement romantique ,au film fantastique. Un scénario de Guillermo Del Toro et Vanessa Taylor, une idée fabuleuse d’avoir introduit cette histoire en pleine guerre froide ,cela donne un aspect intéressant au film. Il ne s’attarde pas sur cette guerre, mais la survole de façon intelligente. Nous ne saurons pas d’où vient cette créature, on saura que dans le passé, elle était considérée comme un dieu. Mais ce n’est pas plus mal, de n’en savoir que très peu. Des personnages très bien écrits également. Elisa ,personnage central du film, amoureuse de cette créature muette et timide, travaille dans le laboratoire secret comme femme de ménage. Puis Richard Strickland ce personnage est tellement détestable, il représente le parfait tyran, qui prend un malin plaisir à faire du mal à la créature. Nous avons Giles, l’ami de Elisa , homosexuel, qui a du mal à exposer son orientation, surtout à cette époque. Dans l’ensemble, Guillermo Del Toro nous offre, une écriture de toute beauté, en abordant des sujets intéressants. Le casting fait aussi la force du film, Sally Hawkins livre une grande prestation et Michael Shannon arrive à être tellement détestable, et Giles qu’interprète Richard Jenkins est attachant. La forme de l’eau, qui obtenu 4 Oscars sera t-il le film de l’année? C’est bien possible, en tout cas ça reste un grand film qui aura marqué l’année.

 

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire