Le Fondateur de John Lee Hancock

Sortie 28 décembre 2016
Durée 1h 55min
Genre Biopic, Drame
De John Lee Hancock
Avec Michael Keaton, Nick Offerman, John Carroll Lynch, Laura Cardellini, Patrick Wilson, B.J Novak…
Nationalité Américain
Musique Carter Burwell

 

L’homme derrière McDo

 

Synopsis

Dans les années 50, Ray Kroc rencontre les frères McDonald qui tiennent un restaurant de burgers en Californie. Bluffé par leur concept, Ray leur propose de franchiser la marque et va s’en emparer pour bâtir l’empire que l’on connaît aujourd’hui.

La franchise McDonald’s, la plus grande chaîne de restauration rapide comment a-elle vu le jour? Ce biopic de John Lee Hancock, nous montre qui est l’homme derrière l’arche dorée et comment a-t-il réussi son ascension. Le réalisateur John Lee Hancock, est à l’origine du long-métrage ou il dévoile tout ou presque ce que l’on doit savoir sur cette fameuse chaîne de restauration rapide. Car quand tout a commencé, ça donnait envie car les vrais créateurs avaient des valeurs, pas comme ce dernier du nom de Ray Kroc qui s’est emparé du nom McDonald’s pour bâtir son empire. Peu connu le réalisateur en est pourtant à son sixième long-métrage, juste après dans l’ombre de Mary: la promesse de Walt Disney. Dernier film en date The Highwaymen, pour Netflix sortait l’année dernière. Avec Le fondateur, il signe un film passionnant de bout en bout, ou il narre l’ascension d’un homme qui sera à la tête d’un empire.

Dans les années 50, les frères McDonald ouvre leur restaurant de restauration rapide qui est un succès. Après des débuts difficiles, ces derniers on réussit à attirer les foules. Ils ont même ouvert quelques enseignes, dans certains états avec comme signe distinctif des arches dorées. Des restaurants dont les frères ne s’occupent pas vraiment, plus attacher à celui d’origine. C’est alors qu’un simple commercial, Ray Kroc traverse les États-Unis pour vendre des machines à Milk-Shake et s’arrête chez les frères McDonald, et comme Kroc veut devenir un homme d’affaires il fait une proposition au frère McDonald trouvant leur concept intéressant. Il leur propose, de faire de leur restaurant une franchise qu’il gérera, en gardant les idées des frères et en respectant leur concept. Très vite Kroc, ouvre des restaurants à travers les États-Unis, a une grande vitesse ce qui dépasse les deux frères. Ray Kroc gravit rapidement les échelons, et devient un homme d’affaires puissant qui ne recule devant rien. Si vous, vous demandiez comment la franchise la plus célèbre de restauration avait vu le jour, ce film vous le montre. La réalisation est intéressante, on suit avec grand intérêt cette ascension de Ray Kroc, un simple commercial devenu un homme d’affaires. John Lee Hancock est un réalisateur avec du talent, c’est certain. Sa mise en scène est passionnante, on découvre une forme d’injustice dans ce récit puisque qu’au final, Ray Kroc est devenu un homme d’affaires sans pitié. À cause de lui, les frères McDonald et leur enseigne qui portait leur nom n’est devenu que l’ombre d’eux-mêmes.

Robert D. Siegel est le scénariste du film, il retrace parfaitement bien le parcours Ray Kroc et donc son ascension. Ray Kroc qui n’était qu’un simple commercial, à la base est devenu un puissant homme d’affaires. Cet homme qui a pris le contrôle d’une petite entreprise de restauration, et ne consulte même plus les frères McDonald quand il a des idées. L’écriture s’attardera également sur sa vie privée, ou ce dernier était marié à Éthel Kroc, dont il n’était pas vraiment amoureux il portait plus d’intérêt a son travail. Car oui Kroc n’était pas quelqu’un de bien, qui a mis en l’air les vraies valeurs qu’avaient les frères McDonald, mais avant il était quelqu’un de bien. Michael Keaton est parfait dans le rôle de Ray Kroc, Laura Dern interprète sa femme Éthel. Patrick Wilson joue Rollie Smith, qui tient un restaurant et qui apporte son aide à Ray. John Carroll Lynch et Nick Offerman sont les frères McDonald. Le fondateur est un film que maîtrise John Lee Hancock, avec un casting impressionnant où Michael Keaton est limite détestable, dans le rôle de Ray Kroc.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :