Aller à la barre d’outils

Miami Vice de Michael Mann

Sortie 16 août 2006
Durée 2h 15min / Policier, Action, Thriller
De Michael Mann
Avec Colin Farrell, Jamie Foxx, Gong Li, Luis Tosar, Naomie Harris, John Ortiz, Justin Theroux…
Nationalités Américain, Allemand
Musique John Murphy, Klaus Badelt, Jan Hammer

 

Les deux flics de Miami is back…

Synopsis

Miami… Deux agents fédéraux et la famille d’un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett et son coéquipier Ricardo Tubbs, avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie… Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d’un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l’administratrice
financière du cartel, Isabella, une sinocubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu’en blanchiment d’argent. La séduisante Isabella offre contre toute attente à Sonny une chance d’exorciser ses démons…

La série des années 80 Deux flics à Miami, a le droit son adaptation cinéma en 2006, avec forcément des acteurs différents pour incarner les deux flics. Une adaptation cinéma loin d’être inutile, pas comme certaine Michael Mann était le créateur de la série qui plus est, donc c’était la personne idéale pour cette version cinéma. Plus noire, voire violente que la série Miami Vice met en scène Colin Farrell et Jamie Foxx, dans les rôles des deux flics. Miami Vice sort deux ans après Collatéral, précédent film de Michael Mann un de ses meilleurs films avec Tom Cruise incroyable ou dans ce même film il dirigeait pour la première fois Jamie Foxx. L’aspect technique était surprenant, sur Collatéral ou le réalisateur filmé en numérique, d’ailleurs la photographie était fantastique. Michael Mann filme la nuit, comme peu savent le faire à notre époque, moins de scène de nuit dans Miami Vice mais il y a en a quand même et c’est à couper le souffle. Miami Vice c’est une histoire, qui se déroule dans les hauts rangs des cartels, où Crockett et Tubs vont mettre leur vie privée en danger. Assez boudé par le public, Miami Vice n’a pas rencontré le succès de Collatéral et pourtant c’est un film très riche, que ce soit dans le scénario ou la réalisation.

À Miami une lutte contre les trafiquants de drogue, fait rage lorsque deux agents fédéraux et la famille d’un informateur sont exécutés, il est temps pour les deux inspecteurs Crockett et Tubbs de prendre les choses en mains. L’informateur après avoir appris la mort de sa famille, se jette sous une voiture sous les yeux des deux inspecteurs. On charge aux deux flics, d’intégrer le cartel afin de mettre fin aux activités. Leur couverture plutôt solide, leur permet de s’intégrer facilement et ainsi engager un marché avec ces derniers. Lors de leur mission, Crockett tombe sous le charme d’Isabella la financière du cartel expert en transferts de fonds et blanchiments d’argent et même en investissements. Tous les deux tombe amoureux, un amour interdit puisque Crockett cherche à la protéger car elle sera arrêtée avec le cartel étant une criminelle. Mais plus l’enquête avance, plus l’étau se resserre mettant en danger les deux agents. Car ce n’est qu’une question de temps, avant que le cartel ne découvre qui ils sont en réalité. Comme tout cartel, ils sont redoutables et prêt à tout. Durant cette enquête, les deux agents voyagent donc le film ne se situe pas qu’à Miami. L’aspect technique de Miami Vice, est une fois de plus surprenant les lumières bleues de la ville ont un rendu magnifique. La photographie de Dion Beebe est splendide, un travail d’une grande maîtrise où Michael Mann gère aussi sa réalisation. On est loin de la série des années 80 et son aspect kitsch, c’est un sacré coup de jeune que donne son réalisateur à sa propre série. Le réalisme que dégage le film, est assez saisissant, les scènes de fusillade sont plutôt réalistes. La façon dont pose sa caméra Michael Mann, donne au film un sentiment d’immersion au coeur du film.

Michael Mann est à l’écriture du scénario du film, il y décrit un monde sali par l’argent, ou une violence d’une sauvagerie sans limite y régne. Un scénario qui prend le temps, de développer les personnages avec un traitement intéressant. Puis Michael Mann ne livre pas un film d’action, il s’agit plus d’un polar sous fond de vaste trafic de drogues les scènes d’action le film en contient quelques-unes bien entendu, mais ce n’est pas le but rechercher. La romance entre Isabella et Crockett est intéressante, car lui est flic et elle une criminelle et comme il est amoureux il fera tout pour qu’elle n’aille pas en prison. La femme de Tubbs est flic aussi, mais ne participe pas à l’enquête mais elle sera mise en danger quand même. L’intérêt réside beaucoup, dans la mission où sont infiltrés Crokett et Tubbs on y découvre le monde implacable des cartels, que tout est calculé. Une infiltration pour les deux agents, où ces derniers risques leurs vies a chaque minute, surtout quand les premiers soupçons s’éveillent. C’est une écriture très appliquée que livre Michael Mann, en ayant une approche réaliste dans sa réalisation. Il n’y a qu’à voir aussi Heat ou bien collatéral, pour voir que le réalisateur signe une mise en scène dantesque a chacun de ses films. Un très bon casting avec Colin Farrell, dans le rôle de Sonny Crockett, Jamie Foxx incarne Ricardo Tubbs, Gong Li joue Isabella du côté des criminels. Naomie Harris, joue la femme de Tubbs, qui est aussi flic à Miami. Ce qui est sur, c’est qu’avec Miami Vice, Michael Mann, livre un polar d’une efficacité redoutable en donnant un sacré coup de jeune à la série.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :