Moonlight de Barry Jenkins

Date de sortie 1 février 2017 (1h 51min)
De Barry Jenkins
Avec Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhode, Mahershala Ali, Naomie Harris, Andre Holland, Jaden Piner…
Genre Drame
Nationalité Américain
Musique Nicolas Britell

Un môme, trois périodes

Synopsis

Après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, Chiron, un jeune homme tente de trouver sa place dans le monde. Moonlight évoque son parcours, de l’enfance à l’âge adulte.

En deux films seulement, c’est avec Moonlight que Barry Jenkins remporte l’oscar du meilleur film. Prix mérité? D’autres films, avaient plus de mérite (La la Land) par exemple, et pourtant le film de Damien Chazelle fut cité par erreur. Moonlight séduit certes, par son sujet et son approche intéressante et en fais un film touchant. Mais de là, à recevoir un Oscar, il n’y avait pas de quoi. Le film livre une réalisation sobre, où Barry Jenkins maîtrise son histoire, avec beaucoup d’émotion. Nous suivons un jeune garçon du nom de Chiron de son enfance à son adolescence, jusqu’à son passage à l’âge adulte.

Chiron est un enfant ayant du mal à s’affirmer, sa mère est une droguée et il n’a que très peu d’ami. A 8 ans il n’est pas très sûr de son orientation sexuelle, à savoir s’ il est réellement homosexuel. Il fait la rencontre de Juan, un dealer et sa petite amie .Il en voit en lui un ami, en qui il a confiance, peu bavard, le jeune garçon garde tout de même ses secrets pour lui. Son passage à l’adolescence s’avère plus difficile, il subit les brimades de ses camarades parfois violentes, sa mère est toujours sous l’emprise de la drogue, et même plus qu’avant. Il n’ose pas encore affirmer son homo-sexualité, même si ses camarades le savent et le rejettent. Il vivra avec Kevin son meilleur ami, sa première expérience homosexuelle, des conséquences suivront . Puis la dernière partie du film, se poursuivra où Chiron est adulte, il fait de la prison et il est dealer à présent et va retrouver Kevin après toutes ces années. Le film se déroule sur trois périodes, de la vie de Chiron.Le film sera divisé en trois chapitres : le premier se nommant « Little », surnom donné au garçon. Chiron sera le deuxième chapitre et Blake le troisième. A l’âge adulte Black a bien changé, il a fait de la prison ,deal de la drogue, et sa mère l’appelle souvent. Sans nous en mettre plein la vue, le film se contente de nous raconter une belle histoire , que demander de plus. Pas de quoi avoir l’Oscar oui… Car il y avait mieux, comme le dernier film de Damien Chazelle par exemple. On ne pourra reprocher la mise en scène de Barry Jenkins, qui nous montre en trois périodes, la vie de Chiron, de son enfance à l’âge adulte. On y voit ainsi l’évolution du jeune homme, de son enfance on y voit surtout un gamin qui a une relation difficile avec sa mère sous l’emprise de la drogue. Dans la deuxième partie, nous verrons que son orientation sexuelle a pris un tournant où il aura sa première réelle expérience avec Kevin. Même si le film ne mérite pas tant d’éloge, il reste touchant dans sa manière d’aborder le sujet, sans vouloir choquer le spectateur. Les trois périodes bien distinctes nous permettent, de bien voir l’évolution de Chiron. Une mise en scène qui livre la vie d’un jeune garçon particulièrement difficile et réalisée avec brio.

 

 

 

Barry Jenkins est à l’écriture du scènario de son film, il adapte cette écriture d’après une pièce de théâtre In Moonlight Black Boys Look Blue de Tarell Alvin McCraney. Une écriture qui se révèle être une belle réussite, décrivant avec brio la vie d’un jeune garçon en trois périodes. On y découvre un garçon touchant, car même en grandissant on ressent cette fragilité qu’a le jeune homme. Une écriture habilement maîtrisée, où on découvre la cruauté de ses camarades, envers lui car il est gay. Le film est porté par un très bon casting: Alex R.Hibbert, Ashton Sanders et Trevante Rhodes qui a eux trois forment le même personnage sur les trois périodes de la vie de Chiron . Mais on y retrouve également Mahsershala Ali, dans le rôle de du protecteur de Chiron et Naomie Harris qui joue la mère de Chiron. Des prestations sincères, portées par un casting fantastique. Sans être le film de l’année, même parmi toutes ces récompenses Moonlight est un film qui aborde un sujet tabou sans en faire des tonnes, et ça reste un long-métrage qui a au moins le mérite d’être vu.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

More Posts

Laisser un commentaire