Overlord de Julius Avery (critique du film)

Overlord de Julius Avery

Fiche Technique :

Réalisateur : Julius Avery

Casting : Jovan Adepo, Wyatt Russell, Pilou Asbæk, Mathilde Ollivier, John Magaro, Iain De Caestecker, Domenic Applewhite et Ben Tavassoli

Budget : 38 000 000$

Date de sortie cinéma : 21 novembre 2018

Genre : Fantastique, Horreur, Action, Guerre

Nationalité : Américain

Durée : 1h50 min

Synopsis : À la veille du débarquement, un groupe de parachutistes est largué en France occupée. Alors qu’ils luttent pour accomplir ce qui ressemble à une mission impossible, ils tombent sur un laboratoire secret dans lequel sont menées des expériences surnaturelles, aussi étranges que terrifiantes.

 » On en était pas vraiment pas loin de l’avoir notre série B à gros du budget. »

Overlord est un film réalisé par Julius Avery et produit par JJ Abrams. L’histoire se situe peu de temps avant le débarquement des troupes américaines.Une escouade américaine est chargée de détruire une antenne en France en pleine occupation allemande. Ce qui permettra à l’aviation de soutenir les troupes du débarquement. Mais arriver sur place, les troupes américaines se rendent compte qu’il y a bien plus à détruire que cette fameuse antenne.

 » Overlord  » est donc une production de JJ Abrams et réalisée par le jeune réalisateur australien Julius Avery. Il nous a notamment offerts  » Son of a Gun  » avec Ewan McGregor et Alicia Vikander qui était sorti directement à la télévision en 2015. Comme il est dit plus haut, on n’était vraiment pas loin d’avoir une vraie série B à mit chemin entre les jeux vidéo  » Call of Duty Nazi Zombie mod  » et  » Wolfenstein  ». Malheureusement le film ne s’assume pas complètement

Alors bien sûr, tout n’est pas raté, loin de là, le métrage possède des qualités évidentes. La première est sa mise en scène. Julius Avery arrive parfaitement à nous immerger dans l’ambiance glauque et malsaine de son film. La 1ère demi-heure qui n’est certes pas basée sur de l’horreur et des nazis zombies est vraiment intense. Le réalisateur place sa caméra comme si le public était un membre supplémentaire de l’escouade. La photographie et la direction artistique font aussi partie des qualités du film. La reconstitution historique est vraiment crédible, les bâtiments sont vraiment d’époque.

Malheureusement les qualités s’arrêtent là. L’un des gros défauts de Overlord, est sans aucun doute ses personnages. Ils sont tous réduits à de simples clichés, au début on pense que le film va jouer avec ces clichés. Au final on est sur des bons gros clichés qui tâchent. On a droit au soldat qui a peur de tuer, le rigolo, le blagueur, le pacifiste et le gros dur.

La plus grosse déception est sans aucun doute, le bestiaire. À aucun moment nous ne voyons des zombies qui font peur. Le seul zombie bizarre que nous voyons est celui de la bande-annonce. On a la fâcheuse impression que le film se retient. Comme si le film ne voulait pas choquer. Alors que ce genre de films est là pour choquer avec des créatures créés par des scientifiques nazis complétement tarés. Pourtant il aurait été tellement simple de s’inspirer du jeu  » Wolfenstein The New Order  » qui regorge de créatures bizarres.

Après il ne faut pas jeter la pierre au film pour autant. Il est très dur de faire financer ce genre de films dans le contexte cinématographique actuel. Espérons que ce film soit la rampe de lancement de nouveaux longs-métrages qui prendront eux plus de risques.

 

valentin pejoux
Bonjour je me présente, je m'appelle Valentin, je suis co-rédacteur en chef sur ce site. Je suis un fan de cinéma de SF et de films de super héros. Ces deux genres ont bercé mon enfance. Avec des longs-métrages tels que les Spiderman de Sam Raimi, les X-Men de Bryan Singer, les Matrix des Wachowski et les Retour vers le futur de Zemeciks. Avant, je ne prenais le cinéma que pour me divertir, mais depuis quelques années, je me rend compte qu'il peut nous divertir autant qu'il peut nous faire réfléchir. C'est pour cela, peu importe le type de film que je regarde, j'essaye de voir si le rélisateur veut nous dire quelque chose à nous spectateur.

Laisser un commentaire