Sans un bruit – John Krasinski

Sans un bruit est un thriller horrifique réalisé par John Krasinski (Manchester by the sea), sorti dans nos salles le 20 Juin 2018. Nous y retrouvons Emily Blunt (La Fille du train), John Krasinski, Millicent Simmonds (Le Musée des merveilles) et Noah Jupe (Wonder). Acclamé par la critique à travers le monde, le film était très attendu en France. Bilan.

De quoi ça parle ?

Une petite famille est contrainte, après un genre d’apocalypse, de vivre reclus, et de ne pas faire un seul bruit pour survivre.

Et ça donne quoi ?

Sans un bruit est une bonne surprise cinématographique. On peut aisément comprendre son succès aux quatre coins du globe. Dans un premier temps, le sujet est une très bonne trouvaille. John Krasinski offre avec son film bien plus qu’une simple histoire de survie. Il offre aussi toute une réflexion sur la parentalité, la famille, le deuil, le sacrifice, la culpabilité, etc. C’est certainement ce qui fait la force du film : sous un sujet somme toute simple, le réalisateur explore toute une multiplicité de thèmes plus profonds, ce qui donne au long-métrage une raison d’exister.

Niveau casting, le film fait fort. Si le couple Krasinski  / Blunt est transcendant, les acteurs Jupe et Simmonds qui jouent leurs enfants sont très doués. Etonnants dans leurs rôles, ce quatuor est très convaincant. Mention spéciale à Emily Blunt qui, en femme enceinte angoissée quant à l’avenir de sa famille, est superbes. Le film nous offre également quelques scènes choc, telles que l’accouchement dans la baignoire. Enfin, Krasinski nous offre une scène d’exposition explosive, qui nous fait directement entrer dans le film, nous skotche sur notre siège.

Néanmoins, je reste assez mitigé sur la fin du film. Je trouve qu’elle fait un peu retomber à plat notre attention, et m’a pour ma part relativement déçu. Je ne vais évidemment pas vous la spoiler, mais je trouve qu’après plus de 300 jours d’apocalypse, logiquement, ce genre de dénouement aurait déjà du être tenté. Autre point négatif pour moi, je pense que le film de Krasinski aurait gagné en angoisse si l’on ne nous avait pas autant montré ces créatures. Le spectateur est aussi effrayé par ce qu’il voit que par ce qu’il ne voit pas, et simplement nous montrer leur silhouette aurait, je pense, bien fait le job. Evidemment, c’est tout à fait personnel, mais j’avais bien plus peur de ces choses avant de (trop) les voir…

En somme, avec Sans un bruit, Krasinski nous offre un long-métrage très efficace. Servi par un casting quatre étoiles, ce thriller horrifique fait très bien le job. Les quelques oints noirs sont effacés par l’intrigue et les thèmes développés. Il n’est pas difficile de comprendre son succès à travers le monde.

David Besingrand
David, 21 ans, à l'accent chantant du sud, libraire en devenir. Mes goûts cinématographiques sont variés, je ne déteste aucun genre. Cinévore, sérivore, ouvert à toutes critiques, mais avis tranché. Au niveau séries, je suis vraiment accro à Grimm, Orange is the new black, How to get away with murder, Friends, HIMYM, et bien d'autre encore. Je lis enfin de plus en plus d'ouvrages à propos du cinéma, de films et de cinéastes. Certains avis à propos de ces livres sont disponibles sur ce site.

Laisser un commentaire