[Séance avant première] Minuscule 2 – Les Mandibules du Bout du Monde de Thomas Szabo et Hélene Giraud

Date de sortie 30 janvier 2019 (1h 32min)
De Thomas Szabo, Hélène Giraud
Avec Franck Benezech, Thierry Frémont, Bruno Salomone…
Genres Animation, Aventure, Famille
Nationalité Français
Musique Mathieu Lamboley

 

Minuscule c’est grandiose…

 

Synopsis

Quand tombent les premières neiges dans la vallée, il est urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Hélas, durant l’opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton… à destination des Caraïbes !
Une seule solution : reformer l’équipe de choc ! La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service à l’autre bout du monde. Nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers… Les secours arriveront-ils à temps ?

Minuscule a l’origine c’est une petite série animée, d’au moins cinq minutes diffusées sur France télévision. La particularité de cette animation, c’est qu’il s’agit d’insectes de toutes sortes en images de synthèse qui évolue dans des décors réels. Mais c’est aussi très drôle, au vu du succès de cette série Thomas Szabo et Hélène Giraud les créateurs sortent en 2013, le premier film Minuscule: la vallée des fourmis perdues. Le succès est au rendez-vous, six ans plus tard et bien voilà qu’arrive le deuxième long-métrage. Comme d’habitude il s’agit des bruitages, les insectes ne parlent pas ce qui aurait pu être risqué, et pourtant cela fonctionne parfaitement car sans un mot Minuscule séduit et c’est peut-être aussi la recette du succès.

Minuscule c’est tout un petit monde d’insectes, qui sont les héros, et là ils nous mènent jusqu’en Guadeloupe. Tout commence en plein hiver, dans la vallée au milieu des montagnes enneigées la coccinelle est encore poursuivie par des mouches qui  finiront à s’encastrer bêtement dans une toile d’araignée. Puis la coccinelle revient avec sa famille, c’est un peu plus tard que l’une se retrouve piégée dans un carton expédié pour la Guadeloupe. C’est la panique, il faut la sauvée et pour ça, il va falloir s’embarquer dans un véhicule en route. Pour son sauvetage, il semblerait que ce soit l’un des parents, au secours d’un des enfants intrépides. Durant son périple la coccinelle sera aidée par une fourmi, une araignée qui voyage à bord d’un bateau de pirates en jouet. Mais la coccinelle croisera aussi des ennemis, sur sa route et risquera sa vie. L’avantage en une heure et demie, c’est qu’il y a beaucoup plus de choses à raconter contrairement à la série. En effet en plus de l’humour élément principal, il y a aussi des thèmes fort comme par exemple: la famille mais aussi l’amour. La beauté des images est époustouflante, il n’y a rien à dire là-dessus. Minuscule ce n’est aucun dialogues, mais les bruits seulement qui entourent les insectes. Les images parlent d’elle-même donc les dialogues sont inutiles, c’est ce qui a d’ailleurs fait toujours le charme de la série. Dans Minuscule il y a des méchants et des gentils, des méchants comme les fourmis rouges ou bien cette grosse araignée ressemblant à une mygale. Comme la série les insectes évoluent dans des décors réels, tandis que eux sont de l’animation de synthèse. On s’attache à certains de ces insectes, car ils ont quelque chose d’humanisant les coccinelles sont particulièrement touchantes. Le premier long-métrage, était très agréable et ce dernier l’est également.


Au scénario Thomas Szabo et Hélène Giraud les créateurs et réalisateurs de la série et des films. Ils nous content, un joli récit plein de poésie, sur l’amour et la nature thème qui leur est cher. On verra d’ailleurs une séquence, où les hommes veulent construire un hôtel, sur une zone naturelle. L’homme et ses méfaits sont pointés du doigt car c’est l’être humain la chose la plus nocive, et le film le démontre très bien. Les liens familiaux sont aussi abordés, avec les coccinelles principalement. Bien évidemment il y a toujours cet humour, qui fait le charme de cette animation. On pourra apercevoir durant le film deux comédiens connus: Thierry Frémont et Bruno Salomone, mais qui n’ont aucun dialogue et c’est le film qui veut puisque la recette du film et sans dialogues. Minuscule 2, est une des bonnes surprises de ce début d’année, et il y a beaucoup de choses que le film transmet. Le film séduit aussi par son aspect technique, car c’est aussi le point fort de cette animation. L’année débute, mais qui sait ça sera peut-être le film d’animation de l’année.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire