Sierra Burgess Is a Loser de Ian Samuels

Date de sortie 7 septembre 2018 sur Netflix (1h 45min)
De Ian Samuels
Avec Shannon Purser, Kristine Frøseth, RJ Cyler, Noah Centineo, Loretta Devine, Alice Lee, Lea Thompson, Alan Ruck…
Genres Comédie, Romance
Nationalité Américain

 

L’amour au bout du fil…

Synopsis

Un cas d’identité erronée se traduit par un romance inattendu lorsqu’une lycéenne brillante mais complexée par son physique s’allie à la fille la plus populaire de l’école pour séduire à la manière de Cyrano le garçon qu’elle aime.

Ian Samuels, signe son premier long-métrage pour Netflix et il y livre une petite pépite. Il  n’est pas toujours évident quand on fait son premier film de s’imposer, et du coup Ian Samuels y arrive plutôt bien. Ce n’est pas parfait, mais ça reste correct dans l’ensemble. L’actrice Shannon Purser est à l’affiche, du film elle y tiens le rôle principal. Si vous ne connaissez pas, cette comédienne on l’a découvert dans Stranger Things dans la première saison où elle connaît un sort malheureux. Dans cette comédie romantique, visé pour les ados mais pas seulement elle interprète Sierra une jeune fille complexée, par son physique et dans son lycée ce n’est pas tous les jours facile. Quand la fille la plus populaire, donne le numéro de téléphone à Sierra, à un garçon une romance commence alors qu’ils ne se sont jamais vu. Sierra Burgess Is à Loser, dispose d’un très bon casting qui livre des prestations honnêtes. Ian Samuels débute plutôt bien, pour un premier film.

 

 

Sierra Burgess est une jeune lycéenne complexée par son physique, elle comme seul ami un garçon Dan. La fille la plus populaire du lycée se moque souvent du physique de Sierra, qui est déjà assez mal dans sa peau. Un jour dans un restaurant Veronica se fait aborder, par un garçon qui veut son numéro mais la jeune fille n’est pas intéressée et donne le numéro à Sierra faisant croire que c’est le sien. C’est alors que le jeune homme téléphone, et Sierra ne comprend pas et décide de se faire passer pour Veronica, et encore au début elle ne sait pas que le jeune homme est intéressé par Veronica. Sierra et Jamey (le jeune homme), communique sans arrêt par SMS, puis plus tard, elle apprend que c’est Veronica qui a donné le numéro à Jamey. Alors que Veronica cherche, à reconquérir son ex-petit ami « spence », Sierra propose de l’aider en la rendant moins bête. Les deux jeunes filles, font un marché, Sierra aide Veronica et Veronica aide Sierra à conquérir Jamey. Au fil des jours, les deux jeunes filles qui ne s’aimer pas deviennent les meilleures amies, si bien que les amies de Veronica ne la comprennent pas. Après les SMS, viennent les conversations téléphoniques, puis il va falloir qu’il se rencontre, et là ça sera le plus difficile. Alors que le jeune homme pense, discuté avec Veronica, il discute avec Sierra tous les jours sans savoir que c’est une autre. Sierra Burgess Is a Loser est avant tout une comédie, mais qui se penche sur un sujet intéressant. Le film est touchant dans sa manière d’aborder les choses, c’est intéressant de voir l’évolution de la relation entre Sierra et Veronica elle ne s’aimait pas et qui finalement vont devenir amies. La mise en scène, d’Ian Samuels n’en fait pas trop et offre de très bons moments. Les moments d’humour sont réussis, et les scènes plus touchantes sont sincères. Le père de Sierra est un écrivain connu, et quand elle fait écouter à son père une chanson qu’elle a écrite ça reste très émouvant. Le film n’évite pas certains clichés, qui pourront paraître trop mièvre mais on pardonnera ça. Sierra Burgess Is à Loser, est un film sur l’amitié mais aussi l’amour car même si Sierra ne se sent pas belle elle aussi peut trouver l’amour. Ian Samuels assure dans sa réalisation, et livre un film réussi.

On doit l’écriture à Lindsey Beer, ne livrant pas un simple teen-movie car ce film plaira autant aux adultes. Une romance entre deux ados, qui ne se sont jamais vus. Dans l’écriture, on saluera la façon, dont la scénariste fait évoluer l’amitié entre Sierra et Veronica. Mais aussi la façon, dont Sierra entretient une relation téléphonique avec un garçon. Elle sait qu’un jour, elle devra lui dire la vérité. La scénariste assure également dans le développement des personnages, le personnage de Sierra une fille mal dans sa peau mais très intelligente. Il y a Veronica la fille populaire du lycée, qui paraît tellement superficielle mais qui est au final est une fille avec un bon fond. L’humour est bien dosé, et ne tombe pas dans la lourdeur, puis il y a cette touche d’émotion qui fait beaucoup le charme de ce film. Un récit avec humour et émotion donc, un cocktail qui fonctionne bien. Au casting, Kristin Froseth joue Veronica, Alan Ruck de la série Spin City joue le père de Sierra, ou encore Léa Thompson joue la mère de Sierra. Sans être le film de l’année, Sierra Burgess is à Loser, reste un film Netflix intéressant dans ce qu’il aborde puis Ian Samuels livre une comédie romantique vraiment sympathique.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire