Un 22 Juillet de Paul Greengrass

Date de sortie 10 octobre 2018 sur Netflix (2h 23min)
De Paul Greengrass
Avec Thorbjørn Harr, Anders Danielsen Lie, Jon Øigarden, Lars Arentz-Hansen, Annke von der Lippe…
Genres Drame, Thriller, Historique
Nationalités Américain, Norvégien, Islandais
Musique Sune Martin

 

Un massacre en Norvège…

 

Synopsis

La véritable histoire de l’attaque terroriste la plus meurtrière jamais perpétrée en Norvège. Le 22 juillet 2011, 77 personnes sont tuées lorsqu’un ultranationaliste d’extrême droite fait exploser une bombe artisanale placée dans une voiture à Oslo avant de commettre une fusillade dans un camp d’été de jeunes. À travers le combat physique et psychologique d’un jeune survivant, « Un 22 Juillet » décrit un pays qui tente tant bien que mal de surmonter le drame et de panser ses plaies.

 

 

Paul Greengrass revient, avec son nouveau long-métrage après le fabuleux Captain Phillips il adapte une fois de plus une histoire vraie. Le réalisateur adapte cette fois-ci, sans doute le pire drame qui s’est produit en Norvège. En juillet 2011, un terroriste fait exploser une voiture à Oslo, détruisant un bâtiment politique. Plus tard, le même terroriste tue armé d’un fusil 77 personnes principalement des jeunes dans un camp d’été. Le film suit le combat, d’un des survivants pour survivre face à ce qu’il a subi, le film suit aussi le procès du terroriste. Paul Greengrass garde toujours se talent, pour rendre ses images saisissantes ce qu’on a pu voir dans Vol93 et Captain Philipps par exemple. Il rend son récit tout aussi saisissant, mais aussi touchant. Le réalisateur dirige des comédiens, inconnu qui viennent du pays et ils sont très convaincants.

Paul Greengrass, a le talent de rendre ses films, très immersif il en est la preuve avec vol 93 et Captain Phillips ou en plus de les rendre immersifs il touche les spectateurs. Le réalisateur s’intéresse, dans son nouveau long-métrage aux attentats survenu en Norvège en 2011, il y a déjà sept ans un drame qui plongeait le pays dans la terreur et dont les blessures ne se refermeront jamais. Comment un homme, a fait subir à son pays un traumatisme en commettant un des pires massacre du pays. En été 2011, un homme du nom d’Anders Behring élabore un plan de massacre en Norvège, deux cibles sont visées un immeuble d’Oslo piégé avec une voiture, puis un camp d’été. La première cible sera l’immeuble, ou la voiture piégée détruit une partie de l’immeuble et tuent des personnes autour. Puis ensuite le terroriste se dirige au camp d’été sur l’île d’Utøya, où des jeunes sont l’avenir de la politique Norvégienne, il se fait passer pour un policier qui dit être là pour la sécurité puis il ouvre le feu. L’homme a bien l’intention, d’éliminer tous ceux sur l’île. Il y aura des survivants, mais l’homme aura perpétré un massacre de 77 personnes une des attaques terroristes les plus violentes, l’homme sera arrêté sur l’île par les forces de l’ordre.

Le film se focalise, donc sur le procès du terroriste qui demande à avoir un avocat. Puis le film s’intéresse aussi à Viljar Hanssen un des survivants de l’île, ce dernier est a l’hôpital entre la vie et la mort ses parents et son frère sont désemparés car les nouvelles, des médecins ne sont pas encouragente. Viljar finira par reprendre connaissance, les opérations qu’il a subies, ne l’ont pas sauvé totalement des débris de balle sont logées encore dans son cerveau, et il risque la mort si les débris bougent. Malgré tout ça, Viljar réapprend à marcher, et rentre chez lui. Le traumatisme est là! Le jeune homme trouve le courage d’affronter le terroriste lors de son procès, le jeune homme gardera à jamais ce qu’il a subi. Le terroriste est un ultranationaliste d’extrême droite, qui pour se faire entendre à perpétrer ce massacre. Des convictions politiques d’un homme, prêt à tuer son pays. Paul Greengrass, filme les attentats de manière moins immersive que ses films précédents, mais il y a toujours une part de réalisme, l’approche du drame fait froid dans le dos. Comme d’habitude, la mise en scène est impeccable le réalisateur sait comment filmer ce genre de drame et les aborder. La reconstruction de Viljar, est intéressante c’est un personnage qui fut détruit mais qui malgré ça se relèvera mais les blessures physiques et psychologiques seront toujours en lui. Paul Greengrass sait raconter, ce genre d’histoire, il a son style et c’est ce qui séduit dans ses réalisations.

 

 

Le scénario décrit très bien, les évènements, une écriture que signe Paul Greengrass d’après l’ouvrage En av oss d’Åsne Seierstad, qui est une journaliste indépendante Norvégienne. Le film dépeint point par point, les évènements du drame du 22 juillet. Le film commence par l’attentat d’Oslo, et se poursuit avec la fusillade dans le camp d’été, puis ensuite après l’arrestation du terroriste c’est le procès et la reconstruction de Viljar après le drame. Un scénario qui au final est très touchant, surtout sur les scènes concernant Viljar. Le développement des personnages est fabuleux, les victimes nous touchent tandis que le terroriste met en colère. Le casting se débrouille plutôt bien, Jonas Strand Gravli qui joue Viljar est surprenant. Au casting également Anders Danielsen interprète très bien, le terroriste est reste très convaincant. Une réalisation que gère Paul Greengrass, et qui séduit toujours dans ses idées de mise en scène, touchant, bouleversant et choquant un 22 juillet sera peut-être clairement le film de l’année.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire