Dossier : Spider-Man du succès a l’échec …

Deux réalisateurs Sam Raimi et Marc Webb auront adapté le super-héros Spider-Man sur grand écran et le succès fut grand pour Sam Raimi en faisant vivre sur grand écran un des super-héros les plus populaires de chez Marvel .Lui Marc Webb avec un premier volet réussi ,fera le film de trop ,seulement avec le deuxième et n’aura même pas pu conclure les aventures de Peter Parker mais avant de parler dans l’ensemble des films de Raimi et Webb nous allons apprendre à connaître le super-héros …

Qui est Peter Parker ?

Peter Parker est un ado timide qui subit les brimades de ses camarades .Son meilleur ami Harry Osborne, qui n’est autre que le fils de Norman Osborn qui détient Oscorp mais nous y reviendrons .Avant de connaître Mary Jane ,il connaîtra son premier vrai amour Gwen Stacy ,une jolie blonde .Lors d’une visite chez Oscorp ,ce dernier se fait piquer par une araignée génétiquement modifiée et ainsi son organisme subit une transformation qui développe en lui des pouvoirs .Il ne deviendra pas le héros immédiatement ,car il devra apprendre à contrôler ses pouvoirs, ce qui ne sera pas chose facile, puis peu à peu il arrivera à les contrôler .La mort de son Oncle Ben assassiné, le conduira à vouloir venger la mort de son oncle .Finalement, il décide de se servir de ses pouvoirs pour faire le bien ,et il en aura besoin, face aux ennemis qu’il affrontera, comme le bouffon vert ,venom ,le vautour ,le Dr Octopus et bien d’autres .Peter Parker devient Spider-man ,le jeune homme devient moins timide et a plus confiance en lui et entame une relation avec Gwen Stacy ,son premier véritable amour .

Peter_Parker_(Earth-81141) Peter_Parker_(Earth-92131)_Bitten the-amazing-spider-man-1-cover-2 the-amazing-spider-man-1-cover-2

Un comics de chez Marvel

Les créateurs de Spider-Man sont Stan Lee ,Tom DeFalco ,Steve Ditko et Ron Frenz .Tandis que Stan Lee écrit les scénarios, Steve Ditko lui, dessine le premier numéro où Spider-man apparaît ,et en 1962 dans le comics Amazing Fantasy .Le succès fut si énorme qu’ en 1963 Spider-Man eut sa propre série de comics sous le nom de “The amazing spider-man” .Les comics se vendent plus que bien ,encore maintenant, pour ce super-héros et c’est agréable à lire ,les dessins sont plutôt bien faits et les scénarios bien écrits ,avec des retours de grand méchants comme Venom par exemple ou encore le lézard .On voit une grande évolution dans les dessins au fur et à mesure des années et c’est bien normal ,avec une impression légère ,que c’est plus destiné à un public plus jeune .Beaucoup de dessinateurs participent aux dessins et scénarios des aventures de l’homme araignée, et malgré les années et l’âge du comics ,le super-héros trouve encore son public .Spider-Man est le héros de New-York les enfants l’idolâtrent ,les adultes le regardent avec des yeux d’enfants ,quand ce dernier se balade d’immeubles en immeubles en jetant sa toile pour se balancer .Les héros ne sont pas éternels ,puisque que ce dernier meurt dans le numéro 700 mais s’il meurt on peut dire aussi que les héros ne meurent jamais vraiment .

Spider-Man_Comics_Weekly_Vol_1_3 Spider-Man_Comics_Weekly_Vol_1_34 Spider-Man_Comics_Weekly_Vol_1_93

Peter Parker le photopraphe

Dans le comics le Daily Bugle,celui qui prend une place importante ,c’est le travail de Peter Parker en tant que photographe.On notera que Bruce Wayne (Batman) travaille aussi dans un journal le “Daily Planet”, bien que Batman ait existé bien avant Spider-man, on peut en déduire que les créateurs de Spider-man ont pris quelques idées là -bas sauf que Batman lui, sort de l’écurie DC Comics qui a créé aussi “Superman” .En plus de Peter Parker ,le Daily Bugle engage des journalistes tels que Betty Brant (ex-petite amie amie de Peter) seulement dans le comics, mais le principal, le directeur J.Jonah.Jameson est un râleur né ,radin ,et veut faire tomber Spider-Man qui lui en fait baver .

encyclo_illustre_1341239896 peter

Le premier film de Sam Raimi en 2002

Dèja 14 ans …que le temps passe vite ! l’interprète de Spider-Man est à l’époque le peu connu “Tobey Maguire” ,avec peu de rôles sur grand écran .Voici le jeune homme propulsé dans un rôle qui va indéniablement le faire connaître .Sam Raimi ne respecte pas à 100% le comics, mais en reprenant la base des personnages, à savoir Harry et Norman Osborn ,ou encore Mary-Jane Watson ,qui sera ici son premier amour et son seul amour dans la saga de Raimi ,sans passer par Gwen Stacy .Ici Peter devient Spider-Man ,après avoir été piqué par une araignée chez Oscorp, alors que ce dernier était en visite là-bas avec son lycée .Pris de fièvre et de vertiges, Peter Parker entame sa transformation en homme araignée. Peter vit avec son Oncle Ben et sa tante May sans aucun élément divulgué sur ses parents ,lors d’une discussion avec son oncle ,ce dernier dit à Peter “un grand pouvoir implique de grande responsabilité” .Une phrase qui aura une grande importance durant le film pour notre héros .A la mort de son oncle Ben, tué par un criminel, Peter n’aura en tête que la vengeance. Le criminel mourra ?sans qu’il le veuille vraiment .Reprenant ses esprits Peter repense à ce que lui a dit son Oncle ,et devient Spider-Man avec comme premier ennemi ,”le bouffon vert” qui est Norman Osborn scientifique fondateur de Oscorp et père de son meilleur ami Harry .La réalisation de Sam Raimi est certes bourrée de défauts ,mais nous offre des plans magnifiques de Spider-Man se balançant d’immeubles en immeubles : du grand spectacle .Une joie de voir pour la première ce super-héros sur grand écran ,avec une mise en scène que maîtrise Sam Raimi jusqu’au bout .Le plus gros regret du film ,il déborde hélas de clichés, beaucoup trop ,ce qui gâche d’ailleurs un peu le film .La relation entre Peter et Mary Jane ou leur vrai rencontre est assez “cul-cul” avec des dialogues tellement guimauves que ça en devient ridicule .Le méchant qu’interprète Willem Dafoe ,excellent comédien ,joue donc Norman Osborn ,un grand scientifique et ,bien que celui-ci délivre une prestation plutôt bonne ,il est ridicule à certains moments, en ayant cette impression de surjouer, ce qui rend le personnage insupportable .Harry Osborn ,que joue James Franco ,semble par moment s’ennuyer .On a des moments comiques il faut bien le dire : J.K Simmons qui joue J.Jonah.Jameson est celui qui nous fait le plus rire ,son personnage toujours énervé ,râleur, bref parfait ! Que dire de Kirsten Dunst qui tient le rôle de Mary Jane ,elle joue bien ,sans non plus faire dans l’extraordinaire .La musique de Danny Elfman restera culte avec son thème inoubliable .Ce premier Spider-Man version cinéma de Sam Raimi n’a pourtant pas pris une ride, et reste un film assez culte ,car il est la première adaptation sur grand écran de Spider-Man et malgré ses nombreux défauts ,le film reste une oeuvre inoubliable .

SPIDERMAN 1 4 SPIDERMAN 13 SPIDERMAN1 2 SPIDERMAN1

Le deuxième film de Sam Raimi en 2004

Deux ans après, Raimi signe la suite jugée comme le meilleur de la saga par beaucoup , on reprend là où nous a laissés Raimi ,en 2002,le synopsis est simple ,écartelé entre son identité secrète de Spider-Man et sa vie d’étudiant. Peter Parker n’a pas réussi à garder celle qu’il aime, Mary Jane, qui est aujourd’hui comédienne et fréquente quelqu’un d’autre. Guidé par son seul sens du devoir, Peter vit désormais chacun de ses pouvoirs à la fois comme un don et comme une malédiction.
Par ailleurs, l’amitié entre Peter et Harry Osborn est elle aussi menacée. Harry rêve plus que jamais de se venger de Spider-Man, qu’il juge responsable de la mort de son père.
La vie de Peter se complique encore lorsque surgit un nouvel ennemi : le redoutable Dr Otto Octavius. Cerné par les choix et les épreuves qui engagent aussi bien sa vie intime que l’avenir du monde, Peter doit affronter son destin et faire appel à tous ses pouvoirs afin de se battre sur tous les fronts…

Dans ce deuxième opus, Peter Parker est toujours Spider-Man ,il semble perdre le contrôle de ses pouvoirs quand les toiles refusent de sortir de ses poignets. Par exemple ,tandis que son amitié avec Harry semble détruite ,car ce dernier juge Spider-man coupable de la mort de son père, et comme Peter défend Spider-Man ,celui-ci n’apprécie guère .Il découvrira plus tard dans le film que Peter est Spider-Man .Le deuxième film se focalise sur trois choses essentielles :conquérir le coeur de celle qu’il aime ,tenter de regagner l’amitié de Harry et son combat contre le Doc Ock ,que joue Alfred Molina à merveille .Avec ce deuxième film, Sam Raimi signe le meilleur Spider-man ,tant dans sa mise en scène que dans le reste .Le combat entre spider-man et Doc Ock sur le métro est spectaculaire ,un des combats les plus impressionnants du film .Dans ce second volet ,Peter veut laisser tomber son rôle de super-héros ,et veut vivre une vie normale.L’abandon du costume le fait se sentir mieux ,mais il sait au fond de lui même, que Spider-man ce n’est pas fini .Son nouvel ennemi, le Doc Ock est le méchant le plus travaillé de la saga ,et le design de ses tentacules sont vraiment réussi .Après un personnage comme Doc Ock ,le bouffon vert semble ridicule à côté ,car lui était si peu travaillé.Doc Ock est finalement un personnage attachant ,très bien écrit, pour qui on a beaucoup d’empathie.Lui ,n’a jamais voulu devenir ce qu’il est, un monstre tentaculaire victime de ses inventions.La fin est un combat mémorable entre Doc Ock et Spider-Man,où sa dulcinée est retenue prisonnière. Ce deuxième volet est sans nul doute le meilleur de la saga de Raimi .

18374037.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 18374038.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 18376418.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le troisième film de Sam Raimi

Celui descendu par la critique, ou même Sam Raimi admet que ce film est une nullité. Pourtant le film a quelques qualités à ne pas oublier.Ici nous avons droit à un spider-man carrément différent ,le film date de 2007 où Sam Raimi conclut sa trilogie.
Alors de quoi parle ce Spider-man 3 ? Peter Parker a enfin réussi à concilier son amour pour Mary-Jane et ses devoirs de super-héros. Mais l’horizon s’obscurcit. La brutale mutation de son costume, qui devient noir, décuple ses pouvoirs et transforme également sa personnalité pour laisser ressortir l’aspect sombre et vengeur que Peter s’efforce de contrôler.
Sous l’influence de son costume, Peter devient trop sûr de lui,et commence à négliger ses proches. Contraint de choisir entre le pouvoir si séduisant de ce nouveau costume ,et la compassion qui le caractérisait avant, Peter va faire face à ses démons lorsqu’il affrontera deux des pires méchants de l’histoire, l’Homme-sable et Vénom, dont l’extraordinaire puissance et la soif de vengeance menacent Peter et tous ceux qui lui sont chers.

Le film débute sur Un Peter heureux ,qui vit le grand amour avec Mary Jane,mais sa vie heureuse s’obscurcit lorsque son meilleur ami Harry Osborn veut le tuer , le tenant responsable de la mort de son père.Si c’était seulement ça !il dit faire face à l’homme- sable qui, derrière ses pouvoirs ,est un homme bon. Peter découvrira que ce dernier était présent la nuit où son Oncle Ben a été tué.Spider-man se verra affronter aussi Venom qui n’est autre que le journaliste Eddie Brock ,que Peter apprécie très peu.Le film tente de se faire plus sombre que ses prédecesseurs,mais il reste à l’image des autres .Le film offre de très beaux plans : le plan où Peter est sur l’église ,est magnifique. Le design des vilains n’est pas mal non plus ,l’homme- sable est convaincant ainsi que Venom, dont la transformation de Eddie Brock est impressionnante.Donc ,tout n’est pas à jeter dans ce Spider-Man 3 loin de là. Au casting Tobey Maguire toujours en Spider-Man,James Franco en nouveau bouffon vert,Topher Grace en Venom,Thomas Hayden Church en homme -sable et même Bryce Dallas Howard en Gwen Stacy. Un final pas parfait mais qui reste correct dans l’ensemble, Sam Raimi clôture avec ce troisième volet, la saga Spider-Man où pourtant un quatrième était envisagé ,mais Sony en a voulu autrement et ce fut à Marc Webb de prendre le relais, dans une reboot et ce fut hélas moins reluisant pour certains.

363512.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 369450.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 467589.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 18737059.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

The Amazing Spider-Man de Marc Webb

Faire mieux que Sam Raimi ,dure sera la tâche.Ce qui est bien avec la version de Webb ,c’est que ce dernier respecte plus l’univers du comics, contrairement à Raimi qui pêchait les idées à droite,à gauche, pour fonder son propre univers du super-héros. Ici Webb nous raconte aussi l’enfance de Peter: comment ses parents l’ont confié à la tante May et l’Oncle Ben. Qui dit Reboot ,dit un nouveau Peter Parker ,interprété cette fois-ci par Andrew Garfield ,celui qu’il fallait pour le rôle.Si vous ne connaissez pas Andrew Garfield ,regardez Boy A à ses débuts au cinéma ou bien Never Let Me Go, où il partage l’affiche avec Carey Mulligan et Keira Knightley. Le reboot nous montre la façon dont Peter est piqué par l’araignée ,et sa métamorphose. Bien sur différent du premier film de Sam Raimi ,mais reste similaire sur ce point de l’histoire.

De quoi parle ce reboot ? Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…

Le lézard, nouvel ennemi, on l’attendait celui-là ! C’est le premier ennemi qu’affrontera Peter ,faire face à ce monstre ne sera pas chose facile, car il doit surmonter la mort de son Oncle Ben.Tout comme dans le comics ,son premier amour est Gwen Stacy et non Mary Jane qui devait être interprétée par Shailene Woodley ,où son personnage devait apparaître dans le deuxième film ,mais fut coupé au montage. Un reboot bien accueilli, peut être dû a la présence du lézard, le combat final sur l’immeuble est plutôt jouissif, ainsi que la métamorphose du lézard. On pourra aussi retenir que Peter, ici fabrique sa propre toile ,grâce a un dispositif ingénieux qu’il a mis au point. Contrairement à la version de Sam Raimi ,où la toile naturelle sortait de son poignet, ici Webb respecte plus ce détail présent dans le comics. Ce qu’on retiendra également dans ce reboot ,c’est le passé de Peter.On y voit ses parents dans des flash-back où on apprend pas mal de choses sur eux ,au final. Le lézard quant à lui n’est pas si mauvais,le monstre qu’il est ,le rend comme ça, mais le professeur ne veut que le bien de Peter. Marc Webb donne un nouveau souffle au super-héros :avec tout ça et aussi un nouveau costume, les mêmes couleurs et certains détails changent et sont visibles. Les scènes de voltiges sont tout aussi impressionnantes et nous offrent un magnifique visuel. La mise en scène de Webb est soignée et met en scène un casting fantastique ,tout comme Andrew Garfield interprète de Peter Parler ou Emma Stone en Gwen Stacy. La scène post générique nous en apprendra peu sur la suite, mais c’est le but ,en monter peu. Plus fidèlement adapté du comics le reboot de Marc Weeb, avec au casting Andrew Garfield qui a plus la gueule de l’emploi que Tobey Maguire ,que l’on veuille l’admettre ou non, pourtant c’est une réalité ,même si Tobey Maguire avait certaines qualités, mais pas mal de défauts. Un reboot donc efficace, qui revisite plus fidèlement le mythe de l’homme araignée.

20129481.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 20129501.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 20158228.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

The Amazing Spider-Man Le destin d’un héros de Marc Webb

Le Spider-Man de trop ,sans doute, allez savoir, en tout cas ce nouvel épisode de l’homme araignée n’aura pas plu a beaucoup de monde. Dû à quoi ? On ne sait pas trop ,même si pour certains c’est évident sur de nombreux points. Les personnages des nouveaux : Electro et Harry Osborn alias le Bouffon vert ,notre héros affrontera ici deux ennemis Electro et Le bouffon vert ,bien plus terrifiant que dans la version de Raimi mais on y reviendra. Nous avons ici un Peter Parker amoureux ,qui file le parfait amour avec Gwen Stacy, qui regrette sa relation ,car le père de cette dernière avant de mourir ,avait demandé à Peter de rester loin d’elle pour sa sécurité.

Voici déjà le synopsis : Ce n’est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man, est celui qu’il mène contre lui-même ,en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va se rendre compte ,qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur. Être Spider-Man, quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratte-ciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen. Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la ville. Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui. Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

Peter dans cet épisode cherche des réponses sur le passé de son père, et on apprendra beaucoup notamment à la scène du métro secret .Cet épisode marque donc des points, grâce à cela. On apprend également comment sont morts ses parents.Aussi dans cet épisode ,l’arrivée de Harry Osborn ,le meilleur ami de Peter, interprété par Dane DeHaan livrant une parfaite prestation :la transformation de ce dernier en Gobelin est saisissante. Puis vient la scène finale ,on commence avec le combat entre Spider-Man et Electro, spectaculaire sur certains points certes ,mais trop vite expédié. On s’attend quand même à un combat un peu plus mémorable et plus long. Un combat expédié en cinq minutes, avec la mort en prime de Electro. On enchaîne ensuite la scène avec le bouffon vert, peut être plus long (assez bien mise en scène) et comme on pouvait s’y attendre, à la mort de Gwen Stacy, les lecteurs du comics auront connu le sort funeste. Peter est détruit par la mort de sa bien aimée, la famille Stacy a perdu un deuxième membre .

Moins bien que son prédécesseur ,ce Spider-Man, reste aussi fidèle au comics que le premier ,avec une mise en scène correcte, pas extraordinaire ,mais Webb offre un divertissement acceptable. Même avec ce casting pourtant excellent, cela n’aura pas fait le succès du film Andrew Garfield qui est bien content après ça ,d’en avoir fini avec Spider-Man .Le tournage fut un calvaire d’après lui. Emma Stone, Jamie Foxx ,Dane DeHaan livrent d’excellentes prestations ?mais cela ne suffit pas. La faute à qui ? peut- être tout d’abord à son réalisateur, qui avait réalisé un excellent premier volet. En tout cas les spectateurs n’ont pas adhéré à ce deuxième opus. Le ras le bol de Spider-Man peut être, le reboot de trop ? le scénario? Un scénario plein de clichés, peut être même trop. Les spectateurs pourront finalement répondre d’eux-même, sur le rejet de cet épisode ,car tout le monde n’a pas détesté le film, mais pour ceux qui n’ont pas aimé, certains auront des point de vue différents sur ce pourquoi ils n’ont pas aimé. Ce n’est pas pour autant un mystère, car le film a de nombreux défauts ,mais personnellement ce n’est pas un mauvais film.

104882.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 110038.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 242716.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et maintenant ?

Les films de Sam Raimi étant des succès hormis le 3, Webb a fait pire en terme de box-office ,mais peut-on lui en vouloir vraiment ? pas vraiment car confier à ce jeune réalisateur une licence pareille , était risqué .Un film avant Spider-Man ,la comédie romantique 500 jours ensemble. Trop de pression aussi peut-être, Marc Webb réalise un score honorable avec le premier ,mais sombre avec le deuxième. Finalement Sony laisse tomber la licence ,donc le projet Sinister Six est annulé aussi du coup, projet qui devait mettre en scène les ennemis de Spider-Man :le vautour, Venom ou encore Rhino qu’on a pu voir dans le 2 dans un rapide combat ridicule. Finalement Sony sera en négociations avec Disney pour le rachat de la licence, car il y a peu d’espoir pour la suite. Après des heures de négociations, Disney rachète la licence,et peut en faire des films et la responsabilité de faire mieux.

Du coup Spider-Man fera parti des Avengers. Sa première apparition aura lieu en avril 2016 dans Captain América ,Civil War dans un costume un peu spécial, quant à son film solo, il faudra attendre 2017. Une apparition très attendue par les fans, car cette fois-ci nous connaitrons un Peter Parker dans ses années lycées, alors que dans les licences précédentes, son passage au lycée était rapide. Pour trouver un nouveau Peter Parker ,plusieurs comédiens ont passé le casting, il y eut des rumeurs et ce fut finalement Tom Holland qui a été choisi ,et le réalisateur sera quant à lui sera Jon Watts ,un jeune réalisateur encore à ses débuts, qui sortira prochainement on l’espère ,Cop-Car ,avec Kevin Bacon. Gardons confiance car ces news concernant le héros ne donnent pas forcément envie. Une deuxième tentative de reboot sous la responsabilité de Disney. Mais au vu du succès des Avengers et ses autres films ,Marvel Studios,il a toute les chances de rencontrer le succès puisque il intègre les Avengers.

Ce dossier touchant à sa fin, n’hésitez pas à donner vos avis, dans les commentaires, sur la franchise de Raimi et Webb et vos craintes ou espoirs sur le reboot a venir. J’ai essayé de décortiquer au mieux la franchise, en partant du succès des films de Raimi à l’échec du dernier film de Marc Webb.

Tom-Holland-Spider-Man-Civil-War-Bosslogix 4643480-untitled-2

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

More Posts

Laisser un commentaire