The Client List, saison 2 – Bilan

Avant toute chose, retrouvez le bilan de la première saison de la série en cliquant ici !

The Client List est une séries télévisée américaine, annulée au terme de deux saisons, en 2013. Nous y retrouvons notamment Jennifer Love Hewitt (Ghost Whisperer ; Souviens-toi l’été dernier 1/2), Brian Hallisay (Revenge ; Hostel chapter III ; American Sniper), Loretta Devine (Grey’s Anatomy), Colin Egglesfield (Duo à Trois ; Rizzoli and Isles) et Rebecca Field (October Road). Cette série est une adaptation du téléfilm à succès La Double Vie de Samantha (The Client List), diffusé en 2010. Les deux saisons, ainsi que le film, sont intégralement disponibles sur la plateforme Netflix.

De quoi ça parle ?

Nous reprenons la série où nous l’avions quitté. Pour rappel, Riley, jeune mère de famille abandonnée du jour au lendemain par son mari, travaille dans un spa et propose des massages sexuels à ses clients en échange de gros pourboires. Aidée par son amie Lacey, seule personne au courant de cette double-vie, mais également par sa mère, son beau-frère et sa patronne, Riley fait ce qu’elle peut pour mener de front ses enfants encore marqués par l’abandon de leur père, tout en essayant de garder sa vie professionnelle illégale secrète.

Jusqu’au jour où Kyle, son mari, sonne à sa porte, plus d’un an après sa disparition, dernière image de la saison 1. La jeune femme est alors chamboulée : son mari accusé et emprisonné, ses enfants développant de plus en plus de problèmes, sa relation avec son beau-frère, l’envie de sauver son mariage, son nouveau statut de propriétaire du spa, etc. De multiples événements vont avoir lieu, vont bouleverser sa vie : Riley parviendra-t-elle à garder sa double-vie secrète ?

Et ça donne quoi?

Cette seconde saison est relativement différente de la première. En effet, le personnage de Riley est marqué par une profonde évolution psychologique : la jeune femme est devenue plus forte, plus affirmée. Certes, nous avons encore droit aux nombreuses larmes de la mère de famille, accablée de malheurs, mais elle n’est désormais plus aussi parfaite que dans la première saison. Elle devient ambiguë, commet de nombreuses actions répréhensibles, bref : ce n’est plus l’angélique Riley de la première saison, ce qui donne un aspect plus réaliste, mais ce qui nous permet surtout de nous attacher plus au personnage. De plus, la nouvelle intrigue qui apparaît au cours de la saison, qui interroge la jeune fille quant à dépasser la ligne qui sépare ‘massage coquin’ et ‘prostitution’ est réellement bien amenée, et bien développée jusqu’au bout, jusqu’au traumatisme de l’acceptation, seule contre tous, sans autre choix. 

De plus, cette seconde saison change radicalement le traitement des autres personnages. Les masseuses, exceptée Selena, sont parties (on ne saura jamais le fin mot de leurs histoires respectives, malheureusement), et Riley embauche une masseuse et un masseur. Si ces deux nouveaux personnages ne sont pas ultra-développés, ils le sont quand même beaucoup plus que ne l’étaient Kendra ou Jolene. Quant à Georgia, on en apprend beaucoup plus sur elle. Evan, Linette, Lacey et Riley sont eux aussi beaucoup plus développés, notamment par rapport au retour de Kyle, à ce que cela provoque en eux. Lacey, notamment avec l’histoire de la perte de son bébé, a un réel enjeu dramatique tout au long de la saison, tout comme Linette qui part en cure de désintoxication, ce qui lui permet e se rapprocher de Kyle. Kyle, quant à lui, se devait d’être réellement développé, par rapport aux raisons de son départ, mais aussi aux raisons de son retour, ce qui est trop peu fait : certes, il n’y a pas de raison satisfaisante justifiant l’abandon de sa famille, et celle qu’il donne peut suffire, mais on ne comprend pas pourquoi il revient, pourquoi maintenant, pourquoi comme ça.

Quant à l’intrigue, Dieu merci, elle a évolué. Attention, je ne dénigre pas la saison 1, qui m’a d’ailleurs beaucoup plu. Mais il fallait renouveler l’histoire, notamment au spa, et créer des intrigues secondaires cohérentes, ce qui a été fait. Ainsi, Riley propriétaire du spa n’a que des problèmes : le vol de la liste, qui aboutira à la perte du bébé de Lacey ; le retour de Kyle et le choix entre les deux frères ; le problème de dépendance de sa mère ; les réactions des enfants ; la nouvelle vie de Georgia, etc. Néanmoins, un gros problème se pose, selon moi : la relation plus que bizarre entre Nikki et le rival de Riley : un coup ils sont amants, un coup il la menace de mort, l’épisode d’après ils recouchent ensemble… J’avoue que cette incohérence m’a un peu gâché la saison.

Et l’épisode final, alors?

On va pas y aller par quatre chemins : on reste sur notre fin. La série devait normalement continuer pour une troisième saison, mais des désaccords entre l’actrice-productrice et la réalisation (notamment sur l’évolution de son personnage, et une éventuelle grossesse) font que la série se termine finalement au terme de cette seconde saison. Ainsi, des questions restent sans réponses, des relations n’arrivent pas à leur réconciliation, et la dernière phrase de la série (« Je vais tout vous expliquer ») nous laisse sur notre faim. Riley va-t-elle aller en prison? Son plan va-t-il marcher? Qu’advient-il d’Evan qui faisait l’objet d’une enquête de police? Et les intrigues secondaires, comme Selena et Derek? Beaucoup de questions à jamais sans réponse. Tant pis.

Je l’ai dit et je le répète : The Client List n’est pas la série du siècle, mais elle est agréable à regarder, et pas seulement pour les tenue légères de Jennifer Live Hewitt. Mais il est vrai que, si la seconde saison s’améliore en qualité, l’intrigue jouant en sa faveur (retour de Kyle comme point de départ), on reste sur notre faim. Le manque de fin ne va pas me hanter jusqu’à la fin de mes jours, mais comme pour toute série, il est dommage de ne pas avoir de réel dénouement, de laisser des intrigues en cours, alors que cette saison était prometteuse.

David Besingrand
David, 21 ans, à l'accent chantant du sud, libraire en devenir. Mes goûts cinématographiques sont variés, je ne déteste aucun genre. Cinévore, sérivore, ouvert à toutes critiques, mais avis tranché. Au niveau séries, je suis vraiment accro à Grimm, Orange is the new black, How to get away with murder, Friends, HIMYM, et bien d'autre encore. Je lis enfin de plus en plus d'ouvrages à propos du cinéma, de films et de cinéastes. Certains avis à propos de ces livres sont disponibles sur ce site.

Laisser un commentaire