Docteur Cyclope d’ Ernest B. Schoedsack

Pays États-Unis
Année 1940
Casting Albert Dekker, Janice Logan, Charles Halton, …
Genre Science-Fiction

Elephant Films nous permet encore de découvrir un film de genre au charme rétro.

Dans la jungle amazonienne, le docteur Thorkel conduit des expériences incroyables : après des années de recherche, il arrive à réduire l’être humain à une taille minuscule. Quand un de ses confrères, le docteur Bulfinch, accompagné de son assistante Mary Robinson, vient lui rendre visite, Thorkel ne veut pas trop dévoiler ses conclusions…

Le nom d’Ernest B. Schoedsack devrait provoquer une étincelle dans les yeux de certains cinéphiles. Il officia en effet en tant que coréalisateur avec Merial C. Cooper du légendaire « King Kong » de 1933, et ce un an après avoir travaillé au même poste avec Irving Pichel sur « Les chasses du comte Zaroff ». Les aficionados du genre devraient donc être intéressés par cette production reposant également sur des effets spéciaux qui, s’ils ont subi les affres du temps, disposent néanmoins d’un charme toujours appréciable.

Bien évidemment, le long-métrage est loin d’être au niveau des deux classiques cités plus haut et souffre par moments d’aspects affectant sa qualité, notamment une écriture parfois trop archétypale pour véhiculer de l’émotion. Néanmoins, on se laisse prendre, que ce soit par le jeu d’Albert Dekker en scientifique néfaste ou bien ses effets de miniature, que ce soit par l’ajout d’images ou des raccords avec des points de décors, telle la main géante du méchant serrant fortement sa pauvre victime. Dès lors, une fois que l’on aura passé sa première demie heure, on est assez pris par ce récit assez caractéristique mais néanmoins appréciable, notamment dans sa façon de jouer sur un rapport antique dans les références (les tenues, le titre même désignant le méchant comme Cyclope emprisonnant de pauvres humains).

Le combo Blu-Ray/DVD proposé par Elephant Films met en valeur le charme d’antan du technicolor proposé par ce « Docteur Cyclope ». Ses 75 minutes de métrage parviennent à divertir avec assez de plaisir pour en faire un moment plus qu’appréciable à savourer dans le confort de chez soi, face à une version miniaturisée de l’écran de cinéma que ne renierait pas le docteur Thorkel.

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :