Office de Johnnie To

Pays : Hong Kong
Année : 2015
Casting : Sylvia Chang, Tai Wei, Ziyi Wang

Alors qu’il sera disponible dans les magasins le 14 février, Carlotta nous a envoyé le Blu-Ray 3D d’« Office ». Mais que vaut la comédie musicale de Johnnie To ?

Deux jeunes assistants, Lee Xiang et Kat Ho, font leur entrée dans la multinationale Jones &Sunn. Ils vont devoir faire face au monde impitoyable de la finance et à la catastrophe financière qui arrive…

On en avait parlé quand nous avions écrit sur « Breaking News » : Johnnie To sait comment insérer une critique acerbe derrière un fond accrocheur. Ici, l’aspect comédie musicale permet d’aborder l’idéalisme de certains de ses protagonistes face à un univers pesant et déshumanisant. La grande horloge dans le bureau rappelle à chacun qu’il ne peut éviter les dégâts du temps et ses limites contraignantes. Plus tard, lors d’un numéro musical, plusieurs employés parlent de leur crainte d’être esclaves d’une entreprise avant de se résigner à leur existence. La transparence des décors fait croire à une obligation d’honnêteté des protagonistes alors que ceux-ci doivent mentir en permanence, surtout à eux-mêmes.

Le capitalisme est ici contraignant et rappelle la destruction de l’être, là où son idéologie est censés mettre en avant l’individu. Celui-ci ne devient plus qu’un rouage mécanique qui ne peut jamais flancher. Or, l’humain est faillible et le monde économique l’oublie en permanence. Johnnie To arrive à emballer ce message sur les faux semblants de cette société avec une force assez déroutante, surtout dans sa chorégraphie de caméra. Cette dernière s’avère plus dansante que les acteurs-mêmes et prouve une nouvelle fois la virtuosité de To dans la mise en scène tout en appuyant la mécanique des personnages. Dans le mouvement synchronisé des photocopies et le remplissage d’espace par les gens, ils confirment leur aspect d’outils de la finance, manipulés jusqu’à ce qu’ils se brisent. Le dernier dialogue prend alors une tournure touchante par son humanisme et sa demande d’imperfection.

La 3D du film joue sur ses différentes valeurs de plan afin d’isoler certains protagonistes des décors et souligne les effets de réalisation de To. Difficile donc de ne pas recommander le visionnage dans ce format, surtout au vu du disque exemplaire de Carlotta. Les bonus sont assez simples entre un making-of de 12 minutes et la bande-annonce. Il faut également noter que le film n’est disponible qu’en version originale sous-titrée. Néanmoins, la qualité de la 3D et sa bonne facture technique nous font recommander l’investissement.

Vraie critique d’un capitalisme mécanisant derrière une comédie musicale virtuose, « Office » est une œuvre acerbe d’un Johnnie To puissant et humaniste. De quoi mettre quelques chansons en tête tout en se questionnant sur le fonctionnement économique de notre société…

Liam Debruel
Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire