Batman Silence, de Justin Copeland

 

Date de sortie : 21 août 2019 (1h 22min)
Réalisateur : Justin Copeland
Doubleurs VO : Jason O’Mara, Jennifer Morrison, Peyton List, Geoffrey Arend
Genre : Animation, super-héros
Nationalité : Américain
Compositeur : non communiqué

« Eh bien ça alors pour une surprise : Bruce Wayne dans une soirée de gala ! »

Adapté de la série de comics de Jeph Loeb et Jim Lee, Batman Silence place le chevalier noir au cœur d’un complot faisant intervenir une grande partie de ses ennemis principaux. Alors qu’il part secourir un enfant enlevé par Bane bien que ce soit inhabituel dans le mode opératoire de ce dernier, il chute lourdement suite au tir bien placé d’un mystérieux personnage et se retrouve à l’hôpital entre les mains du docteur Thomas Eliott, un ami d’enfance qui ne semble pas tout à fait innocent dans l’affaire. L’essentiel de l’intrigue se concentre autour de la traque de celui qui tire les ficelles pour anéantir Batman, plusieurs antagonistes se faisant manipulés un par un afin de faire croire à un stratagème. La direction artistique renoue avec un style à l’ancienne, notamment pour le costume d’Harley Quinn qui retrouve son costume de la série animée de 1992 ainsi que la VF succulente de Kelvine Dumour.

« Silence, Batman. Silence… »
« C’est ta couleur préférée, si je ne m’abuse. »

Entre Poison Ivy qui tente de charmer Catwoman, Batman qui défonce le Joker sans preuve qu’il ait tué qui que ce soit (mettant ainsi lourdement à l’épreuve son code d’honneur), Nygma qui attaque en pleine rue et l’Épouvantail qui sème la terreur en plein cimetière, le panel est d’autant plus large que des séquences d’action avec d’autres méchants sont résumées en quelques images. La présence de Nightwing et de courtes apparitions comme celles de Batgirl et de Shiva Al Ghul renforcent davantage l’ampleur des mystérieux événements qui sévissent à Gotham. Et d’ailleurs pas que, car Bruce se rend un instant à Metropolis afin d’avertir Superman de ce qui se trame, donnant ensuite lieu à une séquence d’action assez intéressante.

« Arrête-moi si tu la connais : deux types entrent dans un bar… »
« Ça fait si longtemps qu’on se tourne autour. Est-ce que tu n’es pas un peu… curieux ? »

L’autre pan du scénario concerne la romance entre Batman et Catwoman. Selina est en effet de retour après un bon moment d’absence et les deux personnages semblent plus que d’habitude dans l’idée de concrétiser quelque chose ensemble, en témoignent les étreintes et autres baisers qui les relient. Allant jusqu’à lui révéler son identité secrète, Bruce fait alors équipe avec elle pour démasquer cet étrange homme au visage couvert de bandes. L’intrigue se révèle alors pleine de rebondissements avec une identité d’antagoniste inattendue et des séquences d’action poignantes et sanglantes mettant une nouvelle fois Batman au défi de ne laisser mourir personne. Différent du comics sur plusieurs points, ce Batman Silence reste dans la lignée des adaptations vidéo de très bonne facture !

« Un jour, peut-être… mais pas aujourd’hui. »

Emmanuel Delextrat
Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire