Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

Sortie 18 septembre 2019
Durée 2h 02min
Genre Drame, Historique
De Céline Sciamma
Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami,Valeria Golino…
Nationalité Français
Musique Arthur Simonini et Jean-Baptiste de Laubier

 

Un joli portrait

Synopsis

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

Réalisatrice de Tomboy et Bande filles, Céline Sciamma est de retour derrière la caméra en 2019 avec portrait de la jeune fille en feu. Un drame historique, ou Céline Sciamma saisit chaque instant des protagonistes avec une telle justesse. Le film tient sa valeur, aussi avec ces deux comédiennes Adèle Haenel et Noémie Merlant. Le récit se situe en 1770, ou la rencontre entre deux femmes, va déclencher une passion ou l’amour est plus fort que tout. Je dois admettre que c’est la première réalisation de Céline Sciamma que je vois, et on ne peut être que subjugué par la réalisation de cette réalisatrice. C’est avec passion que l’on suit cette histoire, où Céline Sciamma accompagne ces deux femmes pour un film où l’on ne peut rester insensible.

 

C’est en 1770 que l’histoire se situe, Marianne part faire un voyage pour rejoindre une grande demeure où elle doit faire la rencontre d’Héloïse une femme qui vient juste de quitter le couvent et doit se marier. La mère d’Héloïse demande à Marianne, de peindre un portrait de sa fille en secret car la dernière à l’avoir peint a raté le portrait. Le tempérament de la jeune femme, n’étant pas facile sa mère lui demande de l’accompagner dans les balades qu’elle fait. Les balades aident Marianne à observer la jeune femme, pour pouvoir la peindre. Elle commence à la peindre, mais cette dernière le découvrira et ne sera pas satisfaite. Marianne demande à la mère d’Héloïse de lui donner encore une chance, elle lui accorde et quitte les lieux et reviendra dans quelques jours. Au fil des jours les deux femmes se rapprochent, des sentiments surgissent elles sont amoureuses et elles n’osent débuter cette relation interdite. Elles débutent alors une relation, qui sera vouée à leur séparation, quand Héloïse quittera les lieux mais elles profitent de ces derniers instants, pour être ensemble. Céline Sciamma réalise un long-métrage, ou l’amour naît entre deux femmes elles sont amoureuses à une époque où l’homosexualité était rare. Si leur relation est secrète, c’est que personne n’est au courant et qu’ils sont très peu à vivre en ces lieux. On découvre d’Héloïse au début une femme, qui n’a pas vraiment le souhait de se marier et qu’elle a un comportement difficile, en témoigne ce qu’elle a fait de la toile du précédent peintre qui a essayé de faire son portrait. Cette relation ne débutera pas immédiatement, elle se fera petit à petit. La mise en scène de Céline Sciamma, est admirable il faut le dire car on ne sait pas où elle nous mène. Car c’est une belle histoire d’amour, c’est touchant et beau. La réalisation retranscrit avec brio cette époque, avec un sujet délicat par forcément facile à adapter.

Le scénario est de Céline Sciamma, qui également maîtrise très bien son l’écriture. Ce n’est pas forcément facile de retranscrire, cette histoire d’amour se déroulant à cette époque. Mais il faut avouer que Céline Sciamma, fait très bien tout ça, car le travail est remarquable. L’amour est donc le thème abordé, entre ces deux femmes une attirance qui les rapproche petit à petit, puis elles entament cette relation cet amour fort et interdit à cette époque. Le traitement de l’écriture concernant les deux femmes, la réalisatrice retranscrit très bien cette passion qui les anime. Mais cet amour, ne sera pas éternel, car elles devront s’éloigner l’une de l’autre. La dernière scène du film fait un long plan fixe, sur Héloïse plutôt émouvant. Adèle Haenel interprète Héloïse, Noémie Merlant interprète Marianne, dans des prestations sublimes. Une réalisation brillante, de Céline Sciamma qui a une approche de ses personnages vraiment forte. Une oeuvre unique, ou la mise en scène sublime cette magnifique histoire.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :