British Invasion de Valli et Stephen Clarke

Le livre édité par Carlotta permet de revenir sur une véritable « invasion culturelle ».

Il est difficile de ne pas avoir été en contact avec n’importe quel produit culturel venant de Grande-Bretagne. Que ce soit au cinéma, en littérature, à la télévision ou même en musique, on a tous connu les mêmes artistes venant de l’autre côté de la Manche. Les auteurs de « British Invasion », Valli et Stephen Clarke, sont deux anglophones résidant à Paris et ayant vécu, chacun à leur manière, l’arrivée croissante d’artistes britanniques ainsi que leur influence sur l’art en général. Au gré des pages, c’est un dialogue qui se tisse entre deux personnalités et leur rapport personnel à la culture britannique, le tout se lisant avec un intérêt certain.

« British Invasion » est divisé en six chapitres distincts, de la musique à la littérature en passant par la mode, l’art photographique et pictural ainsi que le cinéma et la télévision. Si l’on pourrait regretter de ne pas avoir plus de texte sur certaines parties ainsi que certains artistes, on s’ouvre quand même à des regards neufs sur diverses personnalités et le rapport qu’elles entretiennent avec un certain public, par moments éloigné de leurs œuvres et d’autres assez proches selon les sentiments des auteurs avec ceux-ci.

L’édition du livre présentée par Carlotta fournit également cinq DVD de titres variés permettant de continuer le dialogue entamé sur papier. On retrouve ainsi « A Hard Day’s Night » de Richard Lester, « Alfie » de Lewis Gilbert, « Blow-Up » de Michelangelo Antonioni, « The Party » de Blake Edwards ainsi que « Good Morning England » de Richard Curtis. Ces cinq longs-métrages se concentrent essentiellement sur la représentation britannique des années 60, les quatre premiers étant sortis durant cette décennie tandis que le dernier s’y inscrit par son récit. De quoi jeter un œil sur la période précise où l’on peut parler d’un débarquement britannique dans la culture populaire générale.

Car c’est de ça qu’il est question dans ce « British Invasion », regard sur une culture qui aura su se propager à travers la planète pour s’inscrire pleinement dans la construction sociale de nombreuses personnes à travers la planète. Jeter un œil curieux à cette édition s’avère dès lors simplement regarder à tout un pan de culture populaire.

Liam Debruel
Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire