Réalisateur : Shin’ichiro Watanabe
Studio d’animation : Manglobe
Genre : Chambara
Nombre d’épisodes : 26
Diffusion : 20 Mai 2004-19 Mars 2005
Origine : Japon  

Je suis très fan d’anime. Vraiment. Et parmi la pléthore d’excellents anime existants, difficile, très difficile de choisir lequel est mon préféré. Et pourtant, en y réfléchissant bien, l’un d’eux ressort très souvent quand je dois en conseiller un.

Cet anime c’est Samurai Champloo.

En 2004, Shin’ichirō Watanabe, génie derrière la pépite Cowboy be-bop, nous revient avec une nouvelle série, complètement différente dans la forme. En effet, si son premier ouvrage mélangeait la science-fiction futuriste et le jazz, cette deuxième œuvre, elle, mélange le chambara et le hip-hop dans le Japon de la période Edo.

L’histoire, peut paraître un peu simple, voir simpliste de prime abord.

On suit les aventures de Fuu, jeune serveuse, qui manquant de se faire tuer par un gang local, va se retrouver être sauver par Mugen, vagabond insolent et égoïste, mais épéiste de génie. Suite à un quiproquo, celui-ci se retrouve à affronter un ronin du nom de Jin, homme calme et stoïque et suivant la voie du bushido. Les deux hommes se retrouvent arrêtés et condamnés à mort. Alors qu’ils sont enfermés en attendant leur exécution, Fuu leur propose un marché : elle les aide à s’échapper, en échange de quoi les deux samurais s’engagent à l’aider à traverser le Japon pour retrouver un mystérieux samurai sentant le tournesol.

La série est juste exceptionnelle. Que se soit au niveau de la musique, des personnages tous attachants et charismatiques, et surtout, surtout de l’animation, la série fait un sans fautes. Et, même si elle est extrêmement drôle, dû notamment aux différents anachronismes volontaires et aux différentes personnalités des personnages, la série n’en reste pas moins grave et sérieuse.

En effet, même s’il y a un fil rouge, la fameuse recherche du samurai, la plupart des épisodes ressemblent à des fillers. Chacun des 26 épisodes (à quelques exceptions près) propose une histoire différente. Et cela permet de traiter de sujets vraiment loin (très loin) d’être léger. En vrac : acceptation de la différence, homophobie, racisme, drogue, prostitution, condition des femmes, fanatisme religieux… Sans compter les événements tout simplement dramatique : Mugen et Jin, même si profondément attachants et sympathiques restent des guerriers implacables et impitoyables, et Fuu bien qu’elle soit une adolescente positive et rigolote, est souvent confronté à des situations pour le moins hardcore.

De plus les trois ont des passés plutôt tragique, et si on rit beaucoup, (en effet, nos héros sont toujours fauchés comme les blés et cherchent systématiquement de quoi manger, donnant lieu à des situations bien cocasses) on est également pas loin des larmes par moment.

 Épisodes :

  1. Hier sera un autre jour

La rencontre entre Fuu, Mugen et Jin et le début de leur aventures.

  1. La vengeance aux double visages

Dans l’idée de gagner un peu d’argent, Mugen et Jin décide d’affronter et tuer un mystérieux monstre.

3 et 4. Porte sabres à louer

Premier épisode en deux parties. Suite à un énième caprice de la jeune fille, Mugen et Jin laisse Fuu en plan. Bien vite, ils s’aperçoivent que la ville où ils se sont arrêtés et la proie d’une guerre entre chefs yakuzas.

  1. Délires artistiques

Alors que Mugen et Jin essaient de récolter de l’argent pour prendre un bateau, Fuu accepte de poser pour un peintre excentrique. Elle ignore que cela cache un réseau de trafic de jeunes japonaises, enlevées et envoyées en Europe.

  1. L’étranger à la touffe rouge

Toujours à la recherche de nourriture, nos trois héros s’inscrivent à un concours de mangeurs de riz. Pour y participer, ils mettent leur sabre en gage. Si Fuu, se débrouille très bien, c’est un mystérieux colosse qui gagne. Il accepte cependant de rendre les sabres, si Fuu, Mugen et Jin acceptent de lui faire visiter la ville et découvrir ainsi un peu mieux le Japon.

  1. Le port de la drogue

Fuu se fit voler son portefeuille par un jeune homme. Fuu s’aperçoit cependant que le jeune homme essaie de récolter de l’argent pour soigner sa mère gravement malade.

  1. La légende de l’Est

Un samurai, prétentieux et chanceux, c’est mis en tête de défier Jin en duel. On en apprend un peu plus sur le passé du samurai.

  1. Le pique-nique du beatnik

Épisode très drôle, et pourtant stressant dans lequel Mugen doit livrer la tête d’un criminel avant le coucher du soleil, sinon Fuu et Jin seront exécutés.

10 . Folie meurtrière

Mugen se met en tête de trouver un serial killer qui ne s’en prend qu’au samurai.

  1. Les jeux de l’amour

Jin se lie d’amitié et tombe amoureux d’une jeune femme qui se retrouve contrainte à se prostitué, pour éponger les dettes de son mari.

  1. Souvenirs en vrac

Épisode mineur, puisque résumant le début des péripéties de nos trois héros.

13 et 14. Les flibustiers de la nuit

Double épisode absolument magnifique et tragique, où le passé de Mugen est dévoilé.

  1. Fausse monnaie et petite épée

Nos trois amis pêchent une bourse rempli d’argent, et Jin et Mugen decident de tout dépenser dans un bordel, qui se révèle être le repaire de faux monnayeurs.

16 et 17 La montage du désespoir et Berceuse pour un damné

Nos trois amis se séparent sur une dispute et prennent chacun un chemin différent. En parallèle, les autorités traquent un mystérieux monstre dans les montagnes…

  1. La guerre des mots

Jin essaie d’éduquer les deux fils héritiers d’un de ses anciens maitre, adeptes des graffitis. Mugen lui, est « kidnappé » par un ancien professeur qui veut lui apprendre à lire.

  1. Mésentente cordiale

Fuu rencontre une jeune femme qui aurait des informations sur le samurai sentant le tournesol, mais celle-ci se fait enlevé par des brigand. En partant à sa recherche, Fuu tombe sur un village chrétien, sous le joug d’un prêtre complètement fou et accessoirement trafiquant d’armes.

20 et 21 La complainte du piège

Nos trois amis rencontrent une jeune musicienne aveugle dans une auberge. Ils decident de continuer leur route en sa compagnie, mais celle-ci semble cacher de bien sombres secrets

  1. Quatrième dimension

Épisode particulier et assez halluciné, où nos héros arrivent dans une carrière, et qui est peuplée de zombies.

  1. Le blues du base ball

Dernier épisode avant les vrais enjeux, celui-ci est un délire extrêmement drôle, où l’avenir du Japon se joue sur une partie de base ball.

24, 25 et 26 Drôle d’endroit pour une rencontre, Rencontre du troisième type et Le samurai qui ne sentait plus rien

Fuu, Jin et Mugen arrivent au bout de leur quête, commune et respective. Une conclusion en apothéose.

Cette série d’animation est absolument à voir. Du début à la fin, c’est un régal. De plus on peut rajouter l’un des meilleurs opening et ending pour un anime.

Je vous recommande vivement. Elle vous fera passé par tout un panel d’émotions, et de plus vous éclairera pas mal sur la période Edo, grâce à tout un tas d’anecdotes vraiment interessantes. C’est drôle, tragique, passionnant et son seul bémol est qu’elle risquera de vous laisser une impression amer de tristesse quand elle s’achèvera… vous donnant l’envie quasi immédiate de vous replonger dedans.

A noter qu’il existe un manga en deux tomes pour prolonger l’expérience et un jeu vidéo (pas terrible) sorti sur PS2.

The way of the samurai…

 

 


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici