Date de sortie 01/03/2024 Sur Netflix
Titre original Spaceman
Réalisé par Johan Renck
Avec Adam Sandler , Carey Mulligan , Paul Dano , Kunal Nayyar
Genre Science-fiction
Nationalité États-Unis
Musique Max Richter

 

Synopsis

Envoyé aux confins de la galaxie pour recueillir une mystérieuse poussière, un astronaute voit sa vie sur Terre se désagréger. Il s’en remet alors à la seule voix capable de l’aider à en recoller les morceaux, une voix appartenant à une créature vieille comme le monde qui rôde dans l’ombre de son vaisseau.

Spaceman est un film qui ne laisse pas indifférent, car il possède tellement de belles choses. C’est un film contemplatif, mais pas que… Il parle de solitude et c’est à travers ces images qu’on la ressent. Spaceman est un film de Johan Renck il n’avait fait qu’un seul film avant celui-là, puis après la réalisation de quelques épisodes de séries télé comme Breaking Bad par exemple. Dans ce film c’est Adam Sandler dans le rôle principal, il interprète un astronaute parti depuis plus de six mois dans l’espace afin de recueillir les poussières d’un mystérieux nuage violet visible depuis la terre. Ce n’est pas la première fois que le comédien joue dans un rôle à contre-emploi, et cela fait du bien de le voir interpréter des rôles tel que celui-ci, car il est touchant et montre qu’il a beaucoup de potentiel en livrant des prestations dramatiques. Le film est aussi l’adaptation du livre de Jaroslav Kalfar, que le scénariste Colby Day adapte avec beaucoup de maîtrise en laissant beaucoup d’interrogations.

La république Tchèque a envoyé l’un de leurs astronautes dans l’espace, afin de récolter une étrange poussière provenant d’un nuage violet visible depuis la terre. La république Tchèque ne sont pas les seuls, à vouloir récolter cette poussière, car les chinois sont aussi dans la course. Cela fait plus de six mois, que Jakub est a bord de son vaisseau absolument seul, sur terre il y a Lenka la femme qu’il aime mais cette dernière ne supporte pas le fait qu’il soit parti. Jakub découvre caché, dans les entrailles de son vaisseau une créature qui existe depuis la nuit des temps et qui parle son langage. Cette créature ressemblant a une araignée géante, ne veut aucun mal à l’astronaute elle veut le comprendre, mais Jakup est tout de même effrayer par cette chose. Tandis que Jakup tente communiquer avec sa femme, il ressent la solitude de plus en plus l’envahir. Lenka a rompu avec lui via un message vidéo, mais son équipe sur terre l’a intercepté avant qu’il ne le reçoive, car ils ont peur que cela ne perturbe son travail. Cependant, Turna la responsable de mission va à la rencontre de Lenka afin de comprendre sa décision. A bord de son vaisseau Jakub confie à Hanus la créature sa vie, cette dernière entre dans son esprit et voit ce qu’à vécut Jakub avec Lenka. Si Jakub est seul, elle l’est aussi et en plus elle est enceinte. Au fil des jours Hanus devient l’ami de Jakub, mais malgré ça l’astronaute ressent toujours cette solitude puis il a ce regret qui l’envahit celui d’être parti laissant seule celle qu’il aime.

Entre film métaphysique et film onirique le film Johan Renck laisse perplexe, puis on se sent tellement proche de ce personnage seul qui se confie à une créature. Cette créature est-elle d’ailleurs réelle ? C’est bien la question que l’on se pose durant le film c’est à nous spectateurs d’en décider au final. Le film est lent afin de nous faire mieux ressentir la solitude de Jakub, la mise en scène de Johan Renck est bien là pour nous la faire ressentir. Le film possède aussi des séquences sur terre, ou l’on voit Lenka qui est enceinte et qui ne peut plus attendre le retour de Jakub. Ils ne faut pas voir Spaceman, comme un simple film de science-fiction car il est bien plus que ça.

Il est évident que le thème principalement abordé est la solitude, à travers le personnage de Jakub mais aussi Lenka. Cet amour qui les distance est en train de s’effondrer, car elle ne peut plus l’attendre. Il est parti alors qu’il l’aimait, mais il le regrette à présent mais est-il trop tard ? C’est à travers de nombreuses séquences qu’on peut se poser des questions, sur ce que voit réellement Jakub. Le film ne veut nous en dire le moins possible, car c’est à nous spectateurs de faire notre propre interprétation de ce que nous voyons à l’écran. On retiendra beaucoup de séquences comme la toute dernière, poétique et onirique. Colby Day le scénariste nous laisse songeur avec ce film, il y a des questionnements sur beaucoup de choses mais aborder toujours avec beauté. Adam Sandler livre probablement sa meilleure prestation, Carey Mulligan joue Lenka la femme de Jakub. Paul Dano est la voix d’Hanus, la créature. On pourra aussi retenir les prestations d’Isabella Rossellini ou encore Kunal Nayyar qui joue Peter. Nous laissant perplexe le film de Johan Renck, reste une oeuvre complexe mais agréable.

Bande annonce


Article précédentL’Arme Fatale 2 de Richard Donner
Article suivantSleep de Jason Yu
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici