Date de sortie 21/02/2024 Au cinéma
Durée (01h35)
Titre original 잠
Réalisé par Jason Yu
Avec Jung Yu Mi , Lee Sun-kyun , Kim Kuk-hee , Lee Kyung-jin , Yoon Kyung-ho , Kim Keum-soon , Lee Dong-chan , Park Hyun-jeong , Oh Yun-su , Hong Ha-na-im
Genre Horreur
Nationalité Corée du Sud

 

Synopsis

La vie d’un jeune couple est bouleversée quand le mari devient somnambule et se transforme en quelqu’un d’autre la nuit tombée. Sa femme, submergée par la peur qu’il fasse du mal à leur nouveau-né, ne trouve alors plus le sommeil.

Nous commencerons cet article en rendant hommage au comédien Sun-kyun Lee décédé en décembre dernier, le comédien avait été oscarisé dans Parasite. Le film Sleep est en sa mémoire. Sleep est donc le dernier dans lequel aura joué le comédien disparu a l’âge de 48 ans, dans la ville de Séoul ville ou est également né le comédien. Sleep était passé par le Festival de Cannes l’année dernière, mais aussi par le Festival de Gerardmer cette année où le film a remporté le Grand Prix. C’est Jokers le distributeur français, qui distribue le film en France un film sud-coréen qui bénéficie d’une bonne distribution pour une fois. Sleep c’est l’histoire d’un homme, qui devient somnambule subitement mettant en danger sa famille, car quand il est dans ses crises de somnambulisme il est un autre homme. On doit le film Sleep à Jason Yu, qui signe son tout premier long-métrage, et pour un premier film il remporte le Grand Prix a Gérardmer c’est quand même quelque chose. Dans son film le réalisateur ne mise pas sur l’épouvante, avec des images-choc ! Jason Yu mise son film sur l’ambiance, qu’il dégage et cela fonctionne même si ce n’est pas sans défaut, mais pour un premier film il mérite qu’on s’intéresse à lui.

 

Hyun-su et et So-jin sont un couple heureux, ils vivent dans un bel appartement et seront bientôt parents. C’est lors d’une nuit que Hyun-su est victime de sa première crise de somnambulisme, qui inquiète sa femme. La nuit suivante il manque de se jeter par la fenêtre, et sa femme fait installer des barreaux, et les crises de somnambulisme deviennent de plus en plus inquiétantes car il ira jusqu’à mettre leur chien dans le congélateur. Hyun-su est contraint de consulter un spécialiste qui lui fera passé des tests en passant une nuit a l’hôpital. Par la suite il commence à suivre un traitement, si les crises se calment, elles sont néanmoins toujours présentes et sa femme à peur de lui. Quand So-jin met au monde leur bébé, la jeune femme s’inquiète de plus en plus, car elle a peur que ce dernier ne tue le nouveau-né.

So-jin rend visite à sa nouvelle voisine du dessous, qu’elle avait rencontré quelques jours avant elle apprendra que l’ancien habitant un vieux monsieur était son père. Malgré son traitement Hyun-su fait encore du somnambulisme, la mère de So-jin rend visite à sa fille accompagnée d’une sorte de femme exorciste qui apprend au couple que Hyun-so est habité par un fantôme, ce qui provoque ces crises. Reste a savoir alors, quel fantôme habite son corps ? Au final il est assez facile de savoir, qui est le fantôme qui possède cet homme, par rapport à ce qui arrive au chien et à d’autres évènements qui surviennent par la suite. Avec son film Jason Yu, se concentre sur l’ambiance qu’il instaure, donc pas d’images horrifique ou gore, car ce n’est pas le but du réalisateur, c’est l’ambiance qui fait vraiment le tout. Jason Yu maîtrise sa mise en scène, et livre des séquences bien efficaces.

En plus d’être à la réalisation, Jason Yu signe également le scénario du film. Il aborde le somnambulisme, en mettant en scène ce couple qui se retrouve confronté à d’effrayants évènements. Car si le film aborde le somnambulisme très bien, le film de Jason Yu est aussi une histoire d’amour, sauf que cette histoire d’amour part à la dérive à cause de se mari qui lui-même ne comprend pas ce qui lui arrive. La médecine n’y peut rien, car quelque chose habite Hyun-su. Ce fantôme veut la femme de Hyun-su, et la nuit est le moment idéal pour prendre le contrôle de Hyun-su car il est vulnérable. On ne verra pas ce fantôme, mais on saura de qui il s’agit. Il y a cette peur qui vient du couple, car même Hyun a peur de lui-même, quant à sa femme elle manque de sommeil car elle ne dort plus, de peur que Hyun la tue elle est son bébé.

C’est d’une manière intéressante que la peur est abordée, c’est à cause de cette peur que ce couple est sur le point de se détruire. À cause de cette peur et du manque de sommeil, So-jin deviendra folle, mais cette folie ne veut pas dire qu’elle a tort dans ses propos car tout se tient dans ce qu’elle dit. Si les thèmes abordés sont importants et intéressants, le somnambulisme est vraiment abordé de manière intelligente. Sun-kyun Lee interprète Hyun, Yu-mi Jeong joue So-jin la femme d’Hyun. Kim Kuk-hee joue la nouvelle voisine du dessous. Yoon-Kyung-Hoo, quant à lui joue le docteur, qui s’occupe du cas d’Hyun. Si Sleep dispose d’une fin un peu trop facile, le film reste une oeuvre plus qu’intéressante dans le cinéma de genre sud-coréen car le film sans montrer l’horreur arrive à impressionner largement avec son ambiance terriblement efficace.

Bande annonce


Article précédentSpaceman de Johan Renck
Article suivantOscars 2024 : Le palmarès complet
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici