Date de sortie 16/10/2023 Sur Netflix
Durée(02h23)
Titre original La sociedad de la nieve
Réalisé par Juan Antonio Bayona
Avec Enzo Vogrincic , Agustín Pardella , Matías Recalt , Tomas Wolf , Diego Ariel Vegezzi , Esteban Kukuriczka , Francisco Romero , Rafael Federman , Felipe González Otaño , Agustín Della Corte , Valentino Alonso , Simon Hempe , Fernando Contigiani García , Benjamín Segura , Luciano Chatton , Agustín Berruti , Juan Caruso , Rocco Posca , Andy Pruss , Esteban Bigliardi , Paula Baldini , Blas Polidori , Felipe Ramusio Mora , Santiago Vaca Narvaja , Emanuel Parga
Genre Drame
Nationalité Espagne
Musique Michael Giacchino

 

Synopsis

Le 13 octobre 1972, le vol 571 de l’armée de l’air uruguayenne, affrété pour transporter une équipe de rugby au Chili, s’écrase sur un glacier au cœur des Andes.

Quoi de mieux qu’un film de J.A Bayona pour débuter l’année ? Car en plus ce n’est pas n’importe quel film, puisqu’il s’agit là d’une nouvelle adaptation d’une histoire vraie survenue en 1972. Le film raconte l’histoire d’un terrible crash d’avion transportant une équipe de rugby, l’avion s’acrase au coeur du glacier des Andes. Le film est difficile dans de nombreuses séquences notamment dès le début lors du crash. Ce drame a connu deux adaptations cinématographiques, la première en 1976, puis l’autre dans les années 90 qui est celle que tout le monde retient le plus. La version de J.A Bayona est donc la troisième adaptation, la version des années 90 contenait déjà beaucoup de scènes difficiles, nécessaires car on voyait ainsi le calvaire qu’on vécut cette équipe. J.A Bayona est à la caméra de cette version et c’est quelque chose, car lui aussi retranscrit parfaitement cette tragédie. Le réalisateur de l’orphelinat, the impossible et de Jurassic World Fallen Kingdom revient avec un film plus personnel même s’il s’agit là d’une nouvelle adaptation des survivants des Andes.

Une équipe de Rugby uruguayenne doit effectuer un vol vers le Chili afin de disputer un match, Numa Turcatti accompagne son meilleur ami pour ce voyage car celui-ci lui propose. C’est à la date du 13 octobre 1972 que l’avion décolle pour ce voyage, transportant l’équipe de rugby ainsi que des proches pour certains. L’avion qui les transporte est le vol 571 qui appartient a l’armée de l’air uruguayenne. A bord de l’avion il y a beaucoup d’animation, car les joueurs sont excités de se rendre là-bas mais l’avion survol la cordillère des Andes un endroit à risque pour tout avion. C’est alors que l’avion est pris au piège au-dessus des montagnes et aspiré, la queue de l’avion s’arrache et s’envole, tandis que le reste de l’avion s’écrase plus bas dans un creux en pleine montagne des Andes. Beaucoup sont morts sur le coup, tandis que d’autres sont gravement blessés et d’autres s’en sortent avec des petites égratignures. Les survivants les moins blessés doivent apporter leur aide aux passagers gravement touchés, mais tous ne survivront évidemment pas.

Afin de rester en vie il consomme le peu de nourriture, qu’il y a dans l’avion mais très vite il n’y a plus rien à manger. Pour rester en vie il ne reste qu’une solution, c’est de manger la viande des cadavres. Beaucoup s’y refusent, mais n’auront pas d’autre choix pour rester en vie. Durant de longs jours, certains grimperont la montagne pour chercher de l’aide, ils affronteront une avalanche qui causera encore des morts. Au milieu des Andes peut-il y avoir encore de l’espoir ? Le film de Juan Antonio Bayona a nécessité dix ans de travail, afin de retranscrire au mieux cette terrible histoire vraie. On voit à l’écran ce qu’on put endurer cette équipe dans la cordillère des Andes, et manger des corps humains est probablement la chose la plus difficile qu’ils ont dû à faire. La maîtrise de la mise en scène de Juan Antonio Bayona se ressent, on remarque qu’il y a un fabuleux travail a ce niveau-là, mais pas que …

Le film adapte l’oeuvre de Pablo Vierci , qui lui-même a adapté cette histoire vraie par écrit. Au scénario on y retrouve Juan Antonio Bayona, Bernat Vilaplana, Jaime Marques et Nicolas Casariego. La survie est donc au coeur du récit, et tout est parfaitement retranscrit. Le narrateur est Numa il raconte la difficulté qu’ils rencontrent tous. Les personnages sont tous bien mis en valeur, leur traitement et développement reste intéressant que ce soit dans leurs décisions ou leurs actions. L’écriture arrive parfaitement à décrire la dureté de certaines choses, comme manger les corps. Il y aura la perte de tout espoir, qui est particulièrement bien écrite quand ces derniers entendent à la radio que les recherches les concernants sont abandonnées. Le film décrit très bien les relations humaines, car ils restent tous soudés, car ils affrontent tous ensemble les mêmes épreuves. Le trauma sera abordé un peu en fin de film, puis la dernière scène du film reste parfaite pour finir le film. Le casting est fabuleux car les comédiens arrivent à retranscrire parfaitement tous ces personnages à l’écran : Enzo Vogrincic Roldan joue Numa qui est aussi le narrateur, Matias Recalt interprète Roberto. Agustin Pardella joue Nando, il y a beaucoup trop de comédiens talentueux pour tous les cités. Cette nouvelle adaptation sur les survivants des Andes, reste donc une réussite menée d’une main de maître par un réalisateur qui a déjà fait ses preuves de nombreuses fois.

Bande annonce


Article précédentPriscilla de Sofia Coppola
Article suivantLes sorties cinéma du 17 janvier
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici