S.O.S. Fantômes : l’Héritage de Jason Reitman

Date de sortie 01/12/2021 Au cinéma
Durée (02h04)
Titre original Ghostbusters: Afterlife
Réalisé par Jason Reitman
Avec Finn Wolfhard , Mckenna Grace , Paul Rudd , Carrie Coon , Logan Kim , Celeste O’Connor , Bill Murray , Dan Aykroyd , Ernie Hudson …
Genre Comédie, Fantastique
Nationalité États-Unis
Musique Rob Simonsen

 

Les nouveaux chasseurs de fantômes

 

 

Synopsis

Une mère célibataire et ses deux enfants s’installent dans une petite ville et découvrent peu à peu leur relation avec les chasseurs de fantômes et l’héritage légué par leur grand-père.

 

Jason Reitman succède à son père Ivan Reitman, pour la franchise S.O.S. Fantômes après la version féminine désastreuse cette fois-ci, le réalisateur s’intéresse à l’héritage. En effet, Spengler est décédé, dans des mystérieuses circonstances et laisse sa maison dans un trou perdu, quand sa fille et ses enfants viennent y habiter, ils découvriront les secrets qu’avait le père de cette dernière. C’est avec beaucoup d’émotion que Jason Reitman, rend hommage à la franchise et surtout a Harold Ramis dans une très belle séquence. Un film qui n’est autre qu’une suite, qui n’est pas sans défaut, mais Jason Reitman, arrive a apporter une touche d’émotion. Le réalisateur se met à la réalisation d’un film fantastique, avec S.O.S Fantômes ce qui est intéressant puisqu’on le voit d’habitude a la réalisation de comédies dramatiques. Après Tully, Juno ou encore Men, Woman and Children, le réalisateur livre une suite de la célèbre franchise plutôt convaincante. À l’affiche des jeunes comédiens principalement, qui jouent les chasseurs de fantômes.

Callie est une femme célibataire, elle vit avec ses deux enfants Trevor et Phoebe, mais comme elle ne paye pas le loyer elle est exclu. Elle déménage, alors dans une petite ville, et s’installe dans la maison ou son père vivait qui est décédé il y a peu de temps. Cette dernière en a toujours voulu à son père, de l’avoir abandonné elle et sa mère quand elle était petite, car son travail était trop important. Mais dans cette maison, il y a des secrets et des choses étranges. Phoebe trouve caché dans le sol, un étrange appareil, qui appartenait a son grand-père elle découvrira alors que cet appareil renferme des fantômes et un en particulier, que son grand-père avait capturé avant sa mort. Ceci ne sera pas la seule découverte que la jeune fille fera, car le sous-sol renferme bien des secrets et l’esprit de son grand-père semble la guider dans ses recherches.

En fouillant, elle découvrira également que ce dernier était un chasseur de fantômes, qui avait mené il y a une vingtaine d’année une chasse aux fantômes a New-York. Des vidéos montrent d’ailleurs les exploits, menés avec son équipe. Quand le professeur Grooberson, le professeur de Phoebe s’intéresse à cet appareil, il décide de le tester et libère une créature extrêmement menaçante. Ils vont devoir s’unir, pour que cette créature retourne d’où elle vient, tandis que la ville commence à sombrer dans le chaos, et que même des petits marshmallow prennent vie. S.O.S. Fantômes, l’héritage dispose d’une mise en scène amusante, avec des scènes nostalgique, mais néanmoins, le film n’est pas sans défauts. Tout d’abord, parlons de sa durée, qui est beaucoup trop longue beaucoup trop de bavardage pour rien, et à cause de ça le film met un temps fou a démarrer. C’est intéressant de découvrir ce que Jason Reitman, a fait de l’univers, de la franchise qu’avait lancé son père, et même si l’a compris, il prend trop son temps. La réalisation est propre, car on prend vraiment plaisir à redécouvrir cet univers, avec de nouveaux personnages dans une histoire pleine de promesses.

Le film surfe sur la nostalgie, et ça, on ne lui en voudra pas et en même temps, on ne pouvait y échapper. Revoir les marshmallow en version mini et méchant, c’est très amusant dans la scène du centre commercial. Ou le film est intéressant dans son écriture, c’est dans le traitement de ses personnages, ou cette mère de famille doit difficilement gérer sa vie avec ses enfants. Une femme célibataire, qui n’arrive plus à payer le loyer, et qui vit avec la blessure d’un père qui l’a abandonné quand elle était petite. Cette partie de l’écriture est d’ailleurs importante au récit, car nous apprendrons de qui elle est la fille, même si on s’en doute. Le traitement d’écriture des enfants est aussi bien maîtrisé, et la première partie du film est intéressante avec des idées.

Dans sa dernière partie le film se laisse aller, dans une facilité déconcertante, avec une écriture fainéante, car ce n’est plus ni moins qu’un remake du premier, a la différence que les personnages ne sont pas les mêmes. Jason Reitman et Gil Kenan, qui sont les scénaristes du film, reprennent donc les éléments du premier film dans la dernière partie, et c’est décevant. Cependant, la nostalgie est présente, sans forcément en abuser ou nous aurons un très bel hommage à Harold Ramis avec une séquence magnifique, ou s’affiche les mots : « a Harold », qui n’est au final bien plus qu’un simple hommage de par la beauté de la courte séquence. Car si le film emprunte une telle facilité sur sa fin, il n’en laisse pas moins un empreinte émotionnelle forte. Le deuil et l’abandon d’un père, sont des thèmes abordés discrètement certes, mais plutôt bien. Histoire qu’on en prenne un coup de vieux, Jason Reitman fait revenir les anciens : Bill Murray, Dan Aykroyd et Ernie Hudson et c’est agréables de les revoirs. Dans ce casting, rajeunit-on n’y trouve : Paul Rudd, jouant le professeur Grooberson, Carrie Coon jouant Callie la mère de Trévor et Phoebe. Finn Wolfhard, découvert dans Stranger Things, interprète Trévor, la jeune Mckenna Grace joue Phoebe qui est très talentueuse. Long a démarré, et facile dans sa deuxième partie S.O.S. Fantômes l’héritage, reste néanmoins un divertissement jouant sur la nostalgie avec beaucoup d’émotion.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :