Wendy de Benh Zeitlin

Sortie Prochainement
Durée 1h 52min Genre
Fantastique, Drame
De Benh Zeitlin
Avec Devin France, Tommie Lynn Milazzo, Shay Walker, Stephanie Lynn…
Nationalité Américain
Musique Dan Romer et Benh Zeitlin

 

Direction le pays ou l’on ne veut pas grandir…

 

Synopsis

Perdue sur une île mystérieuse où l’âge et le temps ne font plus effet, Wendy doit se battre pour sauver sa famille, sa liberté et garder l’esprit jovial de sa jeunesse face au danger mortel de grandir.

Benh Zeitlin revient après huit ans d’absence, avec son deuxième long-métrage après Les bêtes du sud sauvage. Cette année il est de retour, avec Wendy film indépendant, qui n’est autre qu’une adaptation moderne de Peter Pan. D’ailleurs au premier abord ça ne ressemble pas une adaptation de Peter Pan, car le conte est peut-être le mieux placé dans ce que voulait aborder le réalisateur. N’ayant pas vu, son premier film je ne pourrais dire, si ce dernier a son propre style, toujours est-il que quand on regarde Wendy, c’est avec un grand intérêt. Benh Zeitlin se détourne de l’oeuvre, de J. M. Barrie pour en faire sa propre version. Les personnages emblématiques du conte, sont pourtant là, même le capitaine crochet et Peter Pan aussi l’enfant qui ne voulait pas grandir. Quand le réalisateur se lance, dans cette adaptation on s’aperçoit que la passion y est et qu’il y met tout son coeur. Il y dirige de jeunes acteurs talentueux, qui nous conduisent au pays où l’on ne grandit pas Nerverland, mais pas comme on l’imagine dans cette relecture. Les thèmes qu’aborde le film, sont touchants et ne peuvent qu’émouvoir. Boudé par un certain public, Wendy n’aura pas hélas connu le succès du premier film, du réalisateur. C’est un film sur les rêves d’enfants, et cette peur de grandir. Un film fabuleux, qui sera sans doute l’un des films de l’année d’un point de vue personnel.

 

Wendy est une jeune fille, elle vit avec ses frères Douglas et James, sa mère travaille dans un diner Wendy aide sa mère de temps en temps car ça lui demande trop de travail. Wendy est une jeune fille qui a des rêves, elle veut s’évader et pouvoir vivre des choses extraordinaires. Un soir alors qu’elle s’endort, par la fenêtre un train passe, comme souvent devant chez elle c’est alors qu’elle aperçoit un petit garçon, gambader sur le toit du train. Wendy réveille ses frères, et ils décident d’y aller ils grimpent dans le train jusque sur le toit et ils aperçoivent le petit garçon. Il ne dit pas qui il est, lors du voyage alors qu’ils sont au bord du wagon ils les poussent et ils finissent dans l’eau. Ils sont recueillis par une jeune fille, qui est dans une barque et leur voyage commence, puis ils débarquent sur une île, faites de volcans où des enfants y vivent sans adultes, sauf ceux qui ont vieilli a cause du chagrin et aurait dû rester des enfants. Neverland l’île où on ne grandit pas, représenter d’une manière différente par le réalisateur on est loin de l’île si enchantée du conte. Ici James n’est autre que le futur Capitaine Crochet, on saura comment ce dernier a perdu sa main. Dans l’eau il y a un énorme poisson, qui y vit que les enfants appelle « la mère » qui donne à ses enfants tant d’espoirs et de bonheur. Cette relecture de Peter Pan se focalise sur Wendy, mais on y voit Peter Pan qui est autre que le petit garçon sur le train qui les a menés sur cette île. Cette île empêche les enfants de grandir, Wendy et ses frères vivent des aventures palpitantes aux côtés de Peter et les autres enfants. Tout ce que désiré Wendy, est ici sur cette île, elle peut y vivre ses rêves. Elle peut si elle veut, ne jamais grandir comme Peter, comme quelques autres enfants. La mise en scène de Benh Zeitlin, est pleine de rêves ou le réalisateur régal dans ce film, il passionne et offre des grands moments. C’est une réalisation qui amène à penser, sur notre âme d’enfant est-elle toujours en nous? Cette relecture du conte, nous permet de découvrir Wendy une petite fille pleine de rêve et d’espoir.

La soeur de Benh Zeitlin, c’est Éliza Zeitlin elle co-écrit avec son frère le scénario de Wendy. Une relecture de Peter Pan, oui car tous les personnages du célèbre conte ne sont pas présents. Ici James est le frère de Wendy, prit de tristesse après avoir perdu son frère qui ne l’est pas en réalité, il vieillit et s’exile sur l’île et devient le Capitaine crochet. L’adaptation du conte est surtout une toile de fond, pour que Éliza et Benh Zeitlin abordent les sujets qui les intéressent vraiment, et partir comme point de départ avec Peter Pan c’est une bonne idée. Dans les thèmes abordés, il y a ces rêves d’enfance, le fait de grandir, mais aussi le fait d’avoir peur de grandir car une fois adulte on affronte les vraies choses de la vie. Le chagrin aussi, est un des thèmes aborder c’est sur James que cela se ressent à la perte de son frère jumeau, sans lui il n’est plus rien. Ses liens qu’à Wendy avec ses frères, sont fort ils savent qu’un jour ils devront partir, et retourner chez eux et grandir. Puis elle grandira, une vie faite de bonheur et de malheur car la vie est faite ainsi, c’est à peu près comme ça que Wendy tient un discours sur la fin. Elle narre d’ailleurs cette histoire, durant le film c’est elle qui raconte. Le film est souvent contemplatif, pour donner des sensations à ce long-métrage si particulier. Que dire de la musique de Dan Romer et Benh Zeitlin aux fantastiques partitions, qui offre encore plus d’émotion. Devin France est fabuleuse en Wendy, une actrice a suivre, Gavin et Gage Naquin, interprètent James et Douglas les jumeaux, qui sont les frères de Wendy. Yashua Mack, joue Peter dans une prestation grandiose. Avec Wendy on s’évade, un film qui permet de voir au-delà de nos rêves, une merveille que signe son réalisateur dans une relecture pleine d’émotion.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :