Halloween de David Gordon Green

Date de sortie 24 octobre 2018 (1h 49min)
De David Gordon Green
Avec Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Andi Matichak, Haluk Bilginer, James Jude Courtney, Nick Castle, Will Patton…
Genres Epouvante-horreur, Thriller
Nationalité Américain
Musique John Carpenter et Cody Carpenter

 

Synopsis

Laurie Strode est de retour pour un affrontement final avec Michael Myers, le personnage masqué qui la hante depuis qu’elle a échappé de justesse à sa folie meurtrière le soir d’Halloween 40 ans plus tôt.

 

L’Avis d’Orel

David Gordon Green signe son douzième film, avec Halloween. Pour cette année il sort, son deuxième film après Stronger en début d’année, le réalisateur ne perd pas de temps. David Gordon Green , est un réalisateur qui touche à tous les genres de drame fort comme Stronger ou Joe ou alors des comédies déjantées avec Danny McBride et James Franco. Avec Halloween il s’attaque, a une grosse franchise horrifique. Difficile certes, mais John Carpenter est derrière le projet et même à la musique, qu’il compose à nouveau. Halloween a connu des reboots, et des versions différentes on ne sait plus trop qu’en penser, mais avec ce dernier on a pleine confiance parce que David Gordon Green est à la réalisation principalement. Avec ce nouvel Halloween, on zappe les autres suites de la saga puisque ce nouveau long-métrage se déroule 40 ans plus tard, où Michael Myers était enfermé tout ce temps-là. On se doute, que le tueur va s’échapper et recommencer son massacre donc oublier les autres épisodes de la, saga et ne retenait que le premier. Et comme on revient aux bases de la saga, la scream-queen qu’est Jamie Lee Curtis est de retour pour notre plus grand plaisir.

 

Cela fait quarante ans, que Michael Myers est enfermé dans un asile de fous, il s’apprête à être transféré dans un établissement beaucoup plus sécurisé. Avant son transfert, deux journalistes, souhaitent le rencontrer afin d’écrire un article sur le massacre qu’il a perpétré il y a 40 ans. Lors de son transfert, le bus a un accident et Michael s’échappe, et ainsi il recommence le massacre. Il tue les deux journalistes et récupère son masque et le soir de halloween il tue comme il y a 40 ans. Laurie Strode vit dans une maison, dans un coin perdu persuadé qu’un jour il reviendra. Ses relations avec sa fille, sa houleuse tandis que les liens avec sa petite fille son meilleur. David Gordon Green, respecte l’ambiance du premier film, en lui donnant plus de rythme car il y a aussi plus de moyens donc il peut en faire plus. On est dans une mise en scène angoissante, où David Gordon Green intègre sa patte tout en gardant, le style qu’avait John Carpenter. C’est gore, violent et brutal ce bon Michael est toujours increvable. Laurie Strode l’attend, de pied ferme et compte en finir.


Le scénario reste simple dans son ensemble, mais pas mauvais il manque un développement au niveau des personnages, comme la fille et la petite-fille de Laurie. Une belle équipe, pour l’écriture du film David Gordon Green, Jeff Fradley et Danny McBride. Ils livrent dans le récit, un Michael Myers toujours aussi angoissant, dans sa façon d’agir, et sa démarche, les scénaristes ont parfaitement compris le personnage. À part quelques erreurs scénaristiques sur les deux journalistes, qui finalement n’ont que très peu d’intérêt, et sur un manque de développement sur la fille et petite-fille de Laurie le reste, du récit recèle de bonnes idées. Ce nouvel Halloween reste le meilleur film d’horreur, de cette année dans ce que j’ai pu voir. Si ce nouvel opus brille autant, on le doit à sa mise en scène, et le retour au vrai slasher comme on les aime.

L’Avis de Valentin

Presque 40 ans après le chef-d’oeuvre de John Carpenter, David Gordon Green et Jason Blum (Blumhouse) ont décidé de donner à nouveau vie au tueur Michael Myers devenu célèbre depuis.

Exit toutes les suites produitent après le film de 1979, ce nouveau Halloween se déroule 40 ans après le 1er film et ignore toutes les suites. Michael ou la Chose (à vous de voir ^^) est toujours retenu dans une sorte d’hôpital psychiatrique. Suite à un transfert le fameux  » Croquemitaine s’échappe et retourne dans sa ville natale pour encore une fois commettre un nouveau massacre.

On ne va pas passer par 4 chemins, ce nouveau Halloween est une belle réussite. Une belle réussite qui n’est pas exempte de défauts, mais qui n’empêchent pas le bon déroulé du métrage.

En terme de réalisation, David Gordon Green est dans la pur continuité de Big John, mais tout en étant bien plus moderne. Le metteur en scène américain a totalement compris le personnage de Michael Myers, à aucun moment, on ne voit son visage. Cela renforce le côté sans vie du personnage. Les séquences de meurtres sont vraiment bien filmées et violentes, notamment le plan séquence où Michael prend un marteau (celles et ceux qui ont vu le film comprendront) qui est vraiment superbe.

 

Au niveau du casting c’est aussi un sans fautes. Mamie Jamie Lee Curtis a beau avoir prit de la bouteille en 40 ans mais est vraiment excellente. Le côté  » Sarah Connor  » du personnage fonctionne à merveille. On ressent le traumatisme qu’à ressenti Laurie il y a 40 ans. Le reste du casting sans être au niveau de Jamie Lee Curtis fait parfaitement le travail : mention spéciale à Judy Greer et Andi Matichack.

La musique est elle aussi une bonne surprise. John Carpenter revient à la barre et remix à la perfection son mythique thème, tout en créant de nouveaux thèmes plus mordenes et qui collent à la  » nouvelle  » ambiance du film.

Bien sur tout n’est pas parfait. Certains personnages ne servent totalement à rien et certaines trames narratives sont vraiment incompréhensibles tel que celle du docteur. Le film met aussi un petit moment à démarrer.

En conclusion, Halloween 2018 sans être parfait file une claque à la quasi totalité des dernières production horrifiques (coucou Annabelle et La Nonne).

 

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire