Magic de Richard Attenborough

Réalisé par Richard Attenborough

Sorti en 1978

Avec :  Anthony Hopkins, Ann-Margret, Burgess Meredith,…

Genre : Thriller, Épouvante

 

 

 

L’avis de Nicolas : 

 

Magic de Richard Attenborough est un film particulièrement efficace qui s’ouvre sur une situation dramatique pour ensuite la lier au fur et à mesure avec un pur thriller psychologique.

Corky est un magicien qui n’arrive pas à gagner sa vie à cause de son manque de popularité. C’est après le décès de son maître à penser que ce dernier va connaître le succès grâce à une étrange marionnette de ventriloque.

 

 

C’est ainsi qu’il semble être sous l’emprise de l’étrange marionnette.

Si la mise en scène d’Attenborough semble être très académique, Magic est tout de même un film sacrément efficace qui traite de la descente aux enfers d’un homme assez attachant.

Le personnage semblera se relever au début du film pour ensuite replonger dans la tristesse et l’horreur. Le jeu d’Anthony Hopkins permet cette attache émotionnelle puisqu’il incarne un être d’apparence angélique et bienveillant.

C’est ainsi qu’au delà d’être un simple film de genre, Magic est surtout un drame humain qui se conclut sur une note tragique et pessimiste.

 

 

Le film est sorti chez Rimini dans un beau combo Blu-ray/DVD le 12 février 2021 accompagné d’un livret, de plusieurs interview de l’équipe du film, des Tests maquillages d‘Ann-Margret et du bonus «Fats et ses amis», une histoire du ventriloquisme.

Magic n’est pas un film génial mais il est suffisamment intéressant et étonnant pour qu’il puisse être découvert !

 

 

 

L’avis de Liam : 

 

Anthony Hopkins en ventriloque, ça vous tente ? C’est ce que nous propose ici Rimini.

 

Un ventriloque devient possédé par sa marionnette, ce qui l’entraîne à commettre des actes diaboliques et meurtriers.

 

Beaucoup connaissent Richard Attenborough par son rôle culte dans le tout aussi légendaire « Jurassic Park ». Ce serait ignorer son passé de réalisateur qui a d’ailleurs motivé Steven Spielberg à l’engager dans ce rôle où il se reconnaissait. Cette sortie chez Rimini permet donc de jeter un œil à une réalisation qui parle de perte de repères, de craintes face à la gloire et de possession avec une horreur qui impacte dans ses quelques instants. La réalisation d’Attenborough apporte d’ailleurs beaucoup, bien que son côté un poil statique par moments dans ses mouvements ralentisse le métrage. Néanmoins, sa façon de cadrer sa marionnette installe celle-ci comme un personnage doté de sa propre vie et véhiculant une certaine émotion en plus de l’effroi qu’il est censé souligner.

 

 

L’une des plus grandes forces du long-métrage est l’interprétation totalement possédée d’Anthony Hopkins. Sa prestation purement incarnée ajoute les doutes à son personnage face à cette marionnette qui lui permet aussi bien de se redécouvrir que de se perdre, autant moralement qu’intimement. Il en sort une horreur personnelle, celle de ne plus se retrouver, faisant basculer la promesse de genre vers du drame qui fonctionne justement par le travail abattu par son casting. Il y a néanmoins une distance qui se dessine et qui permet d’éviter dans le regard une forme de condamnation trop facile qui aurait alourdi le film entier dans ses questions.

 

 

Le combo Blu-Ray/DVD proposé par Rimini sur ce long-métrage conforte la sensation étrange dans laquelle nous laisse le film, effrayant par son drame sans tomber dans du jugement simpliste de ses personnages. Touchant à la dépossession du soi par les possibilités de gloire qui s’offrent et de l’impossibilité de recréer ce qui rendait les souvenirs aussi vivants, « Magic » fait peur mais surtout attriste avec un chagrin immense.

Nicolas Perreau

Le cinéma c'est ma vie !! J'aime beaucoup de réalisateurs, Ridley Scott, David Lynch, Bong Joo Ho, Hayao Miyazaki etc... Et mon film ultime c'est Blade Runner ! Bonne lectures de mes modestes articles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :