Gremlins de Joe Dante

Sortie 5 décembre 1984
Durée 1h 45min
Genre Fantastique, Comédie
De Joe Dante
Avec Zach Galligan, Phoebe Cates, Hoyt Axton, Frances Lynn McCain, Dick Miller…
Nationalité Américain
Musique Jerry Goldsmith

Suivez-bien les règles

Synopsis

Randall Rand Peltzer est un inventeur farfelu aux créations des plus douteuses. De la ville fictive de Kingston Falls, il se rend dans le quartier de Chinatown à New York, pour tenter de vendre ses inventions et dénicher un cadeau de Noël original pour son fils Billy. Un jeune Chinois l’emmène au magasin de son grand-père, M. Wing. Rand, faute d’arriver à placer une de ses inventions comme la « salle de bain de poche », se prend d’intérêt pour une petite créature à fourrure, un Mogwaï . Mais M. Wing refuse catégoriquement de vendre le Mogwaï malgré l’offre de 200 dollars de Rand. Selon lui, prendre en charge le petit animal entraîne de trop lourdes responsabilités pour son acquéreur.
Finalement, le jeune Chinois se laisse convaincre par Rand, et il accepte de lui vendre le Mogwaï à l’insu de son grand-père. Mais il insiste sur certaines précautions à respecter impérativement : ne pas exposer l’animal à la lumière — et plus spécialement à celle du soleil qui le tuerait, ne pas le mouiller, et ne jamais lui donner à manger après minuit.

252977

Joe Dante a créé des films, qui ont fait de lui dans les années 80 un maître  du genre de l’épouvante, comédie, horreur et fantastique. On n’oubliera pas L’aventure intérieure avec Denis Quaid sortie en 1987, entre les Gremlins 1 et 2. Joe Dante c’est également Hurlements, La quatrième dimension et aussi Piranhas. Mais dans cet article on s’attarde sur le film Gremlins, sortie en 1984 qui est encore aujourd’hui une référence. Le cinéma de Dante aura inspiré des cinéastes pour des films du genre. L’histoire des Gremlins se situe dans une petite ville tranquille des Etats-Unis. Le jeune Billy est employé de banque, un travail temporaire, et vit chez ses parents. Son père Rand Peltzer, est un inventeur qui invente un peu de tout et n’importe quoi, surtout du n’importe quoi. Un jour dans une petite boutique de Chinatown, il trouve un étrange petit animal, un  »mogwai ». Rand, intéressé, souhaite l’offrir comme cadeau de Noel à son fils. Au début le vendeur refuse de lui vendre, puis fini par accepter avec une offre généreuse. Seulement, en achetant l’animal, il y aura trois règles a respecter : ne pas l’exposer à la lumière, pas de contact avec de l’eau et ne pas lui donner à manger après minuit. Son fils heureux et intrigué par ce cadeau, l’appelle Gizmo. Mais un accident bête va se produire et mettre la petite ville si tranquille sans-dessus dessous.

gremlinlenny gremlins1

D’origine si tranquille, la petite ville va vivre des évènements qui vont mettre l’ambiance, on peut dire. Gremlins est un bijou cinématographique, avec de l’humour mais aussi de l’horreur, car les créatures sont particulièrement horribles. Par accident Gizmo entre en contact avec de l’eau… Aussitôt sortent de lui des boules de poils, qui s’avère être des Mogwais tout comme lui mais pas aussi sage que lui. En effet ils sont insupportable, et mettent la pagaille, et ce n’est pas le pire car Billy leur donne à manger après minuit, par accident aussi. En effet son radio réveil, étant bloqué, ne donnait pas l’heure exacte, du coup minuit passé, les voici a l’état de cocoon prêt à éclore donnant naissance à d’horrible monstres. Encore plus méchants et agités, la maison de Billy se transforme en maison de l’horreur. Le professeur de l’école qui étudiait un spécimen est attaqué par l’un d’eux. Mais quand l’un d’eux plonge dans la piscine, de la piscine municipale de la ville, une invasion de milliers de Gremlins sème le chaos. Les gags s’enchaînent, sans céder l’épouvante ou au gore, car le film est plus comique qu’horrifique. Même les scènes d’horreur sont à tomber, comme celle du micro -onde ou du mixeur, dans la maison de Billy. La mise en scène de Joe Dante est survitaminée, elle est pleine de bonnes idées et offre des scènes devenues cultes. Un film de Noel, avec son côté horrifique qui fait son charme. Les effets-spéciaux, datant de 1984 fonctionnent encore à merveille : le rendu des créatures est plus que réussi, suffisant pour les rendre terrifiante. Un film familial ? Oui et non, à partir de 10 ans mais pas moins car les créatures pourraient les terroriser. Le succès de ce premier opus engendre une suite, avec le même casting, où cette fois-ci l’intrigue se situe à New-York, sortant du contexte des fêtes de Noël.

 

movie-gremlins-01

Pour le scénario, Chris Columbus, décidement encore lui, oui, j’en avais parlé pour la critique de Maman j’ai raté l’avion. Bien avant d’écrire les aventures de Kevin, il écrit le scénario des Gremlins et une fois de plus son génie fonctionne entre le mélange d’horreur et de comédie. L’écriture des personnages est déjà fabuleuse, on retiendra la désagréable Mme Deagle qui vit seule avec ses chats. La femme la plus désagréable de la ville, que même les spectateurs arrivent à détester. Elle déteste aussi tout le monde, particulièrement le chien de Billy qui a le malheur de briser ses affaires. Elle subira les dégâts des Gremlins dans une scène hilarante, sans doute une des plus drôle du film. Un personnage détestable, car très bien écrit. Les autres personnages comme Billy que joue Zach Galligan, Kate jouée par Phoebe Cates, sont des personnages attachants, qui interprètent leurs rôles à merveille sans en faire des tonnes. Pour le récit, Columbus assure comme le reste, avec des bonnes idées, comme les règles à suivre, et les gags s’enchaînent à merveille. Mais bon, il connaît la comédie, le Monsieur, donc ça ne pouvait qu’être bon. C’est donc le moment de regarder à nouveau ce film, c’est la bonne période, courez-y, le meilleur de Joe Dante inoubliable à déguster sans modération.


Relecture : David

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :