Arctic de Joe Penna

Date de sortie 6 février 2019 (1h 37min)
De Joe Penna
Avec Mads Mikkelsen, Maria Thelma Smáradóttir, Tintrinai Thikhasuk
Genres Aventure, Thriller
Nationalité Islandais
Musique Joseph Trapanese

 

Mads Mikkelsen dans le froid

 

Synopsis

En Arctique, la température peut descendre jusqu’à moins –70°C. Dans ce désert hostile, glacial et loin de tout, un homme lutte pour sa survie. Autour de lui, l’immensité blanche, et une carcasse d’avion dans laquelle il s’est réfugié, signe d’un accident déjà lointain. Avec le temps, l’homme a appris à combattre le froid et les tempêtes, à se méfier des ours polaires, à chasser pour se nourrir… Un événement inattendu va l’obliger à partir pour une longue et périlleuse expédition pour sa survie. Mais sur ces terres gelées, aucune erreur n’est permise…

Joe Penna signe son premier film avec Arctic, un survival terriblement efficace racontant l’histoire d’un homme qui s’est crashé en avion en Arctic. On ne sait pas depuis combien, de temps ce dernier s’est écrasé mais toujours est-il, qu’il a su s’adapter comme il pouvait, ce n’est pourtant pas chose facile avec -70°C. Il vit dans la carcasse de l’avion, avec lequel il s’est écrasé, il mange du poisson qu’il pêche dans les eaux sous la glace. Avec le froid, il du s’amputer des orteils. Ses journées se résument à la recherche, d’objets et des balades dans les plaines espérant trouver des secours. Les tempêtes sont courantes, il y a donc peu de personnes qui s’y aventurent. Mais un jour hélicoptère n’est pas loin de lui, il ouvre un feu de détresse pour être vu et appel à l’aide. L’engin est en pleine tempête, difficile de s’aventurer dans ces conditions. Pris dans la tempête l’hélicoptère s’écrase, au loin dans un nuage de fumé.

L’homme se rend sur les lieux du crash, sur les deux un a survécut une jeune femme sérieusement blessé. Il l’extirpe la jeune femme de l’appareil, et la pose sur une civière. Il fouille l’appareil et trouve des choses, qui pourraient l’aider. Il transporte la jeune femme, jusqu’à la carcasse d’avion où il vit et commence a la soigner. La jeune femme est inconsciente, il y a très peu de chance qu’elle survive. Les jours suivants, son cas ne s’arrange pas et pour l’homme il faut qu’elle soit secourue, il décide de quitter les lieux et entame un long périple dans l’arctic traînant la jeune femme dans sa civière. Un périple qui ne sera pas de tout repos, car il y aura beaucoup d’épuisement et le froid et la pire chose. Le film de Joe Penna dispose d’une magnifique photographie, mais aussi d’une mise en scène d’une grande maîtrise on ne peut être que subjugué par la beauté des images que dégage le film. Le film aborde la survie de l’homme en milieu hostile, car le froid ne sera la seule chose qu’il affrontera car il sera aussi attaqué par un ours blanc. Malgré tout ce qu’il vit, il est prêt à apporter tous les soins à cette jeune femme. Une leçon de courage et d’humanité, pour un film au traitement intelligent.

Les scénaristes Joe Penna et Ryan Morrison, livrent un récit plein d’humanité et de courage. Le traitement du personnage de Mads Mikkelsen, est très bien écrit. Le scénario nous balade dans les plaines, le film est immersif et propose beaucoup de choses, comme la survie en montagne en arctic un endroit hostile ou la chance de survivre est très faible. Comme beaucoup de ses films, Mads Mikkelsen livre une excellente prestation, car il tient le film à lui seul car la jeune femme qui l’accompagne est allongé sur une civière et n’a que très peu de dialogue voire pas du tout. Le comédien transmet à travers son personnage, ses peurs, les difficultés qu’il rencontre. Avec Arctic, Joe Penna signe un premier film, assurément réussi ou l’on ne peut être qu’ébloui par la mise en scène et la prestation de Mads Mikkelsen.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire