Ghostland de Pascal Laugier

Date de sortie 14 mars 2018 (1h 31min)
De Pascal Laugier
Avec Crystal Reed, Anastasia Phillips, Emilia Jones, Rob Archer, Adam Hurtig…
Genre Epouvante-horreur
Nationalités Français, Canadien
Musique Todd Bryanston

Face à l’horreur

 

Synopsis

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.
Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire…

J’avoue ne pas connaître le cinéma de Pascal Laugier, en tout cas nous étions sans nouvelles de lui depuis 2012 avec The Secret. Cette année le réalisateur revient avec un film d’horreur Ghostland, avec la présence de Mylène Farmer et il faut avouer qu’elle se débrouille bien en tant qu’actrice. Sur Ghostland, il y a beaucoup de choses à dire, c’est assez surprenant surtout quand on ne connaît pas Pascal Laugier comme moi. Efficace mais aussi dérangeant, voilà ce que je retiens de ce film surtout. Pas sans erreur, le film reste plein de surprise et on découvre aussi de jeunes actrices avec beaucoup de talent. Quand on vous dit qu’il reste, plein de bonnes choses dans le cinéma Français on ne ment pas. Pascal Laugier avec Ghostland, fait partie des réalisateurs grand espoir du cinéma français. Cette année dans la brume, Burn Out ou encore Revenge sont des exploits même si dans la brume n’a pas rencontré le succès qu’il mérite. Pascal Laugier signe avec Ghostland, un film d’horreur qui a beaucoup de mérite dans ce qu’il propose.

 

Après le décès de leur tante Clarice, Pauline et ses deux filles héritent de la maison. Quand elles arrivent en ville un camion de bonbon klaxonne avec insistance puis les doubles lentement. Elles arrivent à la maison, le soir et s’installent tranquillement mais des intrus s’introduisent dans la maison (ceux avec le camion de bonbon), et agressent Pauline et ses filles. La mère se bat violemment avec les agresseurs pour sauver les filles. Puis seize ans plus tard, Beth la plus jeune est devenu écrivaine et sa soeur vit avec sa mère dans la même maison; sauf que sa soeur est devenue folle et n’a jamais oublié cette nuit-là. Tandis que la carrière de Beth décolle car son dernier livre est un succès, elle reçoit un appel de sa soeur qui lui demande de l’aide. Elle retourne dans cette maison, où elle retrouve sa mère et sa soeur qui elle est enfermée dans le sous-sol qui n’a plus vraiment toute sa tête. Mais des choses vraiment bizarres commencent à se produire, et les mauvais souvenirs refont surface pour Beth. On se rend finalement compte avec étonnement que Beth est toujours un ados, et qu’elle est toujours prisonnière dans cette maison par deux psychopathes et que sa mère est morte en réalité. Sa vie adulte n’était qu’une projection, qu’elle se faisait pour se raccrocher à quelque chose de rassurant. Désormais ayant repris conscience, Beth doit se battre pour sortir de cette maison avec sa soeur mais ce n’est pas chose facile. Les deux psychopathes s’amusent à déguiser, les deux jeunes filles en poupées, pour l’amusement de l’un d’eux. Pascal Laugier instaure un certain malaise dans sa mise en scène, car en effet c’est assez dérangeant. La scène de l’agression au début du film, est choquante et saisissante, preuve d’une mise en scène exemplaire. Des plans également très intéressants, et il cesse de nous surprendre. On pourra reprocher à Laugier d’abuser, un peu trop des jumps-scares comme s’il se sentait obligé parce que c’est un film d’épouvante. Le film est cependant plein d’idées dans sa réalisation, et tout peut arriver. Pascal Laugier signe une réalisation surprenante, qui ne laisse pas indifférent.

À l’écriture, du film Pascal Laugier qui signe une écriture pleine d’idées en faisant croire par exemple, au spectateur que les deux jeunes filles en sont sortie alors qu’en réalité ce n’est pas le cas. Il filme ainsi une autre réalité qui s’avère être fausse, qui n’est autre qu’une projection qu’a Beth de son futur comme elle se l’imagine. Dans cette projection qu’elle s’imagine elle n’a pas idée, de ce qu’elle vit réellement. Cette projection la réconforte, mais est-ce vraiment mieux? Rien que cette idée, est fabuleuse dans l’écriture ce qui donne un grand intérêt au long-métrage. Le développement des personnages, est aussi bien géré en s’attardant bien sur les deux jeunes filles et ce qu’elles vivent. Un casting talentueux, on retiendra Crystal Reed qui joue Beth adulte, Émila Jones et Taylor Hickson joue Beth et Vera adolescente et elles sont bluffantes dans leur rôle. Mylène Farmer joue la mère des deux jeunes filles, et elle se débrouille plutôt bien elle livre une prestation vraiment correcte. Pascal Laugier signe une réalisation exemplaire, avec une mise en scène ingénieuse un film du genre français qui fait du bien dans notre paysage.

 

 

Détails du Blu-Ray

Acteurs : Crystal Reed, Anastasia Phillips, Mylène Farmer, Emilia Jones, Taylor Hickson
Réalisateurs : Pascal Laugier
Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
Sous-titres : Français
Région : Région B/2 (Plus d’informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
Rapport de forme : 2.35:1
Nombre de disques : 1
Studio : TF1 Vidéo
Date de sortie du DVD : 17 juillet 2018
Durée : 91 minutes

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire