Girls With Balls de Olivier Afonso

Date de sortie 26 juillet 2019 sur Netflix (1h 17min)
De Olivier Afonso
Avec Tiphaine Daviot, Manon Azem, Camille Razat, Anne-Solenne Hatte, Louise Blachère, Orelsan, Artus…
Genre Thriller, comédie
Nationalités Français, Belge
Musique Sacha Chaban

 

Les filles contre tous

 

Synopsis

Une équipe de volley féminine est prise pour cible par des mâles bêta, émules contemporains du Comte Zaroff. Trop sûrs d’eux et de leur connaissance du terrain forestier, les chasseurs ne se doutent pas une seule seconde que le rapport de force peut s’inverser… si tant est que les sportives fassent preuve d’esprit d’équipe.

Sans être le meilleur film de Netflix, Girls with Balls est drôle et déjanté c’est français et ça fait du bien. Beaucoup n’adhèrent pas, du fait que ce soit Français et donc forcément nul mais pourtant nous avons de bonnes choses dans notre paysage français. Certes tout n’est pas rose, mais ce Girls With Balls est un bon défouloir qui débarqua cet été sur la plate-forme Netfix. À la réalisation Olivier Afonso, qui signe son tout premier film mais qui signe aussi son premier scénario, même si ce n’est pas ce qu’on retiendra le plus. Le réalisateur est à l’origine dans le domaine des effets spéciaux dernièrement sur Le Daim de Quentin Dupieux, ici il, débarque dans une première réalisation ou il n’hésite pas y mettre son grain de folie. C’est drôle, gore et jouissif c’est Girls with Balls.

 

 

Girls With Balls c’est juste un bon gros délire sans prise de tête bien mieux qu’une comédie française populaire. Une équipe de Volley féminine viens de remporter une victoire face à une équipe, qui se retrouve mécontente de leur défaite. L’équipe prend alors la route à bord, de leur bus qui s’enfonce sur une route au milieu des bois il décide de faire un arrêt, dans un bar bien étrange. Avant qu’une bagarre éclate, ils décident de partir ayant déjà un peu mis de l’eau dans le gaz. C’est alors que plus tard, elles et leur coach sont pris pour cible, par des chasseurs qui étaient présents dans le bar, mais qui semblent être bien plus que ça. Le chef des hommes mâles bêta, le comte Zaroff a bien l’intention d’en finir avec elles et les mettre hors d’état de nuire. Les jeunes femmes fuient dans les bois, où les hommes des traques sans relâche certaines perdent la vie bêtement. L’une d’elles Morgane, est prête à tout pour rester en vit quitte à sacrifier ses camarades, en les tuant pour certaines. Le coach peu courageux a fui, il est rattrapé par un chihuahua qui lui attrape les parties intimes il s’en sort en envoyant valser ce dernier. Il doit alors rassembler ce qui lui reste de courage, pour aller sauver les filles. Les filles semblent au fur et à mesure, plus forte et affrontent ces hommes pris par la peur au début, désormais elles sont prêtent à mettre, une raclée a ces hommes pour en finir une fois pour toutes. Avec Girls with Balls, on nage dans le thriller horrifique, mais énormément dans la comédie aussi. Il suffit de voir cette mise en scène déjantée, qui propose des scènes plus rocambolesques les unes que les autres, le film est gore, mais toujours dans un contexte comique, cette équipe de filles certaines sont amies mais d’autres ont vraiment du mal à s’entendre. Le côté thriller se trouve quand on fait la rencontre, de ces hommes étranges avec un côté inquiétant mais pas assez pour que l’on prennent tout ça au sérieux. On notera qu’au début du film Orelsan est sur le toit du bus avec une guitare, en chantonnant ce qui est en rapport avec ce qui va arriver à cette équipe de volley. Girls with Balls, était la surprise estivale française qu’il ne fallait pas louper.

Pour son premier film Olivier Afonso écrit aussi le film, en collaboration avec Jean-Luc Cano. Dans le récit, les scénaristes s’inspirent clairement du cinéma de genre, en incluant l’humour avec une touche américaine on voit déjà que le titre du film est anglais, ainsi que d’autres détails qui font qu’on ne sait pas trop ou, ou se déroule le film. L’humour présent dans le film est assez déjanté, il colle parfaitement avec l’univers horrifique. On voit très bien, que les scénaristes tiennent surtout, a ce que ce soit une comédie avant tout. Les personnages sont drôles, entre la timide, le garçon manqué et il y a aussi Morgane qui se révèle être limite une psychopathe en tuant ses camarades pour s’en sortir. Un casting avec des femmes avant tout, comme Tiphaine Daviot, Manon Azem, Anne-Solenne hatte, Louise Blachère et le comique Artus dans le rôle du coach. Orelsan fait aussi une apparition, en début et fin de film en chantant sur le toit d’un bus, affublé d’un accoutrement de cow-boy. Girls with Balls, pour une première réalisation reste un film où Oliver Afonso semble se faire plaisir. Déjanté, délirant, gore et drôle Girls with Balls est le film parfait pour un moment de détente.

 

Bande annonce

 

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire