Sortie 23 octobre 2013
Durée 1h 30min
Genre Thriller, Aventure
De Alfonso Cuarón
Avec Sandra Bullock, George Clooney, Ed Harris…
Nationalités Américain, Britannique
Musique Steven Price

 

Panique dans l’espace

 

Synopsis

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

Avec son dernier film Roma, Alfonso Cuarón a ébloui tout le monde puis le réalisateur est quand même assez reconnu. Roma lui a permis, de revenir à son pays et faire un cinéma plus personnel puisqu’il s’agit de son enfance. Le réalisateur est aussi un grand technicien, on le voit dans Les fils de l’homme, avec quelques plans–séquences impressionnants. Avec Gravity Alfonso Cuarón, nous fait vivre une expérience unique et immersive, incroyable également aussi sur le plan technique. On y suit une équipe d’astronautes, en sortie dans l’espace hors de leur navette puis ils sont victimes d’un accident et se retrouvent livrés à eux-mêmes dans l’espace. On ne peut être que séduit, par le sujet, mais aussi par la réalisation d’Alfonso Cuarón. Pour nous accompagner, lors de ce périple Sandra Bullock et George Clooney, même si au final ce n’est que Bullock qui tient le film à elle seule et dans une impressionnante prestation. Quand on est seuls, dans l’espace comment pourrait-on avoir, la moindre idée de comment vont se dérouler les choses?

Ryan Stone est une des femmes astronaute d’une mission dans l’espace, cette dernière a perdu sa fille dans un accident qui lui a coûté la vie. Alors qu’elle effectue une réparation sur la navette, avec ses collègues les débris venant d’un satellite Russe, percute leur navette l’endommageant gravement. Un des collègues perd la vie, elle et Matt Kowalski sont désormais les seuls en vie, les autres qui étaient dans la navette sont morts aussi. La navette est totalement hors-service, il est impossible pour Ryan et Matt de repartir avec. Pour eux la seule solution est rejoindre, la station Chinoise plus loin mais cela s’avère être une mission périlleuse. Alors qu’ils s’en approchent, Matt est contraint de se séparer de Ryan sinon elle ne pourra jamais retourner sur terre. Désormais elle se retrouve, totalement seule dans l’immensité de l’espace. Sa mission à présent, c’est de retourner sur terre ce qui ne sera pas une mission facile. Ryan rencontre tous les problèmes, de ce qui pourrait éventuellement se produire si cela arrivait réellement. C’est si bien mise en scène d’ailleurs, qu’on croirait à une histoire vraie. En guise de scène d’ouverture, un plan-séquence qui nous met rapidement dans l’ambiance une immersion totale. Je ne vous cache, que l’expérience sur grand écran et bien entendu plus immersive. Mais cela reste, une expérience impressionnante. La mise en scène d’Alfonso Cuarón, est exemplaire et démontre un aspect technique du film qui ne cesse d’impressionner. Le réalisateur nous avais déjà montré en matière de plan-séquence, ce qu’il savait faire dans Les fils de l’homme et dans Gravity on peut-être que subjugué par autant de maîtrises.

Beaucoup reproche au film de Cuaron d’avoir un scénario pauvre, pourtant l’écriture est plutôt riche. Le film raconte la renaissance du personnage de Ryan, qui a besoin d’une renaissance après la mort de sa fille. On la voit en position foetal, dans la station ou elle trouve refuge qui est le première partie de sa renaissance. Puis a la fin [spoiler] quand elle arrive sur terre, et a du mal a se relever et réapprend a marcher comme un nouveau né, qui fait ses premiers pas. Toute les épreuves qu’elle rencontre au cours, de son périple dans l’espace prouve une maîtrise de l’écriture du fils du réalisateur. C’est en effet Jonas Cuaron, qui est a l’origine du scénario, mais Alfonso Cuaron l’écrit aussi. Beaucoup trouve dans Gravity, une écriture simpliste qui ne l’est pourtant pas tant que ça. Sandra Bullock revient sur le devant de la scéne avec ce film, elle qui était absente depuis un certain temps. Elle partage l’affiche avec George Clooney, qui joue son coéquipier, Ed Harris est la voix qui contrôle la mission depuis la terre. Gravity est entrée dans l’histoire du cinéma grâce a sept Oscar, dont celui du meilleur film, rien que ça! Gravity reste une oeuvre importante de d’Alfonso Cuaron, qui prouve une fois de plus que son cinéma, peut-être aussi impressionant que touchant.

Bande annonce


Article précédentHow to Have Sex de Molly Manning Walker
Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire