Green Book: Sur les routes du sud de Peter Farrelly

Date de sortie 23 janvier 2019 (2h 10min)
De Peter Farrelly
Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Sebastian Maniscalco, P.J Byrne, Don Stark…
Genres Drame, Biopic
Nationalité Américain
Musique Kristopher Bowers

 

La route de l’amitié

Synopsis

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.

Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

Qu’il est étrange de voir Peter Farrelly dans ce genre de réalisation. C’est étrange, parce que ce réalisateur n’a jamais travaillé seul, mais en plus ne s’était attelé jusque-là qu’à des comédies. Son frère c’est Bobby Farrelly, vous le connaissez forcément ils ont à eux deux des comédies plus ou moins bonnes. On leur doit les deux Dumb et Dumber, Fou d’Irene, Mary à tout prix puis des comédies plus graveleuses du genre bon à tirer ou encore l’amour extra-large. Cette fois Peter Farrelly nous offre un film, où il est en solo à la réalisation et ce n’est pas une comédie mais un film dramatique tiré d’une histoire vraie. Le film de l’année oscarisé, mais pas qu’une fois déjà Oscar du meilleur film, meilleur scénario et meilleur second rôle pour Mahershala Ali. Green Book c’était aussi peut-être bien le film à Oscar, car cette cérémonie on ne sait plus trop qu’en penser cependant Green Book et sans doute l’un des meilleurs films de l’année.

En 1962 Tony Lip de son vrai nom Vallelonga, est videur dans un club quand ce dernier ferme il doit trouver un nouveau boulot afin de subvenir aux besoins de sa famille. Tony est marié il a deux enfants, quand deux hommes de couleur sont chez lui et boivent dans ses verres il jette ces derniers à la poubelle. Sa femme verra les verres au fond de la poubelle, les ressortira ne supportant pas ce genre de comportement raciste. C’est alors qu’on lui propose un travail, un certain Dr Shirley qui se révèle être un musicien noir et qui souhaite que Tony soit son chauffeur durant deux mois. Deux mois où il devra être loin de sa famille, pour conduire Shirley à divers endroits sur les routes du sud pour qu’il donne des concerts. Au début Tony refuse l’offre, mais plus tard quand Shirley appelle chez Tony et demande à avoir sa femme il lui explique ce qu’il veut. Tony accepte donc le boulot, le voici donc a prendre les routes du sud, pour être le chauffeur de Shirley où de longues heures de route attendent les deux hommes. Les deux hommes sont très différents l’un de l’autre, tandis que Tony est vulgaire et brute de décoffrage, Shirley lui est quelqu’un de poli et soigneux qui ne supporte pas la saleté et les mauvaises conduites. Les deux hommes vont apprendre à se connaître, ou une amitié naîtra.

 

Shirley est un homme d’une grande sensibilité, qui doit faire face au regard du monde pour sa couleur de peau. Tandis que Tony lui est un dur à cuire, qui n’hésite pas frappé quand il faut mais heureusement que Shirley est là pour le calmer. Cette amitié entre les deux hommes est touchante, car c’est deux hommes que tout oppose ou presque. Ce voyage va permettre à aux deux hommes, de mieux se connaître. Peter Farrelly, signe une oeuvre touchante tellement loin des comédies, ou il nous a habitué ainsi le réalisateur prouve qu’il a la maîtrise pour aborder des sujets tel que celui-ci. Touchant d’autant plus qu’il s’agit ici, d’une histoire vraie. Au scénario Peter Farrelly, Brian Hayes Currie et Nick Vallelonga qui n’est autre que le fils de Tony l’ami de Shirley. Qui de mieux que lui pouvait participer au scénario, surtout que cela fait quelques années qu’il est dans le milieu du cinéma. Les personnages sont plutôt bien développés, l’écriture est touchante et retranscrit très bien l’amitié entre Tony et Shirley. Viggo Mortensen et Mahershala Ali forment un duo fabuleux, on pourra également apercevoir au casting Linda Cardellini dans le rôle de la femme de Tony. Les prestations sont grandioses, livrant des personnages convaincants. Green Book mérite ses oscars et il reste un des grands films, de cette année.

 

Bande annonce

Laisser un commentaire