Jumbo de Zoé Wittock

Sortie 1er juillet 2020
Durée 1h 33min
Genre Drame
De Zoé Wittock
Avec Noémie Merlant, Emmanuelle Bercot, Bastien Bouillon, Sam Louwyck, William Abello, Tracy Dossou…
Nationalités Belge, Français, Luxembourgeois
Musique Thomas Roussel

 

C’est quand même de l’amour

 

 

Synopsis

Jeanne, une jeune femme timide, travaille comme gardienne de nuit dans un parc d’attraction. Elle vit une relation fusionnelle avec sa mère, l’extravertie Margarette. Alors qu’aucun homme n’arrive à trouver sa place au sein du duo que tout oppose, Jeanne développe d’étranges sentiments envers Jumbo, l’attraction phare du parc.

 

La réalisatrice Belge Zoé Wittock signe son premier long-métrage ou elle y dirige Noémie Merlant, déjà extraordinaire dans Portrait de la jeune fille en feu. La réalisatrice raconte l’histoire d’une femme à problème, qui tombe amoureux d’un manège qu’elle nomme Jumbo. Ce que l’on pourrait dire de ce premier film de Zoé Wittock, c’est qu’il ne laisse pas indifférent. Il est poétique, même parfois hypnotisant et arrive même à être limite malsain. Le premier film de Zoé Wittock divise, car le sujet semble peut-être trop étrange et ça peut se comprendre. Toujours est-il que Zoé Wittock, fait partie de cette nouvelle génération de réalisateurs qui apporte leur originalité dans le paysage du cinéma franco-Belge.


L’amour pour un objet, est pourtant une chose qui existe cela s’appelle: l’objectophilie un terme qui se traduit par l’attirance amoureuse ou sexuelle envers un objet. Ce qui est le cas, de Jeanne dans Jumbo. Jeanne est une jeune femme, elle vit encore chez sa mère elle est extrêmement timide et n’a que très peu de rapport humain. Le soir elle travaille dans un parc d’attractions, ou elle est gardienne de nuit et fait le nettoyage. Un soir elle tombe sur une nouvelle attraction, et semble intriguée comme si quelque chose se passer. La nuit suivante elle y revient et l’attraction semble communiquer avec elle, et une relation fusionelle née entre elle et l’attraction. Quand elle en parle à sa mère, cette dernière la prend pour une folle. Au fur et à mesure la relation entre elle et l’attraction qu’elle nomme Jumbo, devient de plus en plus intense. Il y aura même une étrange relation sexuelle, entre elle et Jumbo. L’amour qu’elle porte pour Jumbo est vrai, même si ce dernier s’avère être un objet. La communication avec Jumbo est-elle réelle? Le film ne nous le dira pas, car c’est peut-être bien la solitude de Jeanne qui fait qu’elle pense communiquer avec Jumbo. Hypnotique, poétique et visuellement intéressant Jumbo est un film qui certes parle d’amour, même si cela se traduit de manière entre un humain et un objet l’amour que ressent Jeanne est vrai. Zoé Wittock filme une romance particulière c’est vrai, mais sa mise en scène est agréable car le film est beau dans ce qu’il aborde.

Jumbo s’inspire de l’histoire d’Erika Eiffel, qui en 2007 s’est marié à la tour Eiffel. Tout ça a donné des idées pour Jumbo, où Jeanne elle est amoureuse d’une attraction. La réalisatrice décrit très bien cette histoire d’amour aussi étrange soit-elle, car elle est pleine de poésie. Zoé Wittock aussi s’attarde même sur la relation sexuelle, que vit Jeanne avec Jumbo, et d’une façon intéressante, même si ça peut paraître malsain. Le personnage de Jeanne est d’ailleurs très bien écrit, c’est une jeune femme timide et fragile, qui n’arrive à avoir un homme dans son coeur. Mais avec Jumbo Jeanne, semble pouvoir communiquer, une chose qu’elle seule est capable de ressentir. Visuellement Jumbo est aussi beau, Zoé Wittock offre des plans poétiques ou la maîtrise est présente. Noémie Merlant déjà incroyable dans Portrait de la jeune fille en feu, livre une prestation différente mais passionnante. Emmanuelle Bercot interprète la mère de Jeanne, qui apprendra l’amour que porte sa fille a l’attraction. Pour son premier film Zoé Wittock, signe une romance certes particulière, mais qui reste une expérience fabuleuse.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :