Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

Date de sortie 7 février 2018 (1h 34min)
De Xavier Legrand
Avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria, Mathilde Auneveux, Mathieu Saikaly…
Genres Thriller, Drame
Nationalité Français

 

Un couple en crise

 

Synopsis

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

Xavier Legrand, est le grand gagnant des César 2019 et c’est amplement mérité. Avec jusqu’à la garde , il signe son premier film adaptation de son court-métrage avant que de tout perdre, un court-métrage avec les mêmes comédiens Denis Ménochet et Léa Drucker. Le long-métrage de Xavier Legrand, permet de parler plus longuement du sujet qu’il aborde. Le film de Xavier Legrand, aborde le divorce, mais aussi de maltraitance dont est victime sa femme et ses enfants. Durant le film, il y a une certaine tension qui monte crescendo, le comportement du père devient imprévisible jusqu’à l’éclatement au final de son personnage. Le film de Xavier Legrand est un drame social, qui n’essaie pas de faire de l’humour il aborde son sujet avec un ton très grave. Aucune note de musique, pour donner un réalisme saisissant au récit. Pour un premier long-métrage, Xavier Legrand fait très fort car il remporte deux César, celui du meilleur film et du meilleur scénario. Léa Drucker remporte elle, le César de la meilleure actrice et Yorgos Lamprinos remporte le prix César du meilleur montage. Des prix mérités, pour un film marquant qui restera l’un des plus grands films Français de l’année 2018.

Les Besson divorce, et c’est à qui aura la garde des enfants. Antoine n’a pas vu ses enfants, depuis longtemps sa fille bientôt majeure ne veut plus le voir, ainsi que son fils plus jeune. C’est alors que la garde alternée du plus jeune, lui est accordé, le week-end même si pour lui ce n’est pas suffisant il accepte, mais son jeune fils ne veut plus le voir mais hélas il n’a pas le choix. Une tension s’installe entre lui et son fils, surtout que ce dernier ne veut pas communiquer avec lui. Son ex-femme Miriam, lui a caché qu’elle avait déménagé de chez ses parents, pour vivre dans un appartement, qu’il finira par découvrir. Au fur et à mesure, son fils s’éloigne et il ne peut toujours pas voir sa propre fille, Miriam sait qu’Antoine a un comportement violent et elle a peur qu’il recommence ou alors a-t-il changé? Mais Antoine n’a pas l’air d’avoir changé, il se met ses propres parents à dos, lors d’une dispute avec eux et se dispute avec Julien son fils. Peu à peu, les choses se dégradent et le comportement d’Antoine devient imprévisible auprès de Miriam et ses enfants. Jusqu’à la garde, est une claque un drame social qui laisse de marbre, touchant mais aussi choquant dans sa démarche. La mise en scène de Xavier Legrand, est réaliste et nous met face à cette famille en pleine crise. Au tout début, lors de la première scène il est difficile de se ranger d’un côté plus que l’autre qui a raison? qui a tort? On s’en rendra finalement compte vite finalement. Une réalisation au réalisme saisissant, c’est prenant et parfois dérangeant car on redoute les réactions du père. Un film fort, qu’on n’oublie pas avec un Xavier Legrand qui maîtrise son film jusqu’au bout.

Xavier Legrand est à l’écriture du film, avec des personnages habilement maîtrisés. On voit que le personnage de Miriam, est dépassé et qu’elle ne sait pas comment faire pour que ses enfants soient à l’abri. Le père devient de plus en plus inquiétant, on découvre que la mère disait vrai et on comprend pourquoi les enfants ne veulent plus le voir.Ce sont ces personnages, comme la mère et les enfants auxquels on le plus d’empathie car ils subissent encore et toujours le comportement agressif du père. Le film aborde le sujet du divorce, avec un réalisme qui prend aux tripes mais c’est aussi les violences conjugales, qui sont abordées où les enfants sont aussi les victimes. Leur fille bientôt majeure, avait subi des violences avant, et refuse de revoir son père désormais, une preuve de plus de la violence du père envers sa famille. Les prestations sont remarquables, où Denis Menochet livre un rôle surprenant, Léa Drucker est aussi surprenante son César est méritée. Les deux enfants sont convaincants et remarquables, avec des prestations sincères. Jusqu’à la garde, est un film poignant qui mérite les prix qu’il a remportés.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire