Memoria de Apichatpong Weerasethakul

Date de sortie 17/11/2021 Au cinéma
Durée(02h16)
Titre original Memoria
Réalisé par Apichatpong Weerasethakul
Avec Tilda Swinton , Elkin Díaz , Jeanne Balibar , Daniel Giménez Cacho , Juan Pablo Urrego , Agnes Brekke , Jerónimo Barón , Constanza Guitérrez , Daniel Toro
Genre Science-fiction, Drame
Nationalité Royaume-Uni

 

Il eut un bang …

Synopsis

Au lever du jour j’ai été surprise par un grand BANG et n’ai pas retrouvé le sommeil. A Bogota, à travers les montagnes, dans le tunnel, près de la rivière. Un Bang.

Il y a des films comme ça, ou vous en sortez avec un tas de questions, c’est le cas avec Mémoria avec une Tilda Swinton bouleversante. Si vous n’aimez pas les films lent ou encore contemplatif, alors passez votre chemin car c’est cela. C’est le réalisateur Apichatpong Weerasethakul, a la réalisation très peu connu chez nous et pourtant loin d’être un novice dans le cinéma. Ce dernier a une filmographie assez conséquente, l’année dernière, il présentait son film au Festival de Cannes avec Mémoria. À sa sortie, le film est passé inaperçu, et il faut avouer que le film de Apichatpong Weerasethakul, est une expérience assez particulière. Jessica est à Bogota, puis une nuit elle est réveillée par un Bang, puis par la suite ce bruit par moment lui parvient enncore et encore et elle semble être la seule à l’entendre. Au fil des jours, cet étrange bruit l’obsède, elle fait tout son possible pour en connaître l’origine. Mémoria est un film qui parle aussi des souvenirs, ou ces derniers ne sont pas forcément les nôtres. C’est un film dont il n’est pas évident de parler, car il y a beaucoup de choses à dire peut-être même trop.

Jessica est une cultivatrice d’orchidées, elle passe quelques jours à Bogota auprès de sa sœur malade qui est à l’hôpital. Une nuit a son hôtel, est réveillée par un bruit un BANG, elle sort de son lit pour voir d’où provient le bruit. Non loin de son hôtel, plusieurs alarmes de voitures se déclenche dans un parking, pour s’arrêter quelques minutes après. Dans la rue, un autre bruit se fait entendre, que seul un homme entend et fuit pensant se faire tirer dessus. Quant à Jessica, elle va à la rencontre d’un musicien et mixeur, qui pourra l’aider a retrouvé le son qui l’obsède. Après plusieurs essais, il parviendra à retrouver le son, qu’elle a entendu. Mais elle continue à entendre à nouveau ce bruit, quand elle cherche à revoir le musicien, il a disparu. Inquiète elle consulte un médecin, afin de voir si quelque chose ne cloche pas chez elle.

Puis va se lier d’amitié avec une archéologue, qui étudie des ossements trouvés dans un tunnel en construction. Elle fera la rencontre plus tard, alors qu’elle entend le bruit près de la rivière un homme qui se nomme Herman. Jessica sait qu’elle est proche de la vérité, et cet homme va l’aider à mieux comprendre la raison de sa présence ici. Mémoria fait partie de ses expériences cinématographiques rares, on s’y pose plein de questions après le visionnage. Quelle surprise de découvrir ce cinéaste qu’est : Apichatpong Weerasethakul, il est surprenant et ce n’est rien de le dire. Car il maîtrise de manière poétique sa mise en scène, de long plan fixe, et des plans contemplatif. S’en dégage de ce long-métrage une expérience sensorielle unique, qu’il est difficile de décrire parfois. Dans son film Apichatpong Weerasethakul, semble vouloir aborder beaucoup de choses, au cours d’un périple ou Jessica apprendra beaucoup sur elle-même.

Le film nous emmène à travers plusieurs lieux, de Bangkok à Bogota le film se finira en Colombie, c’est un long périple qu’effectue Jessica pour vivre une expérience unique. Apichatpong Weerasethakul est au scénario, pas évident de savoir où le réalisateur veut en venir, cependant, il décrit très bien le personnage de Jessica et la façon dont ce bruit la perturbe. Comment décrire un son ? C’est la difficulté que rencontrera Jessica, pour retrouver l’origine du son quand elle devra le décrire. Il est intéressant de voir, comment le réalisateur décrit très bien comment Jessica tente de décrire le bruit. Un son qui la perturbe, car il surgit de nulle part, et à n’importe quel moment. La dernière partie du film, bien qu’elle soit complexe aborde des thèmes évidents comme la mort, ou même la vie. Il y a aussi la communication avec l’au-delà, comme la scène entre Jessica et Hernan quand ils sont dans la maison de ce dernier, ils établissent une sorte de lien. Un lien qui fait ressurgir des souvenirs, qui ne sont pas ceux de Jessica, mais qui la perturbe beaucoup. Puis nous découvrirons ce qui est l’origine de ce bruit, ce qui est assez surprenant, mais déstabilisant car ça reste flou. Apichatpong Weerasethakul est un cinéaste surprenant, qui livre un récit bouleversant, mais contemplatif dont ne lasse pas. Tilda Swinton est l’interprète de Jessica, Jeanne Balibar comédienne française interprète Agnès l’archéologue. Mémoria est une œuvre perturbante, fascinante mais difficile d’accès, c’est une découverte et une expérience inoubliable.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :