Aller à la barre d’outils

The Majestic de Frank Darabont

Sortie 8 mai 2002 Durée 2h 32min
Genre Comédie dramatique
De Frank Darabont
Avec Martin Landau, Jim Carrey, Laurie Holden, Jeffrey DeMunn, Amanda Detmer, Bob Balaban, Bruce Campbell…
Nationalités Américain, Australien
Musique Mark Isham

L’homme qui n’était pas Luke

 

 

Synopsis

En 1951, le scénariste Peter Appleton a rejoint les grands noms d’Hollywood. Son script de Les Pirates du Sahara vient d’être porté à l’écran et il se réjouit du résultat.
Cependant, Peter est accusé d’être communiste. Celui-ci n’a rien à se reprocher et ne comprend pas les accusations portées contre lui. Ivre, il roule vers une autre ville avec l’idée d’y commencer une nouvelle vie. Mais Peter est victime d’un accident de voiture. Il est transporté de toute urgence dans la petite bourgade de Lawson pour y recevoir les premiers soins.
A son réveil, il ne se rappelle plus de rien. Harry Trimble, un habitant de Lawson, le voit et croit reconnaître son fils Luke, parti à la guerre quelques années plus tôt. Peter n’a aucun souvenir de Harry, mais il l’aide malgré tout à restaurer un petit cinéma de quartier laissé à l’abandon. Ce dernier s’appelle The Majestic.

 

S’il y a bien un réalisateur sous côté, c’est bien Frank Darabont c’est lui d’ailleurs qui a adapté les comics The Walking Dead, dont il n’a plus aucune collaboration après des différends. Frank Darabont c’est aussi des adpataions des romans de Stephen King: la ligne verte, The Mist ou encore les évadés. Quand il adapte une des oeuvres du célèbre auteur c’est toujours une réussite, sur seulement quatre longs-métrages un seulement n’est pas issue d’un roman de Stephen King. The Majestic est sortie en 2001, le film fêtera ses 20 ans l’année prochaine déjà. Un film où Jim Carrey livre une de ses plus belles prestations, ou le comédien sort de sa zone de confort loin des grimaces ou autres pitreries dont le comédien nous a habitués. Encore que maintenant le comédien s’est assagi, avec le temps avec des rôles plus sérieux. The Majestic reste son film le plus méconnu, et dont on parle que très peu alors qu’il est pourtant fabuleux, dans sa réalisation ou son scénario. C’est un film qui mérite qu’on parle de lui, car Frank Darabont signe une fois, une fois de plus un très beau long-métrage fort émouvant.

En 1951 Peter Appleton est un scénariste, qui espère se faire un nom parmi les plus grands. C’est alors que son premier film, en tant que scénariste Les pirates du Sahara est porté a l’écran et il en est ravi. C’est alors qu’il se voit accusé d’être communiste, et doit tout faire pour se défendre car il est injustement accusé. Le soir il se réfugie dans un bar, persuadé que sa carrière est fichue il se met à boire un peu trop. Malgré ça il prend quand même la route, et passant sur un pont il a un accident et tombe à l’eau avec le véhicule et après s’être extirpé de la voiture il s’assomme. Peter se réveille au bord de l’eau échouée, un vieil homme tente de l’aider mais Peter est amnésique. Il ne se souvient pas de qui il est, et d’où il vient Lawson est la petite bourgade où il a échoué. Son arrivée dans cette petite ville, intrigue le monde car ils le prennent en réalité pour Luke Trimble un jeune vétéran de la guerre. Harry Trimble est sûr, qu’il s’agit de son fils qui n’avait jamais était retrouvé durant la guerre. Peter est alors persuadé, qu’il est Luke et que Harry est son père et Adèle sa bien-aimée. Harry décide alors de rouvrir le cinéma Le Majestic avec Luke. Peter a des sentiments pour Adèle et devient proche d’Harry, persuadé qu’il est Luke il s’attache à Lawson comme s’il y avait toujours vécu. Mais la véritable vie de Peter, est prête à refaire surface et ainsi le ramener à sa véritable vie. The Majestic est un hommage au cinéma des années 50, le faux film les pirates du Sahara, est d’ailleurs ce qui en fait le plus bel hommage où Bruce Campbell campe le héros du film. L’hommage est retranscrit grâce quelques balades, dans les studios de cinéma. Puis il y aussi les faits historiques, comme le communisme où l’on pensera à Dalton Trumbo qui lui était réellement communiste. Puis c’est un hommage aussi, a ces héros de la guerre. La mise en scène de Frank Darabont, nous emène avec plaisir dans cette époque où il y a des hommages magnifiques, que soit au cinéma ou alors des faits historique. Les plans sur le phare entre Peter et Adèle, sont magnifiques ou leur romance devient plus belle encore.

On doit ce magnifique scénario à Michael Sloane, avec un traitement des personnages exceptionnels. Le personnage de Peter/Luke est celui qui dispose du meilleur traitement, c’est un personnage perdu auquel on s’attache et qui est persuadé d’appartenir à cette vie. Les habitants de Lawson, sont persuadés qu’il s’agit du retour de Luke Trimble. Harry est un personnage attachant, tellement heureux du retour de son fils qui ne l’est pas. Le film aborde le lien père-fils de manière très émouvante, et Peter s’attache beaucoup à lui. Il y a cette romance aussi entre Peter et Adèle, cette jeune femme qui était la fiancée de Luke elle tombe sous le charme de Peter avec les doutes qu’il ne s’agisse pas de Luke. Jim Carrey est exceptionnel dans ce rôle, une de ses plus belles prestations, interprétant un homme amnésique. Également a l’affiche Martin Landau dans le rôle d’Harry Trimble, mais aussi Jeffrey DeMunn ou encore Laurie Holden. The Majestic est une oeuvre touchante, dont on parle peu où Jim Carrey livre une prestation exceptionnelle.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :